Erylis

Erylis
Padawan Sentinelle
Genre
Féminin
Race
Chiss
Âge
18 ans
Lieu de naissance
Csilla

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
76 ap. BY (18 ans)
Lieu de naissance
Csilla
Affiliation


L'aube d'un Héraut


Yli Rafer est né le 5 juin 76 BBY sur Csilla en plein dans les régions inexplorées. Sa sœur, Esiazo Rafer était de 4 ans son aîné. Les Chiss vieillissant deux fois plus vite jusqu'à leur 10 ans, la différence d'âge était conséquente mais cela n'empêcha pas aux deux autres soeur d'être adoptés par l'une des 4 familles régentes : les Sabosen.
Avec les Nuruodo, les Inrokini et les Csapla, les Sabosen étaient les résidus des 9 grandes familles qui avaient autrefois dirigé l'ascension chiss. Depuis l'invasion de la galaxie par les Yuuzhan Vongs leur nombre a donc été réduit à 4.


Csaplar, la capitale de Csilla

Ce fut dans ce contexte de reconstruction que les deux sœurs grandirent. Les Sabosen s'occupait de la santé, de l'éducation et de la justice de l'Ascension Chiss. Elles eurent sensiblement la même éducation et même si leur caractère pouvait diverger, Eresiazos fut un modèle pour sa jeune sœur Erylis dont elle était de 4 ans son aînée. Les deux sœurs délaissèrent rapidement la santé et l'éducation pour se concentrer sur la justice. Très porté sur l'action, elles voulaient aider les plus faibles à se défendre. Néanmoins l'approche diplomatique leur paraissait toujours lente et peu efficace, les deux sœurs préférant toujours intervenir concrètement.

Néanmoins, la politique chiss est réputée pour être très attentiste. Eresiazos était une jeune fille impulsive et rebelle mais dotée d'une envie d'aider les siens et d’éliminer toutes formes d'injustice. Ces deux faits contradictoires entrainèrent beaucoup de conflits entre les grandes familles et la chiss et après plusieurs altercations plus ou moins graves, Eresiazos fut condamnée à l'exil. Elle avait 9 ans et la passivité de son peuple là dégoutait, mais étant héritière d'une grande fille, l'empire Chiss lui accorda un vaisseau.


Eresiazos et Erylis chez l'ascendance Chiss


C'est dans ce dernier que se cacha la petite Erylis alors âgée de 5 ans. Son amour pour sa grande sœur et sa méfiance de sa famille qui n'a toujours été qu'une famille lointaine l'ont poussée à suivre Eresiazos dans son exil malgré son jeune âge.
Eresiazos ne remarqua la fugue de la jeune fille qu'une fois sortie de l'espace chiss et malheureusement c'était trop tard, une fois le vaisseau en dehors des frontières si elle revenait, elle serait abattue sans sommation. Les deux chiss partirent donc l'année +81 pour une nouvelle vie d'exilées.



La Fracture du Destin


En mars +82, un an plus tard, dans les bas-fond de Coruscant. Les bas niveaux étaient toujours envahis par une faune exotique, héritage de l'occupation Vongs. Les deux chiss avaient réussi à atteindre le cœur du noyau afin de trouver un moyen pour subvenir à leur besoin. Erylis étudia dans une école pauvre pour continuer son éducation, et Eresiazos refusa de céder à la facilité en travaillant pour des gens malhonnêtes et s’engagea dans une cantina. La vie était dure et les jeunes filles grandirent dans un climat sinistre mais jouissant d'une liberté et d'une indépendance totale. Loin de la surface et de la lumière naturelle du soleil, elles étaient particulièrement isolées de ce qu'il se passe dans la galaxie. Elles furent donc complètement prises par surprise quand les siths mirent à sac Coruscant.

Lors de la bataille, Eresiazos était encore à son travail et Erylis était seule à leur modeste domicile. Son premier réflexe fut de partir à la recherche de sa sœur mais arrivé à la cantina elle ne trouva que des ruines fumantes et des cadavres encore chaud, une vision qui la traumatisa et marqua l'enfant de 6 ans à vie.


