Taylen Solo

Taylen Solo
Chevalier Jedi Maître d'armes
Genre
Masculin
Race
Humain
Âge
29 ans
Lieu de naissance
Corellia
  Taylen est un ancien personnage et ne fait plus activement partie du jeu.

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
63 ap. BY (29 ans)
Lieu de naissance
Corellia
Affiliation

Recherche du dossier "Taylen Solo"
Chargement en cours...
1 fichier trouvé

Chargement du fichier "Taylen Solo" ...


Corellia - Secteur Corellien - Mondes du Noyau

PRÉAMBULE

Taylen Solo naquit sur la planète emblématique et prospère de Corellia en l'an +63, et perdit ses parents alors qu'il était encore enfant. Cas à part, il entretiendra un lien étroit avec l'enclave Corellienne, mais sera majoritairement formé sur Coruscant.

JEUNESSE CORELLIENNE

On ne saurait dire si les Stark furent des descendants directs du célèbre humain qui désira unir les contrebandiers pendant l’Ancienne République, bien qu’aucune source ne l’affirme. Benjamin d’une famille de quatre enfants, Taylen grandit à Coronet dans le foyer familial. Bjorn et Nida, ses parents, oeuvrent alors dans le commerce de pièces aéronautiques au niveau local. Alors que ses frères et soeurs Jarod, Cordé et Naru semblent destinés à reprendre l’affaire familiale, le jeune garçon sort déjà du lot dès son plus jeune âge. Un brin précoce, énergique et sociable, Taylen montre presque tous les signes communs à plusieurs de ces prédécesseurs : une sensibilité à la Force. Envoyé à l’avant-poste Jedi de Corellia, le doute se dissipe. Bjorn, dans son orgueil, ne laissera pas son fils à l’ordre. Taylen grandit entre son foyer et celui de son meilleur ami Loan. Au milieu de son adolescence, les affaires vont mal et ses parents tombent dans l’économie souterraine. En concurrence féroce avec un autre fournisseur local, ses parents n’y survivront pas.

Tandis que sa fratrie reprend l’affaire, Taylen part faire ses études dans le coeur de Coronet. Fêtard mais studieux, coureur de jupons mais jeune garçon respectable et digne de confiance, le jeune Corellien grandit comme n’importe quel humain. L’arrogance, l’impétuosité et la soif d’aventures filtrent à travers lui : il incarne à la fois le meilleur et le pire de son système. Diplômé, il est désormais plus mature, plus cultivé et surtout, plus curieux. Se rapprochant de l’Ordre Jedi - il rencontrera un soir la jeune Tifa Solas, alors Initiée à l’Enclave - il décide d’aborder le sujet frontalement avec sa famille. Libre de toutes activités, cherchant sa place dans la Galaxie et très ancré dans les valeurs et l’histoire familiales, il décide de suivre les traces de ses ancêtres. Livré à lui-même, il prend le nom de Solo en marque d’indépendance comme nombreux de ses compatriotes. Sentant le potentiel du jeune homme, l’enclave Corellienne le redirige vers le Temple Jedi de Coruscant.


Coronet City, capitale de Corellia

AU SEIN DU NOUVEL ORDRE JEDI

Formé par le Maitre Jedi Matt Dreis, Gardien de la Vallée des Jedi et leader du Jedi Squadron, Taylen Solo progresse vite. En découvrant progressivement un autre monde, son immaturité forcée laisse place à l’assiduité et la soif d’apprendre, traits de caractère répandus parmi les padawan. Durant ses classes, il s’illustre dans différentes missions et développe vite ses facultés. Sociable, dévoué aux causes défendues par l’Ordre et charismatique, il devient vite le Corellien le plus connu de l’Ordre. Hormis quelques allers-retours très rares, il ne sera pas formé sur son système natal mais à Coruscant. Dans les meilleures conditions - apprenti d’un Maitre du Conseil, accès aux vastes archives, entraînements récurrents avec des partenaires variés - un brillant avenir lui semble promis. Il restera pourtant fidèle à lui-même : un jeune garçon ordinaire mais dont la tête dépasse du cadre. Paradoxe vivant, son maître le résumera en ces termes : “Tu es le jour et la nuit”. Une phrase dont l’écho aura une grande influence sur sa vie, en tant qu’humain comme Jedi. En parallèle de sa formation, il noue des liens avec bons nombres de Jedi dont Graak Warrick, Vanidio Alesio ou encore Oreliana Irions.

