Aishi Maru Kear

Aishi Maru Kear
Chevalier Jedi Consulaire
Genre
Féminin
Race
Humain
Âge
22 ans
Lieu de naissance
Endor

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
71 ap. BY (22 ans)
Lieu de naissance
Endor
Affiliation

Avant l'ordre

Je n'ai jamais connu mes parents. Mon père est parti lorsque ma mère m’attendait. Quant à ma mère, elle mourut quand elle me mit au monde où du moins quelques jours plus tard, sa maladie l’ayant bien trop affaibli. J'ai donc vécu chez ma cousine où la vie était dure car elle était issue d'une famille pauvre.

J'aimais m'évader déjà toute jeune en dehors de la maison. Un jour, vers mes 16 ans, alors que je réfléchissais à mon avenir, je vis une pierre voleter devant moi, puis retomber aussitôt. Ce jour-là, je sus que je n'étais pas normale, son éducation isolationniste l’empêchant de croire aux Jedi et de vouloir être en relation avec d’autres communautés. J'en parlais donc à ma cousine qui ne voulut rien me dire. J'ai alors décidé de m'enfuir, me disant que mon potentiel valait mieux ailleurs. C’est alors que durant deux années, je me mis à travailler pour gagner même faiblement ma vie en tant que serveuse ou autre, le temps de trouver ma voie.

Tout le long du cheminement, je tente de recommencer ce que j'avais fait avec la pierre. Au début, ce fut difficile. J'avais beau me concentrer, cette pierre ne bougeait pas. Alors, un homme d'une assez grande corpulence vint à ma rencontre. Il me demanda ce que je faisais la, seule, ce que je cherchais. En réalité, je n'en savais rien. J'avais senti cette force inconnue en moi, je voulais à tout prix savoir d'où elle venait. Je ne suis pas à quoi il pensait mais décida de m'emmener à un endroit appelé l'Ambassade Jedi de Mon Calamari.
Il m’emmena donc à l'aide d'un vaisseau sur cet endroit qui m'était encore inconnu jusqu’à présent. Tout au long du chemin, je posais des questions à cet homme lui demandant ce qu'il me trouvait. Il disait juste " La force ". C'est là que j'appris l'histoire des Jedi, des Sith ainsi que de la force en général.

Ma formation de Novice

Arrivée à l'enclave, je me suis rapproché d'un chevalier qui parlait, tout comme moi, le ewokese. Il s'agissait du Chevalier Taylen Solo et ce fut lui que le Conseil des Jedis nomma comme mon maitre. J'ai alors commencé ma formation aupres de lui. Je me suis rapidement faite à la vie de l'Ordre et me suis pris de passion dans tout ce que j'entreprenais. Ainsi, je pris l'habitude de prendre part à toutes les missions où l'APL faisait appel à nous. Par la suite, je fus pris sous la tutelle du Chevalier Sul Adun, nouvellement gradé. Avec lui, j'ai pu continuer ma formation de novice. Il m’apprit aussi beaucoup de choses sur moi, notamment lorsqu'il m'emmena avec lui en mission sur Ganaria. Nous devions y faire un point géopolitique afin d'y installer un poste d'avant-garde pour l'armée et aussi démanteler le réseau de trafics de d'épices présent sur la planète. A la fin de notre mission, alors que le chevalier m'avait ordonné de protéger la Reine, il fut touché par un tir ennemi lors d'un attentat. Je me suis alors précipité vers lui afin de pouvoir évaluer son état. Il fut alors déçu de mon geste et me le reprocha, je m'en voulu d'avoir agi comme tel. Peu de temps après notre retour à l'enclave, il estima qu'il était temps pour moi que je passe padawan, mais pas sous sa tutelle, car il estimait que je devais travailler mon défaut qui était l'empathie. Cela me brisa le cœur. Après en avoir longuement parlé avec le Maitre Matt Dréis, je repris pied et me mis à la recherche d'un nouveau maitre.