Coruscant en ruine durant l'assaut des siths le 10/03/+82


Un Weequay, venu se faire des contacts ignorant l'attaque imminente des siths, l'aperçu errer dans les ruines et le carnage ambiant. Après avoir discuté et compris rapidement sa situation prit de pitié il s'obligea à lui proposer une place dans son équipage. Réticente à l'idée de trahir ses valeurs,

Erylis avait conscience que si elle refusait son offre c'était la même mort qui l'attendait, elle partie donc avec Korlen et fit la rencontre d'un jeune zélosien de 10 ans répondant au nom de Marethyu ensemble ils évacuèrent le noyau pour continuer leur activité dans la bordure extérieur. 



Seule face à l'infini



Erylis, à 8 ans, sous les services de Korlen Kuger

Elle ne fit jamais le deuil de sa sœur et 7 ans plus tard, en Mai +89,  Erylis, se sentant prisonnier d’un destin qu’elle ne voulait pas, rejetant l’autorité de Korlen et voulant à tout prix récupérer une liberté totale, quitta l'équipage de Korlen Kruger à l'âge de 13 ans sur Nar Shaddaa.

Erylis fit ses adieux à Marethyu ainsi qu'à tout l'équipage et partit à la recherche de sa sœur. Elle récupéra ses armes et commença à servir de chasseuse de tête pour des petits gangs pour se faire de l'argent. Après plusieurs mois, comprenant que ses actions même mener avec justice ne faisait qu'aggraver la criminalité de la ville; elle stoppa ses activité illégales par conviction et se fit embaucher par un vendeur de droïdes en tant qu'assistante, à coté elle continua ses recherches et trouva une piste du passage d'une chiss avec une réputation particulière sur Tatooine. Avec une volonté toute nouvelle la jeune chiss commença à mettre chaque crédit qu'elle pouvait de côté pour se payer un vaisseau et un pilote.

Plusieurs mois passèrent et même si ses économies commençaient à s'accumuler elle était encore loin de son but et la peur de perdre la piste de sa sœur grandissait de jour en jour.
Elle vit alors une annonce pour un combat de gladiateur entre un Cathar et un Shistavanéen avec un enjeu et une publicité démesurée. Le Cathar était un grand combattant de cette arène, il appartenait à Ako le conquérant, un hutt très puissant, et était le favori incontesté de cette rencontre. En face, le shista était le combattant d'un autre hutt et il avait pour lui une cote faramineuse. Les deux gladiateurs jouaient leur ultime combat pour leur liberté.

Poussé par une intuition étrange, et malgré la côte et toute la communication pour le Cathar, elle décida de parier une énorme partie de ses économies sur le loup. Elle sentit au plus profond d'elle qu'il allait gagner et elle voulut profiter de cette occasion de se faire énormément d'argent sans se salir les mains.



L'arène de Nar Shaddaa où s'est déroulé le combat

Le combat fut sans merci, le Cathar avait un avantage écrasant lors des premières agressions mais Erylis sentit un malaise sans pouvoir en déterminer l'origine. Tout à coup sans que la chiss puisse mettre des mots sur ce qu'il se passait, le Shista reprit l'avantage et terrassa son adversaire devant les yeux médusés de toute l'assistance.

Erylis récupéra la somme de ses biens puis partit acheter un vaisseau modeste, connaissant ses talents de pilote médiocres elle décida d'aller chercher un combattant d'arène dont elle pourrait racheter le contrat pas trop cher qui pourrait lui servir de pilote et de navigateur.
La jeune chiss tomba sur le Cathar qui venait de perdre son combat en pleine confrontation avec un Rodien, elle comprit rapidement que le combat avait été truqué et que le Rodien riait du malheur du combattant qui était condamné à combattre pour Ako pour l'éternité. En colère le Cathar s'attaqua aux forces duHutt venu le railler mais l'issue du combat était inéluctable : le Cathar n'avait aucune chance contre le surnombre qui lui faisait face.
Frappé par cette nouvelle injustice, Erylis se décida à intervenir. Elle se laissa tomber avec souplesse dans le dos du Rodien et l'assomma sur le sol ses mains trouvèrent naturellement la position de ses couteaux qui filèrent droit vers la poitrine des deux humains qui tentaient de maîtriser le Cathar. Ses derniers s'effondrèrent en quelques secondes alors que la chiss était déjà au prise avec un nouvel adversaire. Le combat prit fin aussi vite qu'il avait commencé et les deux aliens s'enfuirent.
Le Cathar lui offrit son nom : Rengar, et lui confirma qu'il savait piloter. Elle lui offrit alors un marché, elle lui prêtait son vaisseau pour qu'il la dépose où elle voulait aller dans la galaxie et en échange elle lui offrait une couverture pour échapper à Ako le conquérant, ainsi qu'une liberté totale tant qu'il respectait ses destinations.

