Rayfe Karsan

Rayfe Karsan
Chevalier Jedi Sentinelle
Genre
Masculin
Race
Zabrak
Âge
25 ans
Lieu de naissance
Iridonia

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
67 ap. BY (25 ans)
Lieu de naissance
Iridonia
Affiliation

DES ORIGINES MODESTES


Les plaines arides d'Iridonia

Né en l’an +67 ABY, Rayfe vit le jour dans un village isolé, au cœur des canyons inhospitaliers d’Iridonia. Issue d’un milieu modeste, la famille Karsan menait une vie simple au sein du clan éponyme, affrontant au jour le jour les épreuves que leur imposait une nature sans pitié.

A l’abri des pluies acides et des rafales de vents violents déferlant à la surface de la planète, les premières années de Rayfe furent heureuses. Vif d’esprit et particulièrement intelligent, la soif de connaissance de ce petit aventurier en herbes était sans limites. Faisant honneur aux traditions de son clan, il se conforma à un entrainement martial rigoureux sous l’égide de son père pour faire face à la rudesse de son monde. Coutumes et bases du corps à corps Zabrak lui furent enseignées. Plus les années passaient et plus Rayfe semblait se démarquer des autres enfants du clan. Il était plus vif, plus à l’écoute que ses camarades comme s’il parvenait à pressentir à l’avance ce qui pouvait se produire. Ce qui lui conférait plus de détermination que chez aucun autre.

Malheureusement ce bonheur n’était pas fait pour durer. Les choses commencèrent rapidement à changer.

PLONGÉE AU CŒUR DES ABYSSES


Maella Karsan, la mère de Rayfe


Saren Karsan, face à la mort

Alors que les parents du jeune homme voyageaient hors planète, la vie de Rayfe bascula du tout au tout. Leur vaisseau fut capturé par une bande de mercenaires à la solde d’un commanditaire inconnu et les deux parents sauvagement assassinés. Malgré la distance qui les séparait, l’écho de leur mort se répercuta à travers la Force jusque dans l’esprit de Rayfe, alors âgé de six ans et eut sur lui un effet dévastateur.

Bouleversé par la douleur et les émotions qui déferlaient dans son esprit, le Zabrak libéra une poussée d’énergie télékinétique en pleine festivités. L’énergie incontrôlée vint se répercuter contre une stèle symbolisant l’unité du clan, avant de se briser pour venir blesser plusieurs individus. Effrayés par ce à quoi ils venaient d’assister, car ignorant qu’il s’agissait d’une manifestation de la Force, les anciens du Clan dont plusieurs rivaux politiques du père de Rayfe, décidèrent d’enfermer le garçon qu’ils croyaient pris de folie. Inconsolable, Rayfe clamait à qui voulait l’entendre que ses parents venaient d’être assassinés. Des recherches furent lancées pour retrouver les parents mais ni leur vaisseau, ni leur corps ne furent jamais ramenés. Les meilleurs guérisseurs du clan ne parvinrent pas à apaisé l’esprit traumatisé du petit Rayfe. La peur se répandit telle une trainée de poudre. Beaucoup crurent qu’il s’agissait d’une nouvelle maladie de l'esprit, qui si elle n’était pas contenue, pourrait se rependre et faire de nouvelles victimes. Hésitant sur la conduite à adopter, les anciens décidèrent finalement d’exiler le garçon pour la sécurité du clan. Ne pouvant se résoudre à le tuer eux-mêmes, les anciens jugèrent nécessaire d’abandonner le garçon en surface hors des canyons, espérant que la nature peu clémente de la planète réglerait ce problème à leur place.

Le petit Zabrak erra pendant de longues heures en état de choc, livré à lui-même. La mort de ses parents l’avait inconsciemment poussé à se retirer complètement de la Force. Il finit par trouver une petite crevasse où s’abriter et s’y effondra épuisé. A bout de forces, il attendait que la mort vienne le prendre.

Il sombra dans l’inconscience, rongé par la faim et la fatigue. Il aurait dû mourir mais ce n’est pas ainsi que la Force voyait les choses pour notre jeune ami.

LA MAIN TENDUE DU DESTIN


Marz Ardyn, le sage Baran Do.