Ma formation de padawan

Mon chemin croisa celui du Chevalier Korgath Teron, qui me prit volontiers sous sa tutelle. Il avait déjà un padawan, Rosta Lopa, qui, bien qu’il ne soit pas très sociable, je me suis mis rapidement à l'apprécier. Grace à mon nouveau maitre, je pu rapidement reprendre confiance en moi. Il m'emmena aussi, en compagnie du Novice Idaw Regua (que j'appellerais plus tard "Kedal"), sur la planète Gand afin d'aider ce dernier dans l'apprentissage d'un art martial Gand. Plus tard, il devint aussi mon co-padawan. Plus tard, lors d'une mission, je ne réussis pas à dévier une roquette ennemie, qui me fit rester un mois en cuve et bien plus à l'infirmerie. Sans l'aide de la Padawan Acacia Starr et du Novice Dustil Okins, j'y serais surement restée. La padawan me refit une nouvelle peau à l'aide de poisson de Dathomir. A présent, il ne me reste que quelques fines cicatrices dû à l'explosion. Aussi, Acacia me greffa ses magnifiques cheveux rouges/violets afin de remplacer ma chevelure noire. L'accident fut un véritable traumatisme pour moi. Depuis mon réveil, un sentiment d'impuissance m'envahit, dû au fait que je ne suis pas encore en état de reprendre l'entrainement.

Peu à peu, j'ai pu reprendre l'entrainement, chose qui me fit le plus grand bien. J'ai pu ainsi finir ma formation de padawan bien que je ne sois pas encore prête à devenir chevalier de l'ordre Jedi.

Malgré tout, je me sentais perdu durant ma formation. Le chevalier Teron partant beaucoup en voyage, je me retrouvais souvent sans aucun pilier sur lequel progresser. J'ai alors demandé au Maitre Jaren Kartys de suivre ma formation jusqu'à mon adoubement pendant l'absence du Chevalier. J'ai d'ailleurs pu faire d'énormes progrès grâce à lui.

Mais, un événement ébranla ma formation. D'abord le passage du côté obscur du Chevalier Kervan, puis le forcing du Novice Ohdein qui éprouvait des sentiments non partagés. Puis, ce fut le drame lorsque la Padawan Starr disparut lors d'une mission dans l'espace Hutt. Alors qu'elle était ma confidente et qu'elle me comprenait en tout point, son enlèvement fut un réel traumatisme auquel il est dur de passer outre.

Alors que j'ai tout donné lors d'une mission sur Nar Shaddaa pour la retrouver avec les Padawan Yssah et Mesla et le Chevalier Kowan, nous n'avons eu qu'un suspect qui n'a pas donné d'information concernant la zeltronne...

Alors que j'essaie de passer outre cet accident, je prends ça comme une fatalité en me disant que ça ne sera pas la première fois, ni la dernière fois que ce genre d'événements arrivera. J'essaie néanmoins de me montrer la plus positive possible devant mes confrères et consœurs Jedi, qui traversent tout comme moi des évènements bien difficiles à vivre. Je travaille donc du mieux que je peux le code Jedi et me plonge dans la force, aidé de mes confrères (tout particulièrement le Padawan Kard Skylighter et la Novice Liliana Ohdein) ainsi que de mon formateur Maitre Kartys.

Alors que je me remettais doucement de la disparation de ma sœur de cœur, j'appris sa mort de la part d'un chef de gang, celui la même qui l'avait enlevé quelques mois auparavant. D'après ses dires, il ne semblait pas rester grand-chose d'elle. Cette nouvelle me brisa le cœur si bien que dès que je fus rentré à l'enclave, je me mis dans ma chambre en me disant que je n'avais pas été à la hauteur de tout ce que la Padawan Starr avait fait pour moi.

Elle hantait mes rêves en compagnie du Gran Donpo, tantôt sous la forme de cadavre, à d'autres moments comme le plat favori de son assassin. Quoiqu'il en soit, chaque minute, je perdais confiance en moi. Mais, j'ai rapidement décidé de me reprendre en main, décidant que ça ne servirait à rien de me morfondre. Après de multiples discussions avec mes confrères Jedi, je compris que la meilleure façon d'avancer étaient de lui rendre en partie hommage en continuant de ma formation et de continuer ce pourquoi nous sommes tous dans l'ordre Jedi. Le maitre Kartys m'a même conseillé de pratiquer un art afin de transmettre mes pensées qu'elles soient noires ou pleines de vie, afin d'éviter de garder tout en moi. J'ai aussi décidé de changer momentanément ma couleur de cheveux, les faisant passer du rouge/violet au roux. Cela me faisait trop de mal d'avoir quelque chose lui appartenant, honteuse et pleine de culpabilité de ne pas avoir réussi à la sauver après ce qu'elle avait fait pour moi.

