Maat Kowan

Maat Kowan
Chevalier Jedi Gardien, Délégué Jedi auprès de l'état-major de l'APL
Genre
Masculin
Race
Nautolan
Âge
20 ans
Lieu de naissance
Nar Shaddaa

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
72 ap. BY (20 ans)
Lieu de naissance
Nar Shaddaa
Affiliation

Maat Kowan est le fils de Quin Kowan, Nautolan méchano, revendeur de ferraille. Il n'a jamais connu sa mère et n'a pas le temps d'y penser d'ailleurs. Dès son plus jeune age, Quin remarqua quelques ...aptitudes chez son fils, surtout lors d'émotions fortes. Et des émotions, Maat en avait sur Nar Shaddaa : les injustices de ce monde lui donnait soif de justice... avec un soupçon de colère. Il assista au racket de son père par un loubard du coin, ce qui ne lui donna qu'une envie : mettre ce caïd HS pour sauver son père. Impulsif qu'il est, il ne put attendre de trouver un plan et fonça sur cet trandoshan. Le voyou prit facilement l'avantage mais, Maat, sans trop comprendre et sans le toucher, fit valser la racaille à l'autre bout de la pièce.

Il ne comprenait plus rien. C'est alors que son père lui expliqua qu'il trouverait peut être les réponses auprès de l'ordre jedi.
"Et qui sait, ca calmera peut être aussi l'envie de justice dont tu me parles tant" dit Quin à Maat à ce moment.


Partir de Nar Shaddaa pour Coruscant

L'argent à toujours été un problème. Il dut piocher dans ses dernières maigres économies pour pouvoir prendre la navette de transport vers Coruscant, vers l'inconnue. Il ne pouvait pas s'empêcher d'être attrister de ne plus voir son père, mais l'excitation de l'aventure l'appelait.
La Navette de transport n'était pas bien différente de la d'où il venait, c'etait un peu comme une extension de Nar Shaddaa : Du jeu, des paris, des races diverses et variés. Il alla s'installer dans sa cabine, Le trajet allait durer quelques temps. Son père lui avait expliqué ce qu'il savait sur les jedi. "Ce sont des gardiens de la paix, se servant d'une énergie, d'un pouvoir qu'ils appelent la Force... Je ne sais pas trop ce que c'est mais je pense que c'est ce que tu as utilisé avec ce trandoshan." Maat se souvenait de cette phrase, elle tournait en boucle dans sa tête. "J'ai utilisé quoi moi avec ce guss..."
Il était assis, tentant de se remémorer cette histoire. Il ferma les yeux, essayant de se representer le lieux de l'action, son père, l'atelier dans lequel il est. Etrangement, il ne réussit pas revivre le moment, mais quelque chose de bizarre se passait, il le sentait. Il n'avait plus l'impression de vivre un souvenir avec son père, il avait l'impression d'être à ses côtés, de sentir son souffle.
Une pensée presque idiote lui vint : "Papa? "
Son coeur s'arrêta de battre un cours instant quand l'image de son père regarda en la direction de son point de vue, lachant les outils qu'il était en train de manier. Il eut juste le temps de voir l'expression de surprise dans les grands globes oculaires marrons de son père avant que sa tête ne se mit à tourner et que l'image se brouille.
N'était présent dans son esprit qu'une envie de manger des plats entier. Il attrapa quelques rations dans son sac et en mangea plus qu'il n'en fallait, gardant ce qu'il venait de se passer en tête. Il tomba endormi, la boite de rations encore en main.

Il fut réveillé par l'annonce de la navette. " Nous atterrissons actuellement sur Coruscant, veillez à ne rien oublier à bord de la navette. Nous vous souhaitons un agréable séjour".

Quelque chose de grand:

Il arriva devant le temple et dut se frotter les yeux pour réaliser que ce bâtiment était bien réel. Il se dirigea vers la grande porte, se disant que peut être son destin était ici.


