Casus Benk'hal

Casus Benk'hal
Chevalier Jedi Consulaire, Révélation du Tournoi
Genre
Masculin
Race
Caamasi
Âge
20 ans
Lieu de naissance
Susevfi

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
72 ap. BY (20 ans)
Lieu de naissance
Susevfi
Affiliation
Maître, vous n'allez quand même pas me laisser ici ?... Maître ?

―Casus Benk'hal à Nick Kear, au fond d'une fausse, lors d'un entraînement.

Casus Benk'hal était un mâle Caamasi, membre du Nouvel Ordre Jedi durant la Guerre contre l'Ordre Sith, juste après la purge de 90 ap.BY.


Avant l'Ordre


Casus Benk'hal est né en 72 ap.BY et a été éduqué dans la petite communauté Caamasi de Susevfi.
Adolescent, il décrocha une place à l'université de Theed, sur Naboo.
Ce fut après quelques années que des soupçons sur de subtils pouvoirs naissaient dans son entourage proche, jusqu'à ce qu'il lui ai été conseillé, dans la plus grande discrétion, d'aller à la rencontre de l'Ordre Jedi, sur Dac.
En effet, la domination grandissante de l'Ordre Sith fraichement ressuscité en inquiétait certains, dont Benk'hal. Naboo était alors sous contrôle Sith.
Ne croyant pas lui même à ses dons, et n'y voyant que des spéculations mystiques ayant pour but d'animer quelques plaisanteries, Benk'hal compris lentement mais sûrement que ce n'était qu'une question de temps avant que la rumeur, aussi futile soit-elle, ne s'ébruite, et que les forces en présence ne se penchent sur son cas, pouvoirs ou pas.
Ce fut non sans une certaine réticence que Benk'hal se rendit à l'ambassade des Jedi, en quête de connaissances, mais aussi de ce qu'il était.


Initiation


Casus Benk'hal rejoignit le Nouvel Ordre en 90 ap.BY, où il fut envoyé à l'enclave secrète Mundru, sur Munto Codru, pour y être formé.
L'Ordre était alors au plus bas, réduit à une petite centaine de représentants, après avoir subit une purge massive, lors de la prise de Coruscant par les sith.
Découvrant le monde très particulier des jedi, il ne tarda pas à constater de lui même les horreurs de la guerre au travers de diverses missions.
Cependant, il se forga d'amitié avec de nombreux apprentis, et il lui fut affecté le chevalier Nick Kear en maître référant, qui deviendra plus tard son formateur officiel.
Au cours de ses missions, Benk'hal se heurtait à un monde dur, et réalisait que ses idéaux n'étaient pas forcément applicables, causant lui même la mort de manière indirecte.
Il ne pensait alors plus à la vie qu'il avait laissée, et comptait contribuer au bien dans la galaxie, au sein de l'Ordre, autant qu'il le pouvait.
De part sa nature et ses idéaux, il s'orienta dans une formation de jedi consulaire.


Padawan


Après son passage au conseil, Benk'hal poursuivit sa formation avec de multiples voyages sur diverses planètes en compagnie de son maître et de sa co-padawan, Ashe Kervan.

Mais la menace sith était plus présente que jamais, et ce fut ainsi que l'enclave jedi subit sa première attaque, à laquelle Casus participa à défendre.
C'est lors de cette bataille qu'il tua de lui-même pour la première fois, et qu'il vit son maître mettre un terme à la vie d'une sith, agonisante.
L'attaque fut par la suite repoussée, au prix de multiples vies et dégâts. D'abord confus, Casus comprit que respecter strictement des valeurs était impossible.
Poursuivant sa formation dans un pseudo-exile, il passa son temps à étayer ses pensées et à apprendre auprès de son maître, en en apprenant plus sur le passé de celui-ci au cours de plusieurs voyages, où il frôla quelque fois la mort.
Une fois l'enclave reconstruite, la lutte contre les sith continua de plus belle, notamment avec l'attentat de Botajef auquel Casus contribua à déjouer, ce qui fut d'un certains point de vue une victoire quant à discréditer l'Ordre Sith, en 91 ap.BY.

À la demande de Nick Kear, Casus dû partir de l'enclave pour aller chercher lui même les pièces qui composeront son nouveau sabre d'entraînement, celui-ci ayant été détruit par son maître lors d'une épreuve au combat.
Accompagné d'une unité R9, il n'eu droit qu'à ses affaires personnelles, un chasseur jedi oméga, et la Force pour le guider.
Arrivé à la station citadelle de Telos, il rejoignit de manière incongrue une petite équipe de chasseurs de prime, menée par Trishia Rockstor, en cachant sa nature jedi.
Après divers périples qui valurent morts et remise en question, il finis par gagner leur confiance et deux pièces de sabre manquantes, le tout au cours d'une mission dans laquelle il sauva la vie à l'entierreté du groupe après que celui-ci ai décidé de l'abandonner.
Casus renforça ses liens d'amitié avec eux au fur et à mesure que le temps passait, et perdait un peu de vue son objectif principal.
C'est sur Jomark qu'ils effectuèrent leur dernière mission, au cours de laquelle Trishia et Ardol furent désintégrés, ce qui laissa une profonde empreinte dans la personnalité de Casus.
Gorgonzo lui jura sa loyauté, et Casus partis de son côté pour assembler le sabre.
Quand il revint à l'enclave de Mundro, il apprit la mort de l'Empereur sith sur Coruscant, et la fragilisation de l'empire Sith qui s'en suivi.

De retour, Casus n'avait plus qu'en tête de poursuivre sa formation avec la plus grande rigueur, mettant tout en oeuvre dans ses missions quant à la protection des autres et ses objectifs.
C'est à sa grande surprise qu'il fut adoubé chevalier par le Maître Oreliana Irions, en 92 ap.BY.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Caamasi
Taille
1m83
Sensible
Oui

Physique

Casus était de taille moyenne pour son espèce, soit 1m83. Il possèdait une fourrure dorée, ainsi que des cernes noires en bordure des yeux.
Il était très attaché à son apparence et à la coiffe qu'il arborait. Comme beaucoup d'espèces à fourrure, il détestait la baignade.
Quand il ne portait pas de tenue jedi, il se vêtait généralement de sa tenue personnelle d'un vert-bleu soutenu, rappelant les robes traditionelles de son espèce.


Morale

Casus héritait de part sa nature et de son éducation d'un comportement particulièrement pacifique, prônant toujours la vie.
Il privilégiait toujours le dialogue à la force brute, et, dans certains cas, préfèrait même la manipulation.
Même si il était fasciné par les enseignements qui lui étaient prodigués au sein de l'Ordre, il abordait toujours chaque nouvelle connaissance de manière pragmatique, sans avoir peur de remettre en question ses enseignants ainsi que lui-même.