Ma formation continua sans trop d’encombres avec d’autant plus d’entrainement de la part de mon nouveau formateur : Maitre Kartys, ainsi que par le Maitre Nick Kéar. Ce dernier me fit faire, en effet, une simulation où j’ai dû combattre un tarentatek. Cette créature, a présent disparu, fut créer dans le but de détruire les Jedi et ce, grâce a l’alchimie Sith. Il n’y a donc aucun moyen de la vaincre si ce n’est la fuite. Je pus cependant le vaincre grâce a la destruction de la pièce où il se trouvait, mais cela me fallut au moins trois essais.

Une nouvelle épreuve me fit plonger ou presque. Auparavant, je n’avais jamais été en contact avec un artefact sith. C’est la que je compris à quel point le coté obscur est fourbe et serait prêt à n’importe quoi pour nous détourner de notre but ultime. Lors d’une mission le 16 décembre +92, je vis une lumière rouge en pleine mission. Elle me semblait si … attirante. Plus je m’approchais d’elle, plus j’entendais une voix assez familière : celle de ma consœur décédée, Acacia Starr. Elle se tenait devant moi, en chair et en os. Elle semblait si … vivante. Cependant, j’étais sûr que cela ne pouvait pas être la personne que je considérais comme une sœur. Le fait qu’elle soit en vie me parait encore beaucoup trop irréel. J’ai voulu avoir le cœur net qu’elle n’était pas la vraie Acacia, et pourtant, elle se comportait comme elle, du moins comme elle l’était dans mes souvenirs. Elle connaissait mes souvenirs comme la pièce qu’elle m’a tendu donné par Kol il y a des mois de ça. J’ai longtemps hésité à me planter mon sabre dans le ventre afin de faire taire ce rêve si réaliste, mais je n’en fis rien, bien trop intriguée par cette présence que j’adorais autrefois. C’est alors qu’elle me tendit la pièce, qui me paraissant beaucoup plus lourde qu’une pièce normale. La jeune padawan commença à se lamenter, la suppliant de la venger et le Gran fit son apparition. J’avais un sabre en main qui me paraissait toujours aussi lourd. Je pleurais. Je ne pouvais pas la venger. Cela ne correspondait pas aux principes inculqués par l’ordre. Cette scène me semblait si irréel que je n’y croyais plus. J’ai donc réussi après un long moment à m’en sortir, trouvant à mes pieds mon maitre Jaren Kartys que j’ai faillit assassiner. Entre mes mains ne se trouvait ni une pièce, ni un sabre mais bien une masse d’arme en Beskar, finement ouvragé empreinte du coté obscur. Elle fut par la suite purifiée et utilisée comme monnaie d’échange pour négocier un accès aux archives de Mandalore.

La vie de Chevalier

Je fus adoubé par le Maitre Jaren Kartys le 13 février +93 avec Elyon Kirras Ki. Ce fut un moment fort pour moi dans ma vie de Jedi, un moment que j’ai mis longtemps à préparer et qui pourtant me paraissait si rapide car je ne me sentais pas prête pour la vie de chevalier. Et pourtant …

Je suis parti quelques semaines plus tard sur ma planète d’origine afin de construire mon sabre a l’aide du cristal Dantari de couleur jaune que le Chevalier Okane Tano m’avait confié lors d’une mission sur Dantooine. Ce ne fut sans compter, la visite que je fis à ma cousine, (note hrp : je me souviens plus de son nom lorsque j’écris ces lignes). Elle paraissait à la fois surprise et en colère de me voir, ne s’attendant pas à ma visite. Etant assez isolationniste, elle détestait le fait que je sois devenu Jedi, surtout vis-à-vis de mon père, qui selon elle, serait a l’origine de la mort de ma mère. Dans un élan de colère, elle me parla de cette boite que ma mère m’avait léguée mais qu’elle avait caché dans ce qu’on appelait la foret interdite. C’est la que je fis la connaissance de Twicket, un ewok d’un village voisin. Dans cette boite, se trouvait un message de mon père ainsi qu’un émetteur servant à contacter un intermédiaire que servirait a me mettre en contact avec lui.