Admission:

Ce fut un grand moment. Il fut reçu par le maitre Doran Fligey, ou plutôt son hologramme. Tout ce que lui disait le Jedi étaient empli de mystère et pourtant, ses paroles semblaient être des pansements sur une plaie restée ouverte trop longtemps. Il ne peut y avoir de mots plus sensés que les siens. Ils auront parlé de la notion de vie, de Force, de justice. De la vie que Maat aura ses prochaines années... Il y a peu de choses dont ce Nautolan un peu niait est sur. Mais il savait qu'il allait endurer les épreuves, il le savait! Il était entré fils de mechanicien dans cette salle du conseil, il en est sorti novice et pleins de convictions.

Les premiers contacts:


Maat avait, avant de rentrer dans la chambre du conseil, rencontré un Miraluka nommé Verneth. C'est cette personne qui lui parlé de la vie, de Coruscant et qui lui a montré un exemple de la Force. Son image, bien qu'il ne sache pas trop ce qu'est un Miraluka, restera comme celle d'un homme cherchant à l'aider.
Il aura rencontré une premiere bande de padawans tous très sympathique composé de Ashe Kervan, Jens Niktono, Sul Adun et de Gareth Redorik. Il en retiendra que ces personnes sont gentilles et adjuvantes.
Plus tard dans la semaine, il rencontrera une nouvelle arrivante. Une certaine Anthéa Gierzsal. Il fut ravi d'apprendre qu'elle était aussi de Nar Shaddaa, il se disait qu'elle savait la galère que représente cette planète et la libération d'atterrir dans un endroit aussi paisible. Il se trompait. Il sembla que sa maladresse le rattrapa après tout et vexa la demoiselle qui depuis lors, semble agacée par Maat. Il sait qu'elle n'est pas quelqu'un de mauvais, juste pas très délicate et avec un caractère sacrement trempé.

Un échauffement entre Théa et Maat arriva, d'abords en parlant d'une potentielle volonté de la part de la jeune femme a vouloir faire le mur, puis en arrivant a parler de Nar Shaddaa. Certains de ses mots furents blessant envers lui comme certains des siens envers elle. Elle aurait vécu de pire moment que lui sur cette maudite planète? Il le croit. Des remords l'assaillissent depuis : " Ma vie n'était pas si mal... Je n'ai pas a lui faire de leçon". Depuis cela, il a compri que sa personne ne plaisait pas à Théa, ce qu'il accepta. Mais il se jura que personne ne pourra jugé des actions de cette jeune tête brulée gratuitement et sans connaissance. Elle n'était pas a consolé, mais a comprendre.

Premier pas:


Il eut ce même jour son premier cours donné par le maitre qui l'avait fait entré quelques jours plus tôt. Mais cette fois ci, il était bel et bien là. Il l'avait deja vu, deux soirées auparavant, en train d'entrainer deux initiés au combat. Cela l'impressionna au plus haut point. Mais là, ce n'était pas l'arme à la main que se donnait ce cours, mais l'esprit ouvert.
La vie, la mort, la justice, la Force... Tant de choses ont été abordés. Mais une en particulière l'aura marqué plus profondément que le reste : La capacité productive de la fraternité, de l'osmose. Ensemble, ils sont plus fort, plus intelligent.
Il eut la notion de la Force qui lie toute chose, qui est toute chose.. Il retiendra cela. Juste après ce cours, il essaya de percevoir ces choses qui l'entourent, et c'est ce qu'il continua de faire pendant plusieurs jours.
Le jour d'après, après une leçon sur les differents aspects de la force. Maat est intervenu dans une confrontation entre Kam et Ashe et Rosta. Ashe avait remarqué le comportement snob de la part de Kam, surtout vis à vos de Théa. Ashe et Rosta firent comprendre que Kam devait être ouvert et moins accusateur. Maat intervint et fit preuve de son éternel positivisme en parlant de Théa comme d'une bonne personne un peu brutale mais pas mauvaise. Il vit aussi que Kam était une personne plus complexe qu'il n'y paraissait mais qu'il le considérait. Ils seront certainement amis! Il aura aussi parlé de son passé avec Hukka, un jeune novice avec qui il a partagé une "fringualle nocturne" comme il l'appelle. Il apprécie le partage que cela représentait et commence a se sentir bien avec les autres.