Rengar accepta et les deux comparses partirent donc pour Tatooine...


Le Gymsnor-3 Light Freighter acheté par Erylis sur Nar Shaddaa



Une traque interminable


Arrivés sur Tatooine les deux acolytes partirent à la recherche du contact et après avoir récupéré une radio que lui avait volé les hommes des sables il leur donna un reportage de l'alliance datant de l'année dernière montrant une chiss dominer une horde de sith. Malheureusement au grand dam d'Erylis elle ne reconnut pas les traits de sa soeur sur le visage de la Jedi



Sans s'avouer vaincu elle passa l'année suivante à faire des recherches sur les utilisateurs de la Force et plus précisément les Jedi, la jeune fille apprit ainsi une légende sur un certain Luke Skywalker sur Tatooine ainsi que leur motivation principal et la localisation de leur temple historique
principal : Coruscant
Néanmoins la galaxie était divisée en une guerre totale entre l'empire Sith et l'Alliance des peuples libres, la désinformation était totale et Erylis mit beaucoup de temps à démêler le vrai du faux. Quand elle apprit que les Jedi avait été victime d'une purge et qu'il ne restait quasi aucun survivant. Une vague de défaitisme la frappa, l'impression terrible que le destin lui refusait de revoir sa sœur. Néanmoins elle se refusa à sombrer dans le désespoir et se promit que le jour de la libération de Coruscant elle irait elle-même sur place pour la retrouver et connaître la vérité. Erylis rejoignit ensuite Rengar et poursuivit sa vie de chiss libre avec cette promesse à jamais dans sa mémoire.

Le 5 décembre 92 ap BY. Erylis s'était séparé de Rengar depuis plusieurs semaines et s'était posé dans une cantina de la bordure Médiane quelques jours. Alors qu'elle jouait au Pazaak les news de l'établissement diffusèrent en direct l'assaut de Coruscant par l’alliance et les Jedi. Autour d’elle des réactions très différentes se firent remarquer, allant de la colère à la joie. La chiss se glissa doucement à l'extérieur en évitant les premières bagarres et commença à chercher sur l’holonet tous les reportages qu’elle pouvait trouver à la recherche d’image de Jedi en intervention. Erylis passa plusieurs jours cloîtré dans son vaisseau à étudier la bataille. Son cœur se serra plusieurs fois en constatant les dégâts et la violence de l’assaut, des souvenirs ressurgissent dans sa mémoire et le sacrifice de l’amiral Ultis lui mis la boule au ventre. Sa motivation d’apercevoir une silhouette familière bleu dans le chaos ambiant était néanmoins toujours présente et elle continua sa tâche sans relâche. Les résultats se firent une nouvelle fois décevants mais plus les mois passaient et plus des rumeurs d’une reconstruction de la planète ville se faisaient entendre à travers la censure Sith. Erylis récupéra un contact underground qu’elle avait toujours. Puis en échange d’un peu d’argent, elle prit la direction de la planète récemment libérée.

Arrivée sur place, la chiss constata de ses propres yeux l’étendue des dégâts.
Dégoûtée par cette vision, elle chassa de ses yeux les larmes qui commençaient à monter et se concentra sur son objectif. Alors qu’elle progressait entre les bâtiments détruits et les rues délabrées en essayant de reconnaître les endroits qu’elle avait connus, une sensation la tira dans une direction précise, la chiss connaissait ce sentiment et lui fit confiance et son instinct la mena droit devant des ruines. Erylis sentit au plus profond de son être qu’elle était dans un lieu important et après plusieurs minutes de confusion elle reconnut enfin les restes du temple Jedi.

