Kard Skylighter

Kard Skylighter
Padawan Gardien
Genre
Masculin
Race
Humain
Âge
29 ans
Lieu de naissance
Corellia

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
64 ap. BY (29 ans)
Lieu de naissance
Corellia
Affiliation
Plus la galaxie est grande, plus heureuses en sont les retrouvailles. - Proverbe Corellien.

Thème de Kard

Prologue


Coronet City, capitale de Corellia.

Kard Skylighter est né sur la célèbre planète Corellia en +64. Il a grandi avec son père, politicien charismatique, et sa mère, sa conseillère et adjointe.

Kard grandit paisiblement comme n'importe quel enfant d’un milieu relativement aisé. Malheureusement, sa vie tranquille s'acheva rapidement à l'âge de 6 ans, lorsque ses parents trouvèrent subitement la mort dans une explosion dans la ville de Coronet dont les origines restent encore inconnues à ce jour. C'est alors que son affinité avec la Force fit surface : au milieu de ses sanglots, une multitude de débris s'élevèrent autour de lui et furent ensuite propulsés à tout va. Le petit garçon était promis à un destin différent, promis également à traverser des épreuves pour le moins douloureuses. Ce drame continua année après année à le ronger, consciemment ou non.

C'est à la suite de cette catastrophe que le Maître Jedi Julo C'vael le recueillit de manière inattendue sous son aile et l'emmena in extremis dans ses voyages pour échapper au danger permanent que représentaient à l'époque les Yuuzhan Vong. Pendant plusieurs années, le Maître Jedi, à la fois sage philosophe et grand guerrier, lui fit parcourir de nombreux systèmes afin de découvrir une galaxie aux cultures innombrables. Pourtant, C'vael refusa de lui apprendre les voies de la Force pour une raison qui lui resta inconnue ; il se contenta de lui apprendre une partie plus "théorique", dont le Code Jedi, le reste relevant purement du domaine de la survie et de la diplomatie. Ils parcoururent donc la galaxie et attendirent la fin du chaos régnant lors de la guerre contre les Yuuzhan Vong ainsi que celle opposant le GO à l'Alliance Galactique pour poser le pied sur des mondes plus "civilisés".

Durant leur périple, ils s'arrêtèrent un temps sur la planète Ryloth, terre natale des Twi'leks. Là-bas, Kard, alors âgé de quinze ans, accompagna son mentor afin de rencontrer un ancien ami de celui-ci. Cependant, alors qu'ils le recherchaient, ils tombèrent nez à nez sur une bande d'esclavagistes qui venaient de capturer deux jeunes filles Twi'leks du même âge que Kard, ce qui le choqua profondément. Impétueux, il tenta de les arrêter et de libérer les esclaves, mais ne parvint qu'à se faire bêtement capturer. Il resta donc quelques jours captif aux côtés des Twi'leks, qu'il apprit entre-temps à connaître. Lorsque son Maître arriva finalement pour le libérer, les geôliers des adolescents exécutèrent en panique les deux Twi'leks, marquant profondément l'esprit de Kard : C'vael ne put empêcher son jeune élève de tuer les esclavagistes en rétribution pour leur crime haineux. Le deuil des deux jeunes Twi'leks s'ajouta à celui de ses parents, sans compter la culpabilité de s'être laissé emporter au point de prendre la vie d'autrui ; le traumatisme laissa des séquelles à un jeune Kard désabusé. Il quitta donc Ryloth avec amertume et accompagna C'vael vers d'autres systèmes étrangers.


Arrivée au sein de l'Ordre

Temple Jedi de Tython.

Kard arriva au terme de son long voyage en +82, date à laquelle il rejoignit l'Ordre Jedi et son Académie basée sur Tython sur les conseils de son mentor pour apprendre les voies de la Force. Julo C'vael choisit ce moment pour s'éclipser et disparaître, sans aucun adieu. Bien qu'intimidé et se sentant profondément abandonné, il fit ses preuves devant le Conseil et obtînt une place au sein de l'Ordre Jedi en tant que Padawan. Le maître qui lui fut assigné était la Jedi Ashla Tiino, avec qui il se sentit compris et valorisé au point de lui confier ses doutes, ses peurs et ses rêves ; elle lui fit découvrir une nouvelle facette de son potentiel et de la Force.

Lors de sa formation, il tenta de faire connaissance avec d'autres Padawans, étant donné qu'il n'avait jamais eu de relations durables et stables à proprement parler auparavant, afin de s'intégrer au mieux au sein de l'Académie. Il s'attacha en particulier à Mira Nymph'Ora, une Twi'lek également sous la tutelle d'Ashla Tiino avec qui il parvint à nouer une amitié durable et une complicité qu'il n'avait jamais vécu auparavant, ou encore Nick Kear, un jeune humain dont le sens de la camaraderie et l'esprit de compétition poussèrent Kard à se surpasser. Il travailla dur pour montrer son véritable potentiel et s'attela à la tâche de reconstruire une galaxie en proie aux dissensions et au conflit. Il ne se sentait plus seul.