Après quelques semaines de méditation et d'entrainement, il eut un cours sur Dantooine avec le maitre Jaren, un cours sur le code Jedi. Chaque leçons étaient une acceptation de lui même, il se sentait plus en harmonie avec ce qu'il est. Il a compri ce pourquoi le Jedi est ce qu'il est.
Aussi, durant ce moment sur Dantooine, il montra, au début, son agacement vis à vis des réavtions antipathiques de Théa. Puis, il compri qu'elle ne le connaissait juste pas assez. Il lui tendit alors la main, de manière aussi figurative que littérale. Il apprécie la fougue de cette demoiselle, il est certain qu'il pourront être bons amis.

Au fur et a mesure, ses capacités physiques augmentèrent, force d'entrainement. Ils devint plus sec et plus fort. Il se concentra aussi sur des méthodes de defenses a mains nues et armé d'un baton, il n'excele pas encore mais peut se defendre.

Interruption:
L'apprentissage de Maat était long et prenait son temps mais cela lui allait, il ne voulait rien brusquer. Et il avançait progressivement.
Malheureusement, une attaque menée sur le temps, annoncée par plusieurs enclaves detruites, l'obligea a quitter Coruscant et à suivre Mellek et d'autres sur Sekot, une planète vivante. L'attaque fut violente, meurtrière. Maat essaya d'aider, de tirer, de soigner. Il fut vite blesser du a son manque de connaissance et d'experience. Un bout de son lekku droit de devant fut coupé et il eut une plaie a la paupière gauche.
Il n'avait jamais ressenti autant de noirceur, autant de douleur. Depuis cet exile, il repense beaucoup. Il medite sur ce qu'il a vecu. Il sourit moins qu'avant.

Après un court séjour sur Sekot, il fut transferer avec quelques camarades sur la station Égide. La il put véritablement s'entrainer, notamment grâce au Maitre Maarek, qui accepta de lui faire rattraper ses retards dans ses apprentissages. Grace à elle, il découvre une nouvelle façon d'apprendre, concise, claire et, aussi, un nouveau point de vue sur la force, sur les Jedi.

Montée en niveau

Lors d'une mission de sauvegarde de plans de prototypes de chasseurs jedis, Maat se rends compte que ses capacités ont augmentés. Et sa progression fut encouragé par un evenement qu'il espérait : son passage de novice à initié. De la, sa progression grimpera. Il aura notamment son premier cours au sabre laser, concernant la théorie des cercles. Il trouva ca des plus ennivrants.

Sous la tutelle du Maitre Okins

A force d'entrainements, de travail et d'efforts. Le conseil decide alors de faire passer Maat d'initié a Padawan sous tutelle de la maitre Shistavanéene Maarek Okins.
Maat pensera pendant quelques semaines que cette décision est surtout motivé par le contexte politique. Mais en réfléchissant à quelques paroles de son nouveau maitre, il finira par se dire qu'il a plus a apprendre en tant que padawan. Et il apprendra beaucoup avec ce maitre, mais aussi avec son Co-padawan Nick Kears, avec qu'il en entriendra une relation de confiance réelle.
Son entrainement continuant sur la nouvelle enclave du Munto Codru, ses capacités augmentent avec le temps, ainsi que sa mentalité. Il devient de plus en plus tranquille, plus reflechi.
Il commence a s'intéresser, grâce a un exercice que son maitre lui a donné, a l'investigation ainsi qu'a la stratégie. Il passe beaucoup de son temps dans les hangars pour entretenir les vaisseaux, ca lui permet de se sentir utile. Avec les nouveaux arrivants, il essaie d'être le plus accueillant possible.