Lorsque j’eue contact avec cette personne, elle me fit exercer une mission sur Coronet, concernant plusieurs meurtres en série. La mission fut un succès bien que je faillisse mourir plusieurs fois. This is the way of Jedi ~ Je pus donc rentrer en contact avec mon père qui se trouvait sur une planète aux alentours de Corrélia. Après des retrouvailles où il me sauvait d’une créature, il se présenta enfin a moi, affichant son nom inscrit sur une stèle : Evan Kéar. Cette révélation assez inattendue me fit comprendre que le Maitre Nick Kéar, de son vrai nom Elex, était mon demi-frère. Il m’emmena ensuite dans une pièce où il me montra une de ses visions. Dans celle-ci, je tuais Nick qui était passé du coté obscur. Evan m’expliqua alors que la seule raison pour laquelle il m’avait créé avait été de réaliser cette prophétie, si on peut appeler ça comme ça. Il voulait me former à ça, avait tuer ma mère pour ça. J’avais vécu l’enfer durant mon enfance a cause de lui et pour son simple plaisir. Pour que je fasse ce qu’il avait choisit pour moi. Mais, je refuse ce qui le fit devenir fou. Il voulut me tuer en disant que j’étais comme mon frère. Je me suis donc enfuie loin pour ensuite retourner sur Endor où je me mis a construire mon sabre a l’aide de la Force. Cela me pris aux alentours de trois à quatre jours pour assembler les pièces de bois gravées et l’acier qui joignait le tout.

Rentrée a l’académie, qui se trouvait à présent sur Manaan, je contacte aussitôt Nick, toujours choqué par les paroles de mon géniteur. Ce dernier se trouvant sur Mon Calamari, je le retrouve aussitôt, empli de tristesse et d’un certain stress qu’il remarqua aussitôt. Suite a ma révélation, le jeune maitre eu une réaction assez mauvaise, ce que je lui comprends. Il pensait que je mentais et que je souhaitais simplement me faire remarquer. Bien sûr, il n’en était tout autre de mon côté. Je lui fis remarquer que je connaissais son véritable prénom « Elex » que mon père avait prononcé lorsque je lui avais demandé s’il avait un quelconque lien avec le jeune maitre. Nick étant toujours autant septique, je l’emmenai sur place et nous remarquâmes le cadavre d’Evan Kéar, certainement assassiné. Nick fut davantage troublé par cette révélation, d’autant plus que mon frère avait vu notre père sur son lit de mort, et pourtant, il se trouvait la, assassiné, devant nous. Nick dit plus tard qu’il ressemblait a une photo d’archives qu’il avait trouvée il y a quelques années, mais en plus âgé. Nous rentrâmes a l’académie et Nick sur Mon Calamari et nous commençâmes a nous faire a ce nouveau lien de sang.

Aujourd’hui, je me dis que la mort de mon géniteur aurait pu être évité sans pour autant avoir sa mort sur la conscience. Cela ne m’empêcha pas de reprendre ma vie a l’académie.

Là, je reçu ma première apprentie sous ma tutelle, la Novice Orina Niin qui, malheureusement, ne trouva pas sa place parmi nous. Pendant ce temps, j’enseignais ses premiers cours au Novice Aydal Cumo, placé rapidement sous la tutelle du Chevalier Keln puis du Maitre Kartys a cause de l’absence de ce dernier. De même, cela me faisait mal de voir des apprentis sans tutelle fixe comme moi, j’ai pu l’avoir été tout le long de ma formation.