Apprentissage chaotique

Grand Temple Jedi de Coruscant.

Après quelques mois où Kard stagnait dans sa formation, il suivit l'Ordre qui se réinstallait sur Coruscant, capitale du gouvernement galactique. Loin d'être un élève brillant et son Maître étant régulièrement absent du Temple, ses progrès restèrent en deçà de ce qui était demandé à un apprenti Jedi. Il se perdait souvent des heures durant dans des recherches dans les bases de données du Temple, ses Archives regroupant une quantité faramineuse d'informations sur la galaxie et ses habitants. Mais il n'en parla jamais autour de lui, pas même à son Maître ou ses compagnons les plus proches, ses objectifs restant nébuleux.

Kard fit un peu plus connaissance avec celui qui enseigna à son propre maître, Gandor Firelow Dan'sey. Il le suivit notamment sur Hoth, la fameuse planète glacée où se cachèrent les Rebelles du temps de l'Empire, afin d'y accomplir un entraînement de survie. Il y rencontra par la même occasion les Padawan Mellek Manwe et Oreliana Donevalia Irions. Kard trouva aussi à son retour un modèle d'exemplarité en la personne du Chevalier Jaren Kartys, tant pour son talent de bretteur à deux armes que pour ses conseils avisés. Il se battit plusieurs fois contre le Zabrak en duel, et c'est d'ailleurs ce qui motiva Kard à multiplier ses efforts quant à l'apprentissage du maniement du sabre-laser pour un jour devenir lui-même un bretteur d'excellence.

Mais Kard finit par s'effacer de l'Ordre peu à peu avant de disparaître sans laisser de trace, sans avertissement, sans un adieu. Près de dix ans s'écoulèrent dans une galaxie toujours muante, le jeune Corellien vraisemblablement hors d'atteinte.

[ >> DONNÉES ACCESSIBLES : Journal "Exil de Kard | +83 à +92" disponible << ]

Signal du passé

Image d’archives du complexe AgriCorps (aujourd'hui désaffecté) de Taanab.

Les Jedi, désormais secrètement installés sur Munto Codru avec une Ambassade sur Mon Calamari afin d'échapper au joug des Siths de retour au pouvoir dans la galaxie, finirent par recevoir des nouvelles inquiétantes provenant de Taanab : une pandémie aurait été déclarée sur la planète, rendant les hôtes du virus incontrôlables et dangereux. Le gouvernement local envoya une demande officielle auprès de l'Alliance des Peuples Libres et des Jedi pour les aider ; c'est dans ce laps de temps qu'un signal faible commença à être émis en provenance de Taanab vers l'Ambassade de Mon Calamari, un signal sporadique, mais continu. Le code utilisé par la balise était un ancien code Jedi, délaissé depuis le départ de l'Ordre de Tython près de dix ans auparavant. Un signal émis par Kard avant d'être capturé par les formes de vie porteuses du virus originaires d'Abregado-Rae, des Moochers.

Les Jedi, menés par Maître Jaren Kartys, arrivèrent sur les décombres d'un ancien complexe d'AgriCorps et mirent fin à la menace des Moochers ; un Kard infecté et enragé par le virus, une mutation de la fièvre de Veizen, les agressa subitement lorsqu'ils tombèrent nez à nez sur lui, enfermé depuis des jours dans une cage rudimentaire. Il finit projeté et assommé contre une paroi par le Chevalier Gareth Redorik afin de l'empêcher de contaminer ses camarades ou de les blesser et finit tranquillisé par le Padawan Dustil Okins, tant pour sa sécurité que la leur. C'est Jaren qui le reconnut immédiatement, à la fois incrédule et rassuré de constater que tous les Jedi isolés n'avaient pas disparus durant la purge.

Les Jedi induirent Kard dans un coma artificiel et le plongèrent dans une cuve à bacta de l'infirmerie de l'Enclave sur Munto Codru, les Jedi entamant leurs dernières réserves et les Guérisseurs de l'Enclave cherchant un remède à son mal mystérieux en coordination avec le corps scientifique de l'APL. Le Chevalier Pheros, en charge de trouver un vaccin efficace contre cette mutation, parvînt finalement à injecter un sérum expérimental qui ramena Kard à la raison et en bonne santé.

Repartir de zéro

Méditation Jedi en compagnie d'Aishi Maru sur Munto Codru.

À son réveil, Kard s’enquit de sa situation auprès de Pheros, le Kushiban en charge de sa réhabilitation. Après une période de convalescence plus ou moins bien respectée, il fut remis sur pied et prit ses marques au sein de l’Enclave de Munto Codru, s’enquérant aussitôt des événements de cette dernière décennie et tombant des nues en apprenant le retour des Sith. Il retrouva d’anciens camarades Jedi de tout rang, avec parmi eux son mentor Ashla Tiino, son ancien camarade Nick Kear et le bretteur Jaren Kartys en qui il voyait par le passé le modèle même du Jedi, ces deux derniers ayant atteint le rang de Maîtres Jedi au Conseil ; en contrepartie, il apprit également avec tristesse et effarement le destin funeste de bon nombre de confrères et consœurs durant l’invasion Sith. Incertain de sa place dans cet Ordre désemparé face à la purge galactique perpétrée par les Sith, Kard se promit de reprendre sa formation là où il l’avait laissé afin d’apporter sa pierre à l’édifice et d’honorer les membres disparus de l’Ordre, cette fois-ci sans concession et sans abandon de sa part.