Rivaux, la native de Serenno et le jeune Corellien peinent à se comprendre et à se trouver pour des raisons évidentes : ils incarnent deux mondes en totale opposition. Elle, les hautes sphères d'une lignée noble partie prenante de la politique de son système; Lui la classe moyenne d'un peuple historiquement indépendantiste et anti-politique galactique dans bien des aspects. Ils comptent pourtant un point commun qui les guidera l'un à l'autre : leur marginalité. L’exaspération et l’attirance partagés poussent les deux apprentis vers une amitié franche, mais un brin frustrante. Cela n’empêchera pas Oreliana de sauver la vie de Taylen sur les champs de bataille de Balmorra. Captive durant deux mois, il lui rendra la pareille en allant la secourir auprès de son oncle, devenu Jedi Noir. Promis l’un à l’autre, Oreliana et Taylen deviendront les parties prenantes d’une romance controversée, avant de prouver leur valeur et de démontrer par leur gestion émotionnel, qu’ils sont prêts à cumuler relation amoureuse et vie Jedi.

SABRE DES JEDI : ENTRE PRIVILÈGE ET HONNEUR

Après d'innombrables missions menées pour le compte de l'Ordre Jedi et autres évènements personnels, Taylen concentre la majeure partie de son temps à sa formation de futur gardien de l'Ordre. Soutenu par sa compagne de toujours, Oreliana, les évènements qui se déroulent dans la Galaxie amènent le Nouvel Ordre Jedi à intervenir lors d'une campagne sanglante sur Balmorra. Plus mûre, plus fort et plus compréhensif de ce qui l'entoure depuis son entrée dans l'Ordre, le jeune Corellien lutte contre la mort et la torture émotionnelle que le conflit répand. Prenant part à des missions bien au-delà de son niveau, Taylen reçoit le titre honorifique de Sabre des Jedi des Padawan, le plaçant acteur en première ligne de la jeunesse de l'Ordre. Il éprouve en contrepartie de ce geste d'autant plus de gratitude et de dévouement envers les siens.

ASCENSION AU RANG DE CHEVALIER JEDI

Après presque deux ans de formation et d'actions menées au nom de l'Ordre, Taylen semble être apprécié par ses confrères plus jeunes tandis que sa personne et son travail fourni suscitent l'intérêt des plus anciens. Emmené par Matt Dreis depuis le début de sa formation, encadré par les chevaliers Kartys, Fligey et Virod et suivi par le maitre Dan'Sey, le Corellien accède au rang de Chevalier du Nouvel Ordre Jedi le 22 mars +85, et entre enfin dans la réelle phase de formation des Protecteurs Gardiens. Il deviendra un membre éminent des Maitres d’Armes de l’Ordre.


Taylen Solo, An +85

CHEVALIER JEDI : BRAS ARMÉ DE LA PAIX

Au cours de sa carrière au sein de l’Ordre Jedi, le désormais chevalier Solo aura agit sur de nombreux fronts : Lutte contre la Fraternité, poursuite du culte de Tran’al, Opération sur Balmorra, détention sur Dromund Kaas, Guerre Civile d’Ondéron, Guerre Civile de Serenno ; sans parler de différentes missions de protections, d’explorations et d’enquêtes criminelles, Taylen demeure par essence un homme de terrain prédestiné à opérer dans toute démarche offensive de l’Ordre. Outre son palmarès, le Corellien doit sa notoriété à sa personnalité charismatique qu’il est parvenu à se forger au fil du temps. Meneur d’hommes en cas de conflits et fin bretteur malgré son jeune âge, Taylen se présente comme le fier descendant de son maitre Matt Dreis ou d’autres Jedi comme Jaren Kartys, Maarek Okins ou encore feu Celegorm Virod. Ses proches ne sont d’ailleurs pas en reste. Vanidio Alesio, son ami et compagnon d’arme, est réputé pour être un diplomate performant et un sage conseiller tandis que sa compagne Oreliana Irions se distingue tant dans le maniement du sabrelaser que dans la manipulation de la Force.

Taylen ne compte pourtant pas que des succès. Il apprend dans chaque défaite - qu’il s’agisse d’un duel d’entraînement ou durant ses missions sur le terrain. Ne se sentant pas assez mature en tant que Jedi au début de sa chevalerie, il se montre peu enclin à former. Sentant une affinité avec Seranna Iuno, une nouvelle venue de Kira, il l’introduit au Conseil des Jedi. Il la prendra finalement sous son aile. La jeune padawan progresse et sa timidité laisse place à une certaine confiance. En parallèle, Taylen gagne en compétence et devient un Jedi talentueux avec une grande marge de progression. Le binôme, fusionnel et performant, devient vite inséparable. Un âge de courte durée. Sa padawan meurt quelques mois plus tard sur le terrain, durant un conflit avec une faction mandalorienne. Taylen croit ne jamais s’en remettre et se jure de ne jamais reprendre de padawan. Grâce à l’amour de sa compagne, de sa soeur cadette Elora et de ses amis, il redresse pourtant la pente et embrasse l’optimisme et le dépassement de soi : il se dédiera désormais à l’instruction auprès des plus jeunes, en mémoire de sa défunte apprentie.