Il se réveilla deux jours plus tard, déshydraté et très affaiblis, dans les bras d’un Kel’Dor encapuchonné chevauchant un Lok. Il s’appelait Marz Ardyn. Cet ancien sage Baran Do, s’était fait exilé de son monde d’origine, Dorin, parce qu’il avait refusé de suivre de manière assidue les préceptes de son ordre. De passage sur la planète car « cherchant à sombrer de la manière la plus brutale qui soit » selon ses propres termes, il était tombé par hasard sur les traces de Rayfe et avait été irrémédiablement poussé à les suivre. D’autres diraient que la Force était à l’œuvre.

Après une prise de contact plutôt difficile, persuadé qu’il avait été enlevé, Rayfe accepta la présence du Kel Dor et finit même par s’attacher à lui.

Les semaines se muèrent en mois et les mois en années. Quatorze ans s’écoulèrent. Le sage Ardyn et son protégé parcouraient la galaxie, se laissant porter telles deux feuilles au vent d’un monde à l’autre, à la découverte des nombreuses merveilles que recelait la galaxie. Marz enseigna à Rayfe sa philosophie et sa vision de la vie telle qu’il la concevait. Il poussa le Zabrak à s’intéresser aux cultures et aux langues des mondes qu’ils visitaient. Malgré cela, le trauma qu’il avait vécu durant son enfance avait rendu l’adolescent froid, méfiant et amer envers ceux qu’il ne connaissait pas. Créer de véritables liens avec qui que ce soit s’avéra donc particulièrement difficile.

Marz percevait le potentiel du jeune homme dans la Force mais celui-ci semblait s’y être littéralement rendu « aveugle », perturbé par son expérience passée. Le Kel Dor décida de ne pas brusquer le garçon considérant que ce potentiel se révélerait en temps voulu.

LE RÉVEIL DE LA FORCE


Télérath, bordure intérieure.

De passage sur Télérath dans la bordure intérieure, Rayfe, âgé de 20 ans, partit explorer la capitale tandis que son mentor prenait soin de faire réviser leur vieux transport YT-1930. Pris à partie par une bande de mercenaires alors qu’il tentait de se détendre dans une cantina, Rayfe repoussa leurs premiers assauts mais fut contraint de prendre la fuite. C’est alors qu’un individu en bure brunâtre fit son apparition, ordonnant à la bande de mercenaires de se disperser. Les mercenaires refusèrent, se reposant sur leur nombre avantageux pour donner une leçon à cet étranger belliqueux. L’individu en bure dégaina un petit cylindre métallisé. Activant l’arme d’une pression du pouce, une lame bleutée jaillit du cylindre. Sur un signe de tête de l’inconnu, lui et Rayfe chargèrent à l’unisson et les mercenaires furent rapidement dispersés. L’homme, qui répondait au nom de Yaren Kroor, s’identifia en tant que membre de l’Ordre des Jedi. Surpris par les réflexes de Rayfe celui-ci commença à le questionner sur sa connaissance de la Force et des Jedi mais l’échange fut interrompu par l’arrivée de Marz, qui coupa court à toute interrogation du jeune homme en le ramenant à leur vaisseau. Non sans avoir remercié le Jedi au préalable.

Il ne fallut pas longtemps aux mercenaires pour renouveler leur assaut, prenant pour cible Marz et son protégé. Malgré une résistance acharnée, tous furent capturés et conduits devant le chef des mercenaires pour répondre de leurs actes. Marz fut passé à tabac sous le regard impuissant de Rayfe. Ce n’est que grâce à la distraction produite par l’arrivée Yaren Kroor, venu leur prêter assistance, que Rayfe parvint à se libérer. Il se précipita pour porter secours à son mentor mais fut repoussé sans le moindre effort. Cet avec effrois qu’il assista à l’exécution de son mentor. Pris dans un torrent d’émotions contradictoires, le Zabrak se sentit empli d’une force nouvelle. Chargeant le chef mercenaire avec une rapidité hors normes, il parvint à le neutraliser aux termes d’un violent combat. Voyant leur chef défait, les mercenaires restants prirent la fuite et Rayfe vint s’agenouiller auprès du corps inerte de son mentor.

Dans un dernier souffle, Marz ordonna au jeune Zabrak de poursuivre sa route. Beaucoup lui restait encore à accomplir. Il devait maintenant suivre sa propre voix. Rayfe étreignit une dernière fois son mentor le remerciant pour tout ce qu’il lui avait apporté avant de transporter son corps dans les montagnes de Télérath pour l’inhumer selon les rites de funéraires Kel’Dor.