Sans savoir pourquoi elle était là et ce qu’elle faisait, la chiss pénétra dans le lieu sacré qui avait été bafoué et sali pendant des années en cherchant une âme qui vive. Le temple était désert, les turbo élévateurs dysfonctionnels, des statues à moitié détruites sur le sol et des possessions laissées à l’abandon complètement pillées. Alors que l’intrue traversait le hall principal, une voix résonna autour d’elle… Cette dernière lui demanda alors de décliner son identité et la raison de sa présence. Sans se laisser démonter et avec un aplomb qu’elle n’avait pas vraiment, Erylis s'exécuta. Un nautolan se révéla en descendant de l’étage en ruine qui les surplombait. Il se présenta alors sous le nom de Maat Kowan, chevalier Jedi depuis quelques années. La chiss lui demanda alors avec une anxiété croissante si en tant que Jedi il connaissait une certaine Rafer’Esiazo’Sabosen plus connue sous le nom d’Eresiazos et si elle avait survécu à la purge.. Après une rapide description, le chevalier Jedi hocha gravement la tête. D’abord soulagée, la chiss ne fit pas attention à la lueur de tristesse dans le regard du Nautolan. Il lui raconta ensuite d’une voix pesante que sa sœur avait trouvé la mort lors d’une mission sur Kesh, écrasé par un léviathan, une créature mythologique sortie des pires cauchemars. Sous le choc Erylis resta sans voix. Son cœur battait lourdement dans sa poitrine et résonnait à l’intérieur de ses tempes. Son monde, ses espoirs, toutes ses recherches étaient réduisent à néant en quelques mots. “Eresiazos est morte”. D’une voix monocorde elle lui demanda ce qu’ils avaient fait de sa dépouille. Maat répondit qu’elle avait été brûlée avec les honneurs qu’un Jedi recevait…

Alors que la chiss encaissait la nouvelle devant lui, le gardien de la paix prit conscience de la puissance dans la Force que l'individu qu’il avait en face de lui dégageait. D’une voix douce il lui proposa alors de rejoindre son ordre et de devenir son maître.


Encore sous le choc, Erylis mit quelques secondes à réaliser ce que le chevalier Kowan lui offrait. Le chagrin laissa momentanément une colère soudaine s’emparer d’elle et rejeta la proposition avec violence. Accusant les Jedi de les avoir séparés, de lui avoir arraché sa sœur, de l’avoir empêché de la chercher et surtout d’avoir risqué sa vie jusqu’à ce qu’elle trépasse.


Anéanti par la nouvelle Erylis détala dans une direction aléatoire au milieu de la planète-ville détruite, motivée uniquement par mettre de la distance entre le temple Jedi et elle et se retrouver seule ….
Les semaines passèrent et Erylis se plongea dans son travail à 100% pour oublier son deuil, alors qu'elle était en pleine conclusion d'une affaire Rengar la contacta pour prendre de ses nouvelles, elle lui annonça le décès de sa soeur et il lui confia qu'il avait peut être une solution.
Sans trop d'espoir elle interrompit  ce qu'elle était entrain de faire et partit le rejoindre par dépit.
Le rendez vous était fixé sur la curieuse planète Zeltros, elle devait rencontrer un certain Czeen Xox, à peine sorti de la navette qui avait fait le voyage la chiss fut débordée par l’ambiance légère qui s’y dégageait. Ses rancœurs devinrent futiles et elle s’autorisa à son insu à sourire. Erylis évolua parmi les Zeltrons pendant toute la journée, profitant de ses quelques heures de bien être et de paix avant de se diriger vers le lieu de rendez-vous.
Un falleen l’attendait, les yeux perçant, dégageant déjà des phéromones puissants. D’une voix suave il lui demanda ce qu’il pouvait faire pour elle en commandant à boire, d’abord hésitante mais influencée par l’atmosphère de la planète, des phéromones de son interlocuteur et par la boisson. Elle lui en raconta plus qu’elle en aurait voulu.
Pris de fatigue et d’un vertige étrange, elle perdit conscience.
La chiss se réveilla plusieurs heures plus tard dans un vaisseau étranger.