A force d'apprendre et de participer a des missions, ils devient de plus en plus confiant. Il cherche a avoir de l'assurance, comme son maitre le conseil.
Il a eu l'occasion de mener sa première mission, qui était a la fois un secours de troupe et un sabotage, qu'il parvient a mener jusqu'au succès.
Sur cette planète, Maat senti pour la première fois le coté obscur de manière si insidieuse. Il s’infusait dans son esprit, tentant de corrompre la lumière en lui comme il a corrompu Ambria. Au fur et a mesure que Maat, ainsi que le groupe de Jedi qu’il accompagnait avançaient, une foule de sensation envahissait l’esprit du Nautolan, une inquiétude qui devient une peur, une peur qui devient une frayeur absolue, une frayeur qui tendait a devenir une pulsion de violence, accompagné par un instinct de survie complètement affolé. Un groupe de créature ne dégageant que rage et soif de sang, les hssiss, les suivait, sans pour autant attaquer.
Le groupe arriva près d’un lac, point central de la concentration en obscurité de cette planète car étant en fait un nexus de Force. C’est alors que l’influence de l’ombre devint beaucoup plus intense, devenant presque insoutenable pour les moins formés. Quelques un eurent des visions de cauchemars, d’autres entendirent des voix leurs rappelant un passé sombre et lointain, certains se sentirent pousser des elles, se sentant surpuissants, imbattable mais Maat lui, senti de la peur pour les gens qui l’entouraient. C’est a ce moment la qu’il vit a quel point les jedi avec qui il vit depuis plus d’une demi année étaient devenu important pour lui, ainsi que l’ordre pour ce qu’il est.

Les Hssiss attaquèrent et tout commença a devenir compliqué. Un maitre a terre, un autre occupé à essayer de protéger les apprentis du coté obscur, un chevalier en pleine furie, ne souhaitant que la destrction des créatures hostiles.. Maat a penser a fuir, ou a attaquer, de peur.
Mais sa concentration, son objectif lui revint quand il vu son amie Anthéa, venant comme lui de nar Shaddaa et qu’il apprécie vraiment, en crise de panique due aux esprits obscurs presents. Une crise qui lui faisait croire a son retour au poste d’esclave. Arrivé auprès d’elle, il voulu la rassurer, la remettre sur pied. Il lui dit qu’ils etaient bel et bien des jedi, qu’elle n’etait plus un esclave et qu’il la protégerai.
Après ça, Maat fut projeter au sol par une repuslion de son maitre. Son crâne heurta une roche, l’assommant et lui faisant perdre du sang. Un léger black-out prit place dans sa mémoire jusqu’au moment ou il était tiré par Ashe et Gareth Redorik, deux amis apprécié. Il se rendit compte que son maitre l’avait éloigné d’Anthéa qui, sous l’emprise d’un esprit l’ayant possédé, attaquait les Jedi. Après avoir tenté le tout pour le tout en provocant l’esprit de Théa avec son passé de servante, il fut emmener pour ce soigner après que le Maitre Doran Fligey, finalement pas trop mort, sauva la situation et son amie.

De retour sur l’enclave, l’entrainement reprit, avec cette cicatrice a l’âme causée par ce coté obscur omniprésent. Deux choses sortirent de ces événements : Maat était encore plus intimement certain de combattre le coté obscur, et que Anthéa lui était plus chère qu’il ne pensait.
l l'aime. Enfin, il l'aimait. L'ésprit d'Anthéa etait trop affaiblie, trop abimée par la possession de l'entité obscure... Sa presence s'effaça peu a peu, ainsi qu'une partie de Maat, un fragment de sa joie de vivre, de son optimisme. Fragment qui sera remplacé par une grande exigeance envers les plus jeunes recrues, un serieux beaucoup plus poussé et une distance avec la stituation.
Mais avant ça, Maat est passé par les larmes, les cris, la douleurs ; l'acceptation du deuil ne se fait pas en un jour, ni même une semaine.