Après quelques heures de deuil, Kroor qui avait noté les étonnantes prédispositions de Rayfe à l’usage de la Force, lui proposa de rejoindre les rangs de l’Ordre, avant de reprendre la route sans demander son reste. Après quelques jours de réflexion, Rayfe considéra la proposition du Jedi et s’engagea pour le Temple Jedi de Coruscant.

DÉBUTS AU SEIN DE L’ORDRE


Rayfe devant le Conseil des Jedi

Arrivé sur place, Rayfe fut présenté au Conseil des Jedi et enrôlé dans l’Ordre au rang de novice après avoir été convenablement testé. Un nouveau chapitre de la vie du Zabrak venait de s’ouvrir. Se conformant au style de vie stricte et rigoureux des Jedi, ses premiers mois d’intégration furent relativement calmes. Il se renforça tant intellectuellement que physiquement à mesure qu’il répondait aux exigences formulées par ses instructeurs. Lorsqu’il n’était pas dans la salle d’entrainement ou dans la serre à méditer, Rayfe passait le plus clair de son temps dans la salle des archives à enrichir son savoir de nouvelles connaissances.


Archives du Temple Jedi

Bien que se déroulant sans accros, ce changement de vie fut difficile pour le jeune homme qui n’était pas habitué à vivre entouré de tant d’inconnus. Il fit quelques efforts pour rapprocher des autres novices mais conservait ses distances la plupart du temps. Il se lia toutefois d’amitié avec un jeune nautolan du nom d’Asker au comportement un peu désinvolte car issu des bas-fonds, avec qui il développa une amitié sincère. Raak-vir, autre Zabrak devint aussi l’un de ses proches. Parallèlement à cela, il développa une affection toute particulière envers la jeune Ceda, une novice humaine, aveugle de naissance, pour qui il éprouvait des sentiments et une attirance prononcée. De cette affection pour la jeune femme naquit une rivalité « amicale » entre Rayfe et un autre de ses condisciples, un Chiss du nom d’Acerus, pour qui le Zabrak éprouvait quoi qu’il puisse dire, un certain respect.

RETOUR DES SITH ET PROMOTION AU GRADE DE PADAWAN


Invasion Sith sur Sullust fin +87 ABY.

C’est à la fin de l’année +87 ABY que les Sith, ennemis jurés des Jedi, firent leur apparition des confins de la galaxie et déclarèrent la guerre à la Fédération Galactique des Alliances Libres. Les Jedi prirent directement part au conflit et Rayfe, comme tant d’autres de ses camarades, fut envoyé au front. Sa première bataille marquante eut lieu sur Sullust, planète sur laquelle les forces de l’Alliance s’étaient retrouvées débordées et où les Jedi furent placés en charge de l’évacuation des troupes. Malgré l’horreur des combats, sa détermination à se battre au service de l’Ordre n’en fut que renforcée.


Rayfe au combat sur le champ de bataille

Les mois passant les capacités de Rayfe s’affinèrent et finirent par attirer l’attention du Chevalier Oreliana Irions qui décida de le prendre sous son aile en tant que mentor officieux. Après plusieurs missions remplies avec succès, Rayfe est successivement élevé au rang d’initié puis de Padawan. Il fut placé officiellement sous la tutelle de celle qui considérait déjà comme son mentor, Oreliana Irions.

MENTORAT SOUS L’ÉGIDE DU CHEVALIER IRIONS


Oreliana en +88

Son entrainement repris en main, Oreliana décida qu’il serait plus profitable pour son nouvel élève d’être formé hors du Temple. Raison pour laquelle Maître et Padawan s’établirent discrètement dans la ville de Rykia sur Rishi. Là-bas, Rayfe pourrait y poursuivre sa formation loin des regards indiscrets tout en tissant des liens avec la communauté locale.

Pour se fondre dans la masse, il démarcha un travail de serveur dans une cantina locale : le Sarlacc’s Hole.


Le Sarlacc's Hole

Les premières semaines se déroulèrent sans encombre, le patron du bar le prit rapidement en sympathie et les clients appréciaient le service de ce jeune Zabrak discret et efficace. L'un d'eux, un jeune humain du nom de Kel John, tenta même de se lier d'amitié avec Rayfe, mais comme à son habitude, celui-ci resta distant.