Le Falleen était entrain de piloter, d’un ton sec il lui expliqua qu’ils avaient quitté Zeltros depuis peu et qu’ils arrivaient sur une planète dont il avait le secret. Les deux étrangers se posèrent sur Umbara et alors qu’Erylis sortit du vaisseau, la vision qui s’offrit à elle là cloua sur place.


Umbara de jour

Cette planète était dans une pénombre constante, le côté obscur était bien présent ici et à son insu la chiss y était sensible, sa méfiance s’accentua jusqu’à ce qu’elle vit Rengar venir à elle. Soupirant de soulagement elle lui souria et s’enquit de ses nouvelles des derniers mois et de son apprentissage.



Une nuit d'illusion


Czeen Xox leur révéla quelques informations sur sa vie et sur son apprentissage de la Force.
C'était un ancien Jensaarai qui avait quitté son ordre, trouvant ses semblables beaucoup trop attentistes. Son histoire eut un écho aux oreilles de la chiss qui se souvint de ce que sa sœur avait vécu chez les siens et l'écouta attentivement.
Après avoir quitté son ordre, il a beaucoup voyagé et beaucoup fouillé l'histoire sith pour en apprendre plus sur la Force, il a retrouvé des vieux textes perdu et quelques artefacts puis a décidé de trouver un successeur en Rengar.
Il lui suggéra ensuite tout ce qu'elle voulait entendre en s'aidant de la Force et de ses phéromones. Lui promettant le pouvoir de réanimer les morts à la vie ainsi que l'immortalité pour elle et ses proches. Néanmoins elle devait devenir beaucoup plus puissante dans la Force pour ça, et ses facultés au sabre devaient aussi être décuplées pour que d'après le Falleen elle puisse survivre au rituel sur Kesh. De plus, il l'a manipula pour transformer ce qu'elle savait des Jedi et leur faire porter la responsabilité de la mort de sa sœur.

Son apprentissage de la Force débuta avec plusieurs semaines de retard sur son ami Cathar mais Erylis s'y donna corps et âme.


L'ex Jensaarai lui apprit à séduire et à dominer la Force. Quand un exercice lui résistait, elle devait imposer sa volonté à l'aide d'injonctions directes et de gestes précis.
Elle ressentit plusieurs fois un profond malaise lors des premières leçons et une sensation .. désagréable même contre-nature. Néanmoins le Falleen dissipa à chaque fois ses doutes en lui rappelant ses objectifs.
Il lui enseigna qu’elle devait le respecter et l’honorer comme un maître.

Dès le début elle rejeta cette relation ne voulant pas d'un maître et ne voulant rendre des comptes à personne et il dû jouer sur les mots, le chantage affectif, ses phéromones et de la persuasion de Force pour la convaincre que leur relation était une collaboration et que les abus qu'il se permettait était dans son unique intérêt.