Devenu un chevalier expérimenté, Taylen garde la cape. De sa relation avec Oreliana Irions naît une fille : Solène. Souriante, énergique et bornée, l’enfant illustre à merveille ses géniteurs. Confiant et un brin plus sage, Taylen devient un père dévoué et un Jedi certes téméraire, mais compétent. Pragmatique, le Corellien n’est pourtant pas dupe : la galaxie connaîtrait toujours des temps sombres...

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Humain
Taille
1m86
Sensible
Oui

Thèmes musicaux et orchestrations - Taylen Solo

PHYSIQUE

Grand et très athlétique, Taylen est plutôt gâté par la nature, sans être la beauté incarnée au contraire de sa compagne. Son corps compte par ailleurs de nombreuses cicatrices (dont une sur le thorax et une entre l'oeil et la tempe gauche qui est presque invisible à l'oeil nu). Il arbore une coupe de cheveux mi-longue avec un dégradé sur les côtés. Châtain, sa pilosité faciale - fournie ou non selon l’envie - est pourtant rousse. Ses yeux bleu/gris/vert - personne ne sait réellement de quelle couleur ils sont, pas même lui - lui confèrent un regard aussi chaleureux que captivant. Sa voix suave inspire le calme, mais il peut vite monter dans les aigus lorsqu’il penche sur un ton humoristique.

Taylen n’a jamais porté la bure traditionnelle des Jedi, privilégiant une tenue entièrement noire composée d’un pantalon moulant, d’une paire de bottes antidérapantes aussi chics que sobres, d’un haut de tunique simple et d’un blouson cintrée. Sa ceinture utilitaire comporte deux sangles, sur lesquelles il arbore son duo de sabrelaser : Hiver et Été.

Des runes ancestrales Corelliennes sont tatouées de son épaule gauche jusqu’au coude du même membre - des écrits qui apparaissent comme une sorte de maillage noir asymétrique et aléatoire. Une manière pour lui de garder en permanence une trace de son héritage, mais aussi pour montrer au grand jour son grand patriotisme.

Son apparence vestimentaire, sa façon de s’exprimer (mimiques et postures) et ses traits montrent au grand jour un Jedi charismatique et illustrent parfaitement la personne qu’il incarne : un jeune homme ordinaire mais privilégié par sa sensibilité à la Force, voulant se différencier des autres, mais humblement.

PERSONNALITÉ

Quiconque sera frappé dès son premier contact avec lui : Taylen est un Jedi atypique, dans la mesure où il semble être tout, sauf un Jedi. Naturellement sympathique et ouvert aux autres, Taylen est quelqu'un d'apprécié dans l'Ordre Jedi. Il passe en effet beaucoup de temps à discuter avec ses semblables et connaît personnellement nombreux Jedi qu’il a rencontré. Sociable et chaleureux - parfois même avec les gens qui ne l’apprécient pas plus que ça - il respecte les autres mais se montre extrêmement familier, et n’hésite pas à jurer. Il reste à sa place surtout lorsqu’il s’adresse à ses supérieurs ou à des interlocuteurs à la stature importante. Une simplicité et une nonchalance parfois un peu forcées, dans la mesure où il est très effrayé de passer pour ce qu’il n’est pas : un Corellien arrogant. L’un n’allant généralement pas sans l’autre.

L’humour reste sa grande marotte pour supporter les évènements tragiques qui parcourent la galaxie. Il a la grande faculté de faire de sujets lambda des choses quasi-gravissimes. Un mélange de sarcasme et de rire qui fait parfois mouche.

Son principal défaut réside initialement dans son impétuosité. Comme la plupart des Corelliens, réputés aventuriers et combatifs, Taylen éprouve un goût prononcé pour la provocation. Par extension, il déteste perdre. Ce n’est qu’au fur et à mesure de sa vie de Jedi qu’il devient beaucoup plus tempéré. La naissance de sa fille Solène viendra encore davantage bousculer sa personnalité. Habitué à se remettre en question, la paternité changera radicalement son point de vue dans absolument tous les domaines de la vie.


Taylen Solo, après le Sac de Coruscant, +90

UN JEDI PUGNACE

Taylen est une tête brûlée. Doué d'un caractère assidu et d'une volonté de fer, l'adversité ne lui pose guère de problème et c'est avec l'adrénaline d'un esprit guerroyant que le Corellien le plus apprécié de l'Ordre se jette dans la bataille pour défendre ses convictions et celles du Nouvel Ordre Jedi. Véritablement, Taylen aime la confrontation. Un caractère relativement répandu chez les Gardiens et Maitres d’Armes.