Cependant les choses commencèrent à se gâter rapidement. Un mystérieux individu armé d'un sabre laser à lame rouge s'en prenait à la pègre locale en exécutant tout individu qui refusait de se soumettre à sa volonté. Rayfe fut donc chargé par son Maître d'enquêter sur les différents meurtres afin de déterminer la l’identité du meurtrier. Après plusieurs semaines, les leaders de la pègre encore en vie décidèrent de se réunir pour joindre leurs forces et éliminer cette nouvelle menace une fois pour toute. Rayfe infiltra le lieu de réunion afin d'assurer la protection des commandants de la pègre. L’assassin lança une attaque de grande envergure supprimant plusieurs leaders d'un coup sans que le Padawan ne soit en mesure de les sauver. Il parvint toutefois à évacuer l’un d’entre eux grâce à l’arrivée inopinée de Kel John dans la zone de combat.

Alors qu’ils prenaient la fuite, Kel révéla sa véritable identité de Jedi noir et fit s’écraser la navette dans laquelle ils se trouvaient. Rayfe ne dut sa survie qu’à sa condition physique et au bon vouloir du Jedi noir qui tenta de le faire basculer sous son joug. L'arrivée d'Oreliana mit un terme à toute tentative de conversion et l'affrontement se conclut par la fuite de Kel. Blessé et épuisé, Oreliana jugea plus sûr de rapatrier son élève sur Coruscant pour qu'il se remette.

Bien que difficile, cet aparté hors du Temple renforça considérablement le lien de confiance entre Rayfe et son Maître.

LA SORCIERE D'AMBRIA

De retour sur Coruscant, Rayfe fut réquisitionné avec plusieurs de ses confrères pour traquer et tenter de ramener dans la lumière un groupe de Jedi noirs dissidents. Basé sur Ambria, une planète reculée abritant un puissant nexus de Force, le groupe avait évolué à l’abris des regards pendant plus de vingt ans. Sur place, plusieurs Jedi, dont Rayfe, furent affectés par le côté Obscur émanant du Nexus. A tel point que Rayfe faillit plonger corps et bien dans les ténèbres. Il fut sauvé de justesse par le Chevalier Solo qui parvint à l’en détourner.


"La Sorcière d'Ambria"

Rentré au temple après le succès en demi-teinte de cette mission, Rayfe fut pris d’étranges symptômes : cauchemars, hallucinations, crises de délire et une tendance non contrôlée à se laisser glisser vers le côté obscur. Il se détourna progressivement de son Maître en qui il se mettait à douter. Durant les sessions d’entrainement, Rayfe faisait preuve d’une extrême violence à tel point qu’il faillit blesser grièvement un Padawan en duel. Reconnaissant les signes d’une possession chez le Zabrak, il ne fallut pas longtemps au Maître Jedi Doran Fligey pour comprendre que celui-ci avait été en contact avec l’esprit de la Sorcière d’Ambria, une puissante utilisatrice de la Force dont les pouvoirs avait fini par piéger l’esprit au sein du Lac Nath.

Par sécurité, le Conseil ordonna donc l’isolement du Padawan Karsan dans le bloc Asylum du Temple. Privé de la Force, l’esprit de la sorcière fut contraint de quitter le corps de Rayfe. Par vengeance, elle retourna les sécurités du Temple contre ses occupants et s’attaqua successivement aux membres du Conseil dans l’espoir d’en tirer l’énergie suffisante pour reprendre forme humaine. Grâce la détermination combinée de l’ensemble des Jedi présents, l’esprit de la sorcière fut finalement emprisonné dans un cristal et Rayfe fut réintégré.

Libéré de l’influence néfaste du côté obscur, cette expérience amena le Padawan à se questionner sur sa place et son rôle au sein de l’Ordre. Renouant avec son Maître sans laquelle il n’aurait pu surmonter cette épreuve, il commençait à saisir les dangers et l’influence corruptrice du côté obscur. Décidé à se ressaisir, il se jura de suivre la voie de la lumière du mieux qu’il le pourrait.

RÉPARER LES POTS CASSÉS


"Rayfe sur Iridonia"

Devenu un Padawan prometteur sur le point de s’engager dans les épreuves pour accéder au rang de Chevalier Jedi, Rayfe fut assailli par une étrange vision de son monde d’origine en proie au chaos. Déterminé à tirer la situation au clair, il se rendit sur place en compagnie de son Maître, sous couvert de fausses identités pour garantir leur anonymat. Maître et Padawan mirent au jour une vaste conspiration destinée à garantir l’indépendance d’Iridonia face aux vestiges de l’Empire.