Après quelques semaines, l'apprentie fut plus à l'aise avec son pouvoir et avec sa capacité de ressentir les flux de Force ainsi que les auras. Czeen Xox décida de passer à la vitesse supérieure et commença à l'attaquer à n'importe quel moment pour la repousser dans ses limites. Elle voulait qu'elle soit toujours sur ses gardes et affûter son sens du danger. Les leçons devinrent épuisantes et là laissait au bord de l'inconscience à chaque fois. Le Falleen lui apprit en parallèle l'art du sabre laser via la voie du Sarlacc mais ses cours étaient pauvre techniquement et se reposaient surtout à épuiser son énergie physique et mentale inlassablement. Son passe-temps préféré consistait à ridiculiser la chiss lors d'affrontements direct, jouant avec elle et exacerbant sa frustration jusqu'à là faire sortir de ses gongs
Une fois son sens du danger maîtrisé le Falleen lui enseigna le saut de Force et la célérité coup sur coup, n'hésitant encore une fois pas à abuser de ses limites jusqu'à parfois pousser Erylis à la blessure. Une fois qu'elle commença à maîtriser ces différents pouvoirs, il rajouta par cruauté et pour le plaisir de voir son apprentie en difficulté des poussées de Force pour la projeter et la déconcentrer, là forçant à puiser dans sa frustration, sa souffrance et sa colère pour continuer à avancer…
Arrivé à la télékinésie, l'ex Jensaarai essaye de lui apprendre à utiliser ce pouvoir comme lui. Czeen se servait de la Force pour contrôler de multiples petits projectiles simultanément afin de tuer une cible en silence et sans laisser de trace. Néanmoins ce pouvoir était hors de portée de la chiss qui n'arrivait pas à l'exécuter correctement, le Falleen commença à être frustré de la progression de son élève qu'il considérait trop lente et l'amena sur une autre planète secrète avec Rengar. Là, il créa une rivalité entre les deux apprentis, les forçant à s'affronter en duel de télékinésie, au sabre, à main nues … de toutes les manières possibles. 
Une fois les premiers pouvoirs basiques sous prétexte de renforcer sa défense mentale, l'ex Jensaarai s’introduisit dans ses pensées de Force à répétition. Son but réel était surtout de surveiller toutes les pensées les plus secrètes de son apprentie pour s'assurer de son allégeance totale à son enseignement ainsi que de là briser. Par ce biais, il voulait étouffer son caractère rebelle et l’asservir totalement.
Alors que les mois passèrent, les deux apprenties commencèrent à embrasser le côté obscur.. Leur maître spontanément décida de quitter le système dans lequel ils se trouvaient sans rien leur dire. Sans pouvoir expliquer pourquoi Erylis ressenti un soulagement certain en quittant la planète sur laquelle elle résidait depuis.


Erylis une fois sa formation de novice de la Force terminé avec le sabre synthétique fabriqué avec l'aide de son maitre

Le trio débarqua sur une planète isolée. Czeen Xox les fit installer une base de fortune et continua leur entraînement notamment avec des locaux. Des reptiliens humanoïdes très forts en combat singulier. Le Falleen multiplia les confrontations en mettant ses apprentis dans les situations les plus délicates possible sans leur expliquer pourquoi ils avaient quitté l'espace de alliance ni où ils étaient précisément et leur formation continua …



Une aube douloureuse



Harnaidan, la capital de Muunilinst de nos jours

Régulièrement l'ex Jensaarai partait pour la planète la plus proche, plus civilisé et habité en emmenant l'un des deux pour faire des exercices au sein d'un milieu plus urbain où simplement pour l'aider à ramener des ressources.
Rapidement, Erylis comprit que cette planète était Muunilinst, la planète d'origine des Muuns et elle profitait souvent des "permissions" de son maître pour s'échapper et profiter des quelques instants de liberté qui lui manquaient.

Un jour, alors qu'elle avait échappé quelques heures à l'influence du Falleen et qu'elle se baladait sur la planète seule, l'esprit ailleurs, elle fit une curieuse rencontre…


Début de Role-Play


Alors qu'elle inspectait la carte du spatioport afin de se familiariser avec ce nouvel environnement, la chiss sentit un regard sur sa nuque. Elle se retourna et vit un nautolan là fixer puis s'avancer vers elle. Ce dernier déclina son identité : Numree puis s'excusa, expliquant qu'il l'avait confondu avec quelqu'un d'autre. Erylis durant la conversation sentit que son interlocuteur dégageait une réel puissance dans la Force et par inadvertance proposa à ce dernier de rejoindre Czeen Xox afin qu'il le forme et qu'il l'aide à développer son propre potentiel. Néanmoins Numree refusa l'offre et parti de son côté. Partagé entre le soulagement pour lui, la déception pour elle et la surprise, la chiss repris son chemin à travers l'immense capitale faisant du tourisme jusqu'à ce que la nuit tombe. Alors qu'elle se baladait dans une zone résidentielle, Erylis aperçu un vieux monument devenu une attraction touristique mais à son grand regret, l'heure était tardive et il venait de fermer pour la journée. Peu scrupuleuse elle attendit que la sécurité rentre chez eux et discrètement pénétra par effraction dans l'enceinte de la tour et commença l'escalade du bâtiment alternant grimpe classique et saut de force pour éviter les passages compliqués (pour donner une idée de la hauteur voir la photo juste au dessus).