Anthéa partit pour de bon, mais pas de la manière dont ils s'attendaient : Un ennemi infilitré empoisonna le bacta dans lequel la jeune fille baignait, executant le peu de vie qu'il lui restait d'une façon atroce et violente. Non seulement cette personne a caus" une ultime douleur a Anthéa, et donc a Maat, mais aussi, elle menace les autres jedi, ce qui est inacceptable pour le nautolan : Personne d'autre ne mourra de cette personne.
Ce n'est pas par vengeance, il s'est résolu a rester un jedi, a rendre fier Théa dans la force. Il veut proteger l'ordre. Ces malheureux evenements auront au moins apporté une chose de positif : Maat sait a présent ce qu'il est : Il est un JEDI.

Avec le temps, Maat se sent de moins en moins bien avec cette affection envers Anthéa, qui, au bout du compte, etait plus toxique qu'autre chose. C'etait compliqué, il a souffert de longues semaines, mais a fini par s'exorciser de cette dépendance. Se faisant, il se rendit compte d'un inclination bien plus honnete dans son corps, un amour moins torrentiel, plus doux, a l'image de la personne concernée : Elyon Kirras Ki
Maat n'a plus qu'une volontée de transparence, et ne cache pas très longtemps ses sentiments a la Codru-ji. Il ne veut pas de relation, il veut juste profité du temps qu'il a pour le dire, avant qu'il ne puisse être trop tard.
Tout cet episode avec Anthéa lui aura apprit a plus se maitriser, estimant cette épreuve comme passée, il en a tiré une veritable force pour dominer et controller le flux de ses sentiments.

Après un assaut de l'enclave, ou il a malencontreusement transpercé son maitre de son sabre avant de faire pareil avec la traitresse sith Lydia Krenz, Maat se retrouva blessé lors d'une mission sur un vaisseau Sith, en partie par la faute du manque d'écoutes des novices.
Le nautolan, alors gravement mutilé dans le dos, fini par comprendre une chose : l'exemple doit être montré, la discipline et la hierarchie sont la pour éviter ce genre de problème.
Sa nouvelle resolution sera d'être plus stricte et dur en mission, quitte a passer pour le méchant dans l'affaire, des vies sauvées vaut plus qu'une reputation.

Lors du raid pour mettre fin au règne de l'empereur, il a très malheureusement perdu son maitre, qui en un moment de courage, s'est sacrifié pour sauver tout utilisateur de la force. Il est attristé, c'est vrai, mais il aussi et surtout honoré d'avoir été son padawan, fait qu'il exhibera avec fierté!

Adoubement / Début d'une aventure galactique


C'est lors d'une soirée, peu de temps après être revenu d'une mission avec Casus Benk'hal, que le maitre Dreis est venu près de lui. Il lui révéla que son maitre, Maarek Okins, lui avait laissé une "surprise" avant de mourir. "Elle avait certainement pressenti que ça puait..". Matt emmena alors le padawan Kowan au simulateur dans lequel il lança un programme particulier..

Maat se retrouva dans un bois, dense. Une présence se faufila derrière lui, reconnaissable. Maarek Okins se tenait en face de lui!
Après un échange assez réconfortant avec ce double emulé de la mémoire de Maarek avant le raid de Coruscant, un combat commença entre les deux. Un combat féroce, sans limite, ultime.
A la suite d'un long échange et après quelques questions ponctuant le duel, Maat fut vaincu. Cependant, la mémoire de son maitre lui annonça qu'il n'était alors plus un padawan, mais bel et bien un Chevalier Jedi.
C'est avec honneur et une pointe d'emotion controlée que Maat fut sorti de la simulation, qui elle s'auto-détruit .
C'est ainsi que Maat Kowan fut adoubé par son défunt maitre.
Par la suite, Maat eu l'honneur d'être nommé maitre du novice Canone Mesla, en digne successeur de Maarek.