"Rayfe lors de la première prise de contact avec son clan"

Avec l’aide du clan Karsan, avec lequel Rayfe dut renouer malgré certaines réticences, la conspiration fut déjouée et le principal responsable emprisonné. Rayfe put également faire la lumière sur la disparition de sa famille et parvint à atteindre un semblant de paix en laissant la vie sauve au responsable.

Les difficultés liées à son passé désormais solutionnées, Rayfe pouvait s’engager sur la voie du Jedi en toute sérénité.

ÉLÉVATION AU RANG DE CHEVALIER JEDI


"Cérémonie d’adoubement Jedi"

Aux termes d’une série d’épreuves organisées par le Conseil des Jedi, ainsi qu’une mission d’enquête sur Druckenwell, Rayfe et son coéquipier Kiers furent tous deux élevés au rang de Chevalier Jedi pour la plus grande fierté de leur Maîtres respectifs.

Rayfe pourrait dès lors s’impliquer davantage dans le conflit contre les Sith.

UN PAS DE PLUS PARMI LES OMBRES

Partageant son temps entre la formation des novices au Temple Jedi de Coruscant et diverses missions sous couverture pour le compte du Conseil, l'expérience de Rayfe grandit. Au cours de ses missions il fut confronté à plusieurs reprises à une espèce mystérieuse pour beaucoup connue sous le noms d'anzati. Ces êtres avaient la particularité d'être de redoutables assassins maitre dans l'Art de la manipulation et de la discretion.


"Rayfe face au Grand Maitre Anzati


Persuadé qu'avec leur aide, Rayfe pourrait considérablement aiguiser ses talents de chasseur/ infiltrateur pour le compte de l'Ordre, il partit s'exiler sur Anzat pour y apprendre les secrets des maitres assassins qui s'y cachaient.


"Akku Seii, Grand Maître des Assassins Anzati: "Are you ready to do what's necessary to achieve your goal?"

SUR LE CHEMIN DES ASSASSINS


"L'un des rivaux Anzati de Rayfe"

Accepté à grande peine dans les rangs des Assassins Anzati, Rayfe passa près de six mois dans un sanctuaire reculé sur Anzat à suivre les enseignements du sinistre Akku Seii. Comme il s'y attendait, les techniques anzati lui permirent de développer ses dons au corps à corps et ses capacités de sentinelle. Toutefois, plus les mois passaient et plus l'influence corruptrice des assassins sur la perception de la vie prit de l'ampleur chez le Zabrak. Les entrainements étaient particulierement sévères, l'échec n'étant pas une option. La récompense étant toutefois à la hauteur des espérances du jeune Jedi. Ses talents de traqueurs grandirent, au point de gagner le respect de plusieurs membres de la communauté anzat. La présence de Rayfe n'était pas appréciée par tous et il du faire face à une variété de traquenards et de pieges sordides de la part d'autres assassins le considérant comme une menace.


"Nashtah, tueuse Anzati"

Au cours de ce même séjour, il noua une relation pour le moins étrange et paradoxale avec tueuse anzati du nom de Nashtah qui l'aida à passer outre certaines de ces épreuves, non sans essayer de tuer Rayfe lorsque l'occasion se présenta.

Aux termes de son entrainement, Akku Seii envoya Rayfe traquer une cible sur un planétoïde abandonné, l'objectif de la mission étant non seulement d'assassiner la cible mais aussi d'infiltrer les banques de données de cet homme d'affaires influant. Etant parvenu jusqu'à sa cible, Rayfe fut horrifié de découvrir un twi'Lek aux pratiques sordides ayant vraissemblablement recours à des enfants pour son plaisir personnel. Tiraillé entre son conditionnement chez les anzati et les enseignements Jedi, le Zabrak se résolu à ne pas tuer sa cible et à sauver les enfants captifs qu'il avait découvert. A peine avait-il évacué les lieux que le planétoïde fut détruit par une explosion induite par le programme de recherches de données qu'il avait employé. Se sentant trahis et désabusé par son mentor Assassin pour s'être ainsi jouer de lui, Rayfe tourna définitivement le dos aux Anzati et se décida à rejoindre les siens.