C’est d’ailleurs l’un des grands points forts du jeune Corellien. Grand pratiquant des arts Jedi, Taylen est un bretteur émérite reconnu comme étant l’un des meilleurs de sa génération (on le nommera Sabre des Padawan tôt dans sa formation). Ce qui lui vaut d'attiser la curiosité de ses plus anciens paires tels que Celegorm Virod (désormais décédé) ou encore Jaren Kartys qui le voient en "futur potentiel rival". S’étant majoritairement forgé un vécu formateur sur le terrain, il se révèle un binôme idéal pour les missions offensives. Déterminé lorsqu’un objectif est souligné, il sait faire preuve de sagesse et choisir la retraite lorsque la situation l’exige. Un Jedi instruit mais prudent.

LE JEDI "GRIS" ET LE PÈRE DE FAMILLE

En dépit de son engagement envers l'Ordre, Taylen a toujours été quelqu'un de très paradoxal. Dévoué envers les siens et aux membres du Conseil, il a toujours exécuté les ordres sans pour autant les approuver. Foncièrement bon, on peut toutefois le situer dans la case des Jedi Gris. Indépendant, il donne pourtant beaucoup de son temps aux autres, notamment les plus jeunes. Mais c’est aussi en tant qu’individu qu’il poursuit une quête du gris, pour peu que l'on s'attarde sur sa vision de la Force.

Tout à fait à même de discerner lumière et obscurité, il a toujours suivi le parti de l'Ordre Jedi et du Côté Lumineux de la Force, tout en le réfutant. Proche de la théorie faisant état de l'universalité de la Force, il n'en est pas pour autant un fidèle croyant. Le Corellien rejette tout manichéisme dans la vie, et préfère embrasser le gris général, vision tout à fait personnelle qu'il a façonné au fur et à mesure de sa vie, avant et après avoir intégré l'Ordre Jedi.

Depuis la naissance de sa fille Solène, issue de son union avec la Maître Jedi Oreliana Irions, cette fameuse vision de la vie devient peu à peu une dualité interne. Doit-il éduquer son enfant selon les préceptes Jedi, très chers à sa compagne ? Ou doit-il y distiller ouverture d'esprit, pragmatisme et refus net des status quo ? En plein conflit contre les Sith, la question apparaît comme d'autant plus importante.


Taylen Solo, Skye, An +87

LOISIRS

- La lecture des archives Jedi et emmagasiner autant de savoir qu’il peut, fait naturel pour un Jedi particulièrement curieux et ouvert d’esprit. Il aime particulièrement les arts.
- Les arts Jedi. Maître d’armes, Taylen est combatif mais surtout passionné par les disciplines du sabrelaser et du combat.
- Le Bolo-Ball. Fervent supporter de l’équipe de son monde natal, il aime aussi regarder le sport pour se détendre, mais aussi pour voir une galaxie optimiste, unie par la passion d’une même discipline.
- La mécanique. Ayant effectué plusieurs petits boulots sur Corellia, il aime assez bidouiller des droïdes ou réparer des appareils. Il a d’ailleurs bien gagné ses galons de pilote, hérédité oblige.
- Sa famille et ses amis. Passer du temps avec ses proches reste son activité favorite.


LANGUES MAITRISÉES

- Basic : langue maternelle
- Ewokese : parlé et compris, grâce à son vieil ami Graak Warrick
- Shiriwook : compris, (mais s’exprime en basic) dû à une retraite de plusieurs mois sur Kashyyyk
- Durese : quelques notions
- Binaire : compris
- Huttese : quelques notions

STYLE DE COMBAT

Alors que le Djem So devint rapidement sa forme de prédilection, son niveau avancé dans les autres voies du sabrelaser a fourni l'occasion à Taylen de se forger un style personnel relativement tôt dans sa formation, sous la houlette de son maitre Matt Dreis et d'autres bretteurs respectés tels que Jaren Kartys, Celegorm Virod ou encore Doran Fligey. Malgré son jeune âge, le Corellien possède une grande maturité dans la pratique du sabrelaser. Jonglant tant entre le Djem So que le Shien, Taylen a construit son style de combat personnel sur la base de la mobilité conjointe à des évolutions acrobatiques. Et mis à part le Djem So dont la maitrise du jeune homme n'est plus à prouver en qualité de Maitre d'Armes, ce dernier reste dangereux en ceci qu'il varie fréquemment l'injection des différentes formes dans ses passes. Conjuguée à l'utilisation de plusieurs pouvoirs et capacités liées à la pratique de la Force, sa grande dextérité fait de lui l'un des duellistes les plus talentueux de l'Ordre Jedi.


Taylen - Chibi par Casus