Arrivé au sommet elle se posa sur le toit et profita de la vue en reprenant son souffle, heureuse et épanoui.
Après plusieurs dizaines de minutes de liberté et de bonheur total, la chiss se résigna à interrompre ce moment pour redescendre. Durant sa désescalade, une puissante poussée de force lui fit perdre l'équilibre et chuter violemment en contrebas, heureusement les résidences autour était assez haute et un toit vint amortir la chute lui épargnant des blessures graves. 
Alors qu'elle se remettait à peine de ses émotions, Czeen Xox sorti de l'ombre en la narguant puis la provoqua, tournant en dérision sa capacité à se défendre d'une attaque surprise. Ignorant la douleur et puisant dans la colère qui l'envahissait Erylis fit appel à son pouvoir pour récupérer son sabre et fonça sur son maitre engageant un duel féroce.
Comme d'habitude le Falleen joua avec elle, exacerbant sa frustration pour là faire puiser de plus en plus dans le côté obscur puis interrompis le combat en la neutralisant et en domptant ses émotions à l'aide de ses phéromones et d'une persuasion de Force. Après cette altercation et avant de se faire remarquer les deux utilisateurs du côté obscur rentrèrent sur Kalee. 

Plusieurs semaines passèrent puis un jour alors que Czeen venait de rentrer d'un nouvel aller retour sur Muunilinst, sans avoir amené Erylis avec lui, un vaisseau survola la forêt. Sur la défensive, Czeen ordonna à la jeune chiss de se cacher dans une hutte en hauteur puis partit en éclaireur pour vérifier de quoi il en retournait.
Après une dizaine de minute, le Falleen fit son retour dans le camp et ordonna à la chiss de sortir de sa cachette puis une leçon classique débuta. Le cours fut très vite interrompu par son maitre, interpellant quelqu'un qu'elle ne voyait pas et lui ordonnant de se montrer. Un humain, sensible à la force, arma son sabre laser et ordonna aux deux sensitifs de se rentre sans faire d'histoire, avec charme le Falleen utilisa ses phéromones et une persuasion de Force pour amadouer le chevalier mais sa tentative fut avorté par Erylis qui aveuglé par sa colère envers l'ordre Jedi commença à invectiver Gareth. Agacé par son attitude Czeen lui ordonna d'assumer son attitude belliqueuse et de le neutraliser au plus vite. Sans se faire prier cette dernière sauta à la gorge du Jedi sans s'occuper du reste déterminé à le tuer. Jouant de la surprise, de sa technique de combat très agressive et de son affinité avec le côté obscur la chiss faillit arriver à son but. Néanmoins son adversaire avec un soresu maitrisé gagna suffisamment de temps pour reprendre le dessus sur le duel, Erylis s'épuisa rapidement et finit par abandonner le combat quand Gareth trancha le base de son sabre en deux, de frustration et humilié, elle jeta un œil sur son maitre pour savoir pourquoi il était pas intervenu et vit avec effroi qu'il était entrain de se faire électrocuté par un zabrak alors qu'un autre membre de cette espèce le tenait en respect. Hurlant de l'épargner et qu'elle avait besoin de lui les Jedi là maitrisèrent facilement en lui expliquant qu'il était pas en danger de mort.


L'académie Jedi de Manaan

Czeen Xox fut enfermé dans un vaisseau lichtor pour une durée indéterminée et Erylis fut accueilli dans le temple Jedi en tant qu'invité. Pendant quelques semaines elle fit connaissance avec différents chevaliers et apprentis Jedi, la chiss apprit ainsi pour son plus grand malheur qu'une de ces vieilles connaissances avait rejoint l'ordre Jedi et avait péri : Marethyu Varla. Affligé par ses multiples deuils Erylis aborde depuis un optimisme et un sourire de façade afin d'éviter qu'autrui se rendent compte de sa détresse. Son intégration se passa relativement bien contenu des circonstances et les altercations se raréfièrent avec le temps.
Néanmoins malgré l'accueil chaleureux que la majorité de l'ordre lui réservait, elle se sentait comme dans une prison doré. Un jour le chevalier Redorik, avec la validation du conseil, lui proposa de partir pour Hoth, pour son plus grand plaisir il avait emmené une padawan pour qui Erylis s'était prise d'affection : Jyliaan Hal'Orra.