L'AGE DES TENEBRES

De retour à Coruscant, Rayfe prit une part d'autant plus active au sein de l'Ordre, en aidant à la formation de nouveaux novices et en se liant d'amitié avec le Padawan Jens Niktono qu'il prit sous son aile en tant que premier élève, afin de se racheter une conscience pour ses actions chez les anzati. Il prit part à plusieurs missions contre les sith dont la contre-offensive sur Eriadu prenant la vie d'un Maitre Sith à cette occasion.


"Eriadu, dans la Bordure Médiane, Siège du Conseil Sith"

C'etait sans compter sur la fourberie des Sith qui prirent d'assaut Coruscant, reduisant à néant l'ensemble des enclaves Jedi à travers la galaxie.


"La déblacle de Coruscant en +90"

Faisant parti des rares survivants de l'Ordre, Rayfe participa au rassemblement et à la reconstruction progressive de ses membres dans la Bordure Extérieure, notamment en faisant jouer ses quelques contacts parmi les milieux de la contrebande et en participant à l'installation temporaire de l'Ordre sur la station Égide et la planète Cophrigin V. Au cours de cette même période, il prit sous son aile un second padawan en la personne de Jakin Starfallen, un Jedi qu'il appreciait et avec qui il avait déjà travaillé par le passé.


"La tête des Jedi mise à prix par l'Empire Sith"

Hélas, les dissenssions recurrentes entre les derniers membres du conseil des Jedi poussèrent le Zabrak en désaccord avec eux, à prendre ses distances avec la hierarchie aux commandes, notamment en partant en quête d'alliés successivement sur Dathomir, auprès des tristement célèbres sorcières et dans la faille de Kathol à la recherche des moines Aing-Tii. Ces recherches furent en grande majorité infructueuses.


"Les sorcières de Dathomir"

Rassemblés dans le secteur Mon Calamari, la résistance à l'oppression des sith permit aux Jedi de s'installer sur la planète Munto Codru à l'abris du regard. Rayfe fut envoyé avec ses padawans afin de négocier auprès de la population locale. Au fur et à mesure que les semaines passaient, Rayfe remit de plus en plus en question l'autorité du conseil. Confronté à plusieurs reprises au Maitre Sith Sariss Velkian, celle-ci sema d'autant plus le doute dans l'esprit du jeune Chevalier au point que celui-ci fut tenté de tourner le dos à l'Ordre et d'infiltrer les sith à lui seul pour les détruire de l'intérieur. Un plan suicidaire dont parvinrent à la dissuader son Padawan, Jens Nikotono et le Maitre Maarek Okins, pour qui le respect de Rayfe grandit.

UNE LUEUR AU SEIN DE L'OMBRE

En guise de geste de confiance de la part du conseil et devant l'investissement de Rayfe sur le terrain, le Maitre Okins décida de lui confier la co-gestion et la sécurité de la nouvelle enclave de Munto Codru. Mettant temporairement de côté les missions d'infiltration sur le terrain.

A l'heure actuelle, Rayfe se consacre à la formation d'une nouvelle génération de Jedi tout en préparant ses apprentis aux affrontements à venir.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Zabrak
Taille
1m87
Sensible
Oui

Description Physique



Rayfe Chevalier Jedi en +89

Rayfe est un Zabrak à la carrure imposante, avec une musculature sèche et tonique, résultat des années d'entrainement physique qu'il a subi tout au long de sa vie. De visage relativement fin, il arbore un teint de peau mate, orné de deux tatouages rituels autour des yeux. Deux yeux gris complètent le tableau. Il porte ses longs cheveux noirs attachés en trois tresses dont deux sur les côtés et une longue natte lui tombant dans le dos.

Taille: 1m87
Poids: 89 kg


Rayfe en +88 (Remerciements à Asker pour ses modifications)


Rayfe à son entrée dans l'Ordre (Merci à Asker pour son talent)

Description psychologique

Doué d'un excellent sens de l'observation et d'une bonne capacité de déduction, Rayfe est un individu intelligent et pragmatique qui se laisse rarement surprendre. De nature solitaire et distante, il n'en est pas moins dénué d'empathie envers autrui. Il est également capable de former des liens d'amitié forts avec ceux à qui il accorde sa confiance. Il n'en reste pas moins méfiant et ne baisse jamais sa garde sauf lorsqu'il est en milieu familier. Ses années d'apprentissage en tant que Jedi lui ont appris la patience, ont considérablement réduit son impulsivité et renforcé sa détermination. Comme tous les membres de sa race, il dispose d'une volonté à toute épreuve. Issu d'un clan de guerrier, cette influence lui a forgé un tempérament basé sur l'honneur, le courage et la détermination. En tant que Chevalier Jedi, il s'est forgé la carapace d'un enseignant dure, exigeant mais juste.