Une fois chevalier, il parti récupérer les pièces de son futur sabre sur Raxus Prime ou il aida une communauté de Jawa a se débarrasser d'un nid de Gundark, ce qui lui valu un combat mémorable ainsi qu'un petit séjour a l'infirmerie.
C'est sur Dagobah qu'il construis son arme, guidé par la vision de force de son maitre. C'est a ce moment précis qu'il se senti parfaitement en harmonie avec lui même.

Quelques temps après ceci, et après avoir prit connaissance de son nouvel apprenti Neoqu Vach, une mission sur la planète obscur Ziost eu lieu.
Cette quête avait tout l'air d'une banale enquête sur le signal d'urgence d'un vaisseau jedi. Quelle fut la surprise quand un clone de Maarek Okins apparu et transperça de sa lame la jeune Yusa. Ce ne fut pas pout autant troublant car son existence était connu des jedi, ayant été révélée lors d'une communication d'un gradé de l'apl. Après de nombreux blessés, un combat s'engagea entre Maat et le clone de son ancien maitre, visiblement troublée par un souvenir résiduel du nautolan. Maat, galvanisé par la chute de ses compagnons et par l'outrage abosolu que cet être representait, a pu pour la premiere fois canalisé ses émotions par le prisme du duel, sans se faire dominer. Ceci lui permit de porter le coup fatal au clone obscur. Cependant, la manoeuvre lui en coutera : la shista planta son sabre dans un des coeurs de Kowan, d'un coup létal.
C'est alors qu'aux portes de la mort et de la force, la padawan Elyon Kirras-Ki, poussée par son amour pour Maat, vint a son secours et usa de son don pour le sauver.

Quelques jours plus tard, Maat se réveilla, physiquement guéri. Ce combat aura marqué un tournant dans sa carrière, insistant d'autant plus sur la notion d'équilibre interieur, si chère à ses yeux.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Nautolan
Taille
1m70
Sensible
Oui

Theme : Maat Kowan
Theme : Motivation
Thème : canalisations des émotions en combat
Physique:

Maat fait à peu près 1m 70. Il a de grands yeux noirs caractéristiques de sa race et une peau legerement bleue. Il n'est pas très épais, 70 Kg tout au plus. Mais sa musculature est sèche, son corps anguleux. Ses tentacules sont souvent attachés en arrière avec deux de celles ci revenant sur le devant des épaules.
Depuis Le debut de sa vie au temple, sa musculature et son endurance se développe.

Depuis l'attaque du temple, il lui manque un bout de Lekku droit et a une cicatrice qui s'étends de son arcade gauche jusqu'a sa pommette gauche

Maat est maintenant chevalier et sa morphologie a bien changée : Ses entrainements réguliers et intensifs lui ont fait prendre 15 kg de muscles, lui dessinant une carrure plus imposante. Il reste malgré tout assez sec, n'étant pas ce que l'on peut appeler un gabarit lourd.

Morale:


Maat est une personne assez neutre en temps normal, mais si les situations s'échauffent un peu, il est un des premiers à brandir le poing. Il n'apporte que peu d'importance au materiel, il n'hesite pas a le partager et surtout aux personnes ayant le moins. C'est d'ailleurs ces mêmes personnes qu'il veut defendre, constemment, au risque de sa vie bien souvent. La pauvreté et l'injustice le revolte, tout comme les organisations criminelles. En dehors de ces situations, il aura toujours le mot pour rire, agaçant d'ailleurs beaucoup de connaissances et d'amis, mais aussi des ennemis à lui.
Son positivisme aura prit un coup dur lors de l'attaque. Il a plus conscience des choses à faire.

Maat aura développé un intérêt tout particulier pour la pédagogie et la volonté d'aider les apprentis a s'ameliorer. Aussi apparaitra une exigeance et une sévérité qu'il ne se soupçonnait pas.


Langues maitrisées : Basic
Nautila
Langues comprises: Huttese
Mando