Mon mental se dégrada dans les mois qui suivirent a cause de missions dont je faisais parti échouait, parfois par ma faute. En exemple, celle dans les Hapes ou mon manque cruel de discrétion valut l’enlèvement des Padawan Yssah, Tano et Stared. Fort heureusement ils furent rapidement sauvés, mais, ma rage et ma détresse fut si forte pour sauver les Padawan Ryo et Ohdein qui était encore dans ma possibilité de sauver, je puise alors dans le Coté Obscur, sans m’en rendre compte. Cette action me couta un séjour en isolement que j’ai encore plus mal vécu, mon désir étant plus que tout dirigé vers le sauvetage des padawan. La seule chose qui m’a réellement permis de tenir durant cette courte période d’isolement qui me parut une éternité est la présence de mon frère qui venait me rendre visite aussi souvent que possible ainsi que le Novice Xyhiir.

Deux mois plus tard, j’eue l’occasion de prendre trois semaines pour me ressourcer sur ma planète d’origine, Endor. Je pus alors résider dans le village d’un vieil ami Ewok nommé Twicket qui me présenta sa femme Winky. Cela me permit de prendre de nouvelles bases et ainsi retrouver l’Académie Jedi en étant en paix avec moi-même.

Début septembre, j’eue l’honneur de participer a une mission sur Kashyyyk en compagnie du Maitre Kéar ainsi que de ses deux apprentis Nelya et Kol. Alors que cela devait être qu’une mission diplomatique, cela tourna au drame lorsqu’une partie du village fut incendié par des trandoshan. Quant a ma belle-sœur, Issalda, elle fut attaquée par une sith Lady Matricis. C’était la première fois que je la rencontrais, mais j’appris rapidement qu’elle avait une dent contre Nick et ses proches, voulant toustes et les tuer. Lady Matricis mis énormément a mal la prêtresse qui fut contrainte d’accoucher a seulement six mois de grossesse mettant au monde une petite Dawn, ma nièce. Ce fut l’un des plus beaux jours de ma vie que de rencontrer ce petit être si faible et pourtant si fort que d’avoir pu survivre a une épreuve aussi lourde. Ce fut avec Nick que nous arrivâmes a mettre fin a Lady Matricis qui se suicida sous nous yeux. J’appris un peu plus tard que c’était elle qui avait également assassiné notre géniteur. Je me dis que j’aurais pu avoir affaire avec elle bien plus tôt si je n’avais pas fui la planète il y a quelques mois.

Les bonnes nouvelles continuèrent puisque je reçu sous ma tutelle un second apprenti : Leid'olor'enevah, plus communément appelé Dolore si nous ne sommes pas chiss. Cet enseignement me comble. Le Novice est vraiment discipliné et apprend vite malgré certains traumatismes de la période où il faisait encore parti de l’armée qui lui gâchent la vie. J’essaie néanmoins de l’aider du mieux que je peux en discutant avec lui de ses peurs. Malgré la relation maitre / élève que nous avons, je ne peux m’empêcher de le considérer comme mon protéger ainsi que comme un petit frère. Malgré certains soucis qu’il a pu avoir avec des gradés, je ne peux m’empêcher d’être fière de lui et de l’avancement de sa formation.

A suivre ...

Description physique & morale

Genre
Féminin
Race
Humain
Taille
1m58
Sensible
Oui

A l'arrivée dans l'ordre, Aishi était une petite humaine de 1m58, pesant 60 kilogrammes. Ses cheveux étaient longs et noirs et ses yeux verts émeraude. Son visage rond lui donnait un air de petite fille, bien qu'elle était âgée de 18 ans.

Après son accident, Acacia lui fit don d'une partie de ses cheveux couleur rouge/violet. Son corps est maintenant recouvert de fines cicatrices et sa peau reste très pale. Son visage est moins rond, suite à son opération, et ses nombreuses semaines à l'infirmerie.

Au niveau du moral, Aishi est une jeune femme courageuse, bien que tête en l'air et extrêmement maladroite. Le défaut que lui avait reproché le Chevalier Adun était ''l'empathie" lorsqu'elle avait désobéit pour le sauver. Elle est aussi très impatiente et curieuse. Cette dernière peut aussi être une qualité car au fil du temps elle acquiert une grande connaissance.

Langues parlées et maitrisées :

- Basic

- Ewokese