Compétences

Mémoire eidétique

La mémoire eidétique, mémoire photographique, ou mémoire absolue, est la faculté de se souvenir d'une grande quantité d'images, de sons, ou d'objets dans leurs moindres détails.

Polyglotte:
- Basique (parlé),
- Zabraki (parlé),
- Huttese (parlé),
- Kel Dor (compréhension),
- Shyriiwook (compréhension),


Pilote très compétent:
- Apte à piloter tout type de transports légers
- Bonne expérience en astronavigation


Style de combat


Rayfe Karsan s'entrainant face un droïde d'entrainement ayant pris l'apparence d'un Sith

Le style de combat de Rayfe repose sur une combinaison de formes de combat au sabre laser ainsi que de mouvements à mains nues placés judicieusement pour neutraliser l'adversaire.

Combat à mains nues:

Maîtrise des bases de l'Art Anzati:
- Maitrise des techniques d'infiltration et de déplacements silencieux anzati
- Maitrise du combat au corps à corps anzati

Sabre laser

Entrainé au maniement du Sabre laser par Oreliana puis par son compagnon le Chevalier Solo, il s'est découvert une passion pour le maniement de cette arme complexe. Les sessions d'entrainement passant il a choisi de faire des Formes III et V son style de prédilection.

La Forme III: Le Soresu

Le Soresu est une forme de combat majoritairement défensive. Conçue à l'époque de la propagation des blasters dans la galaxie, elle est tout aussi efficace dans le combat au corps à corps que contre les armes à distance. Reposant sur les principes d'économie d'énergie et de sérénité au combat, elle se compose de parades resserrées, rapides et fluides avec pour objectif de pousser l'adversaire à l'épuisement jusqu'à ce que celui-ci commette une erreur.

Elle se combine parfaitement avec la forme V.

La Forme V: Shien / Djem So

Initié aux deux variantes de la Forme V par le Chevalier Solo, Rayfe a choisi d'en faire son style fétiche, combiné à la Forme III, en pratiquant régulièrement de manière à en maitriser toute la complexité.

Le Shien
Considérée par beaucoup comme inefficace dans le combat au corps à corps car centrée sur la déflection et le renvoi des tirs de blasters, le Shien est pourtant une forme qui peut être employée en toutes circonstances. Les mouvements de parades qui la composent ont pour objectif de renvoyer les tirs directement à l'envoyeur, de même que de retourner la force des coups adverses contre eux. Elle est particulièrement efficace face des adversaires nombreux et est bien plus brutale que le Soresu.

Le Djem So
Cette forme, critiquée pour son agressivité, repose sur une combinaison de force brute, d'attaques puissantes et précises empruntées au Makashi, ainsi que de parades défensives issues de la Forme III. Cette combinaison en fait l'une des formes les plus équilibrées et efficaces au sabre laser. Elle a pour objectif la domination et la neutralisation de l'adversaire par "une puissance de feu supérieure". Elle se compose d'une série de frappes, de parades puis de contre-attaques immédiates destinées à briser / surcharger la garde de l'adversaire. Elle use de la force des attaques de l'adversaire pour les retourner contre lui. Bien que disposant d'une mobilité plus réduite comparativement à d'autres formes telles que l'Ataru, son jeu de jambes n'en est pas moins présent. Il consiste en un ensemble de pivots et de mouvements destiner à tourner autour / avancer sur l'adversaire afin de percer ses défenses.

Avec le temps et la pratique, Rayfe est devenu l'un des duellistes les plus compétents et mortels de sa génération.


Emploi du temps regulier à l'Académie:


    05h30: Réveil/Toilette
    06h00: Méditation quotidienne
    07h00: Exercices Physiques/Pratique du sabre laser (Soresu)
    08h30: Petit déjeuner
    09h00 - 12h00: Pratique de techniques diverses liées à la Force.
    12h00: Déjeuner
    13h00- 19h30 : Etudes et activités diverses
    20h00: Méditation quotidienne
    20h30: Pratiques de techniques diverses liées à la Force (Télékinésie, Saut, Poussée de Force, Celerité etc....)
    23h00: Pratique du Sabre laser (Shien/Djem So)
    23h30: Couché (variable)