A leur arrivée sur Hoth, les trois aventuriers furent pris dans une tornade et durent atterrirent en urgence causant des lourds dégâts au vaisseau. Le chevalier Redorik prit les devant et sortit dans la tempête pour aller chercher de l'aide. Voyant que personne ne revenait les deux amies partirent à sa recherche. Néanmoins après une longue marche elles se retrouvèrent prit dans un effondrement de terrain. Alors que ce dernier les rattrapait et menaçait des les ensevelir sous des centaines de mètres de neige, Gareth surgit avec le vaisseau et les secourra in-extremis. Le chevalier Jedi avait voulu tester les deux jeunes femmes mais n'avait pas anticipé l'activité géothermique catastrophique d'une planète comme Hoth.
En dehors de cet incident les trois compagnons trouvèrent la base rebelle abandonné et s'y installèrent. Une routine s'installa alors que leurs liens se renforcèrent. Le chevalier Redorik montra à Erylis comment un Jedi s'ouvrait à la Force et Jyliaan lui parla plus amplement de l'académie et de son histoire. Après une multitude de leçon, d'entrainement et de duel, le chevalier humain prévint Erylis et Jyliaan que l'ordre Jedi avait besoin d'eux...

Description physique & morale

Genre
Féminin
Race
Chiss
Taille
1m66
Sensible
Oui

Physique

Erylis est une chiss. C'est une presque Humaine à la peau bleu-foncé et aux yeux écarlates. De taille moyenne pour une humaine, elle a des cheveux noir jais relâché quand la situation le permet.

Ses années de vadrouille et ses derniers mois d'entraînement intensifs lui ont forgé un corps endurant et souple. Erylis est doté d'une morphologie fine, elle est particulièrement agile et rapide. Néanmoins son style de combat repose beaucoup sur la surprise.

La chiss aime beaucoup les art martiaux notamment ceux lié à la maîtrise du sabre laser et méprise les blasters ainsi que leur utilisateur. Elle considère que c'est une arme de lâche sans foi ni loi, que c'est un outil dangereux que n'importe qui peut maîtriser sans avoir conscience du potentiel meurtrier de l'arme.

 Erylis a le mal de l’espace et est régulièrement malade en transport ceux qui a créé chez la chiss une aversion pour le pilotage et tout moyen de transport qui bouge un peu trop, elle a aussi souvent la nausée lors des séances prolongées en simulateur.


Personnalité

Erylis a grandi avec très peu en se satisfaisant toujours de ce qu’elle avait. Son bien le plus précieux est sa liberté et son indépendance qu’elle défendra toujours au péril de sa vie.

Un peu tête brûlée, cette chiss n’hésitera pas à se mettre en danger pour sauver la vie d’autrui. Elle a une aversion toute particulière pour l’esclavagisme sous toutes ses formes.
Sa patience pour la diplomatie est extrêmement limitée et même si elle préfère quand tout se déroule sans en avoir recours aux mains, elle est souvent la première à dégainer son sabre. Les longs discours d’usage et la politesse de l'aristocratie lui tapent sur les nerfs, on peut voir là presque une jalousie non assumée d’une vie stable et heureuse.

Dans la vie de tous les jours la jeune femme est ouverte à la discussion et au dialogue, très ironique elle aime beaucoup taquiner et provoquer autrui notamment ses “supérieurs” quand elle en a. Néanmoins le sarcasme à part, elle met souvent beaucoup de bonne humeur et de légèreté même si elle ne la ressent pas.

La mort de sa sœur a marqué à vie la jeune chiss qui porte le poids du chagrin et de la culpabilité. Elle a cherché pendant des années sa seule et unique famille en vain et cette quête inachevée lui pèse beaucoup.
A force d’errer de cantina en cantina, Erylis s’est pris d’affection pour les jeux d’argent et les pari. Elle affectionne tout particulièrement le Pazaak.