Le jeune homme, changé tant physiquement que moralement par ses années en exil, se retrouva rapidement sous la tutelle de Jaren, qui lui confia que le Chevalier Tiino ne se sentait plus capable d’offrir une formation continue et fiable à Kard. Celui-ci, bien qu'à la fois blessé et se sentant honteux d’avoir quitté son Maître sans un avertissement, fut honoré d’être formé par le Maître Zabrak. Il en profita également, tant au travers de ses entraînements plus poussés et assidus que de rencontres inopinées au sein de l’Enclave, pour faire la connaissance de quelques personnalités, dont notamment la padawan Aishi Maru, une jeune humaine avec qui il étudie auprès de Jaren et qu’il affectionne particulièrement pour son empathie et sa joie de vivre. Quelques mois plus tard, il célébra ses retrouvailles avec son amie Mira, revenue de son exil sur Ryloth et ayant échappé au carnage orchestré par les Sith dans la galaxie. Malgré cela, Kard resta discret et peu enclin à partager ses expériences avec autrui, se contentant de poursuivre sa formation sans se socialiser.

Alors que plusieurs de ses camarades Jedi gravissaient rapidement les échelons de l'Ordre, sans oublier le nouveau déménagement de l'Ordre sur la planète aquatique de Manaan, Kard commença à questionner ses propre motivations et aspirations : il décida donc conjointement avec son Maître de redoubler d'effort et de rattraper les années perdues au travers d'un entraînement à la fois intensif et régulier, plaçant son objectif de devenir un bretteur d'exception en tête de ses préoccupations. Suite à cette décision, Kartys emmena son apprenti sur Rhen Var, une ancienne planète enneigée dénuée de civilisation où l'Ordre Jedi s'est installé par le passé ; selon le Maître Jedi, cette étape mettrait Kard face à ses propres faiblesses afin de les confronter et les surpasser. Après des semaines d'abnégation et d'apprentissage, il revînt sur Manaan avec une détermination renforcée. Il fit la connaissance d’une nouvelle venue au sein de l’Ordre qui s’avéra être une nouvelle apprentie de Jaren, une jeune Lannik du nom d’Aiata Grimoald. Avec son arrivée, ainsi que Jaren et Aishi lui intimant de s’ouvrir un peu plus, Kard changea son approche et commença à échanger plus librement avec le reste de l’Ordre, oubliant peu à peu son isolationnisme et refermant par la même les blessures d’un exil coûteux.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Humain
Taille
1.90m
Sensible
Oui

Physique


Kard est un jeune homme de 28 ans mesurant 1.90m pour environ 80 kg ; élancé et athlétique, il maintient sa musculature et met un point d'honneur à s'entraîner régulièrement. Ses cheveux mi-longs sont bruns parsemés de blanc, ses yeux sont d'un bleu céruléen sur un visage anguleux aux joues creusées en grande partie masquées par une barbe fournie un peu hirsute. Bien qu'encore jeune, il arbore des traits qui trahissent les diverses épreuves qu'il a traversé dans la vie : Kard est marqué par nombre de cicatrices, souvenirs de ses voyages en compagnie du Maître C'vael sur des mondes parfois inhospitaliers ou des missions qu'il a effectué au sein de l'Ordre, comme en témoignent une marque de griffe au niveau de son œil droit, des brûlures le long des omoplates, des éclats d'explosifs sur le torse ou encore une plaie causée par une vibrolame enfoncée son flanc gauche lors d'un duel contre le tueur en série notoire Keith "Death Star" Inkari. Il choisit délibérément d'éviter les traitements au bacta/kolto qui feraient disparaître ses blessures les plus graves car il les voit comme un témoignage des épreuves qu'il a dû traverser pour atteindre ses objectifs.

Kard porte généralement, lorsqu'il circule en tenue civile ou souhaite rester incognito, une veste en cuir synthétique mélangeant brun et pourpre sur une chemise sombre, avec une cape et une capuche couleur sable couvrant ses épaules et tombant jusqu'à l'arrière des genoux, un pantalon noir et une ceinture comportant quelques accessoires entourant sa taille. Des bottes noires et des protections enveloppent ses jambes des pieds aux genoux. Lorsqu'il étudie à l'Académie ou qu'il se retrouve en mission pour l'Ordre, il s'habille dans les traditionnelles bures et tuniques de l'Ordre dans les tons marrons et verts (qui, d'après ses recherches, est la couleur symbolique des Jedi de Corellia, sa planète natale qu'il souhaite honorer tout au long de son parcours).

Portrait de Kard en +92.

Caractère


Même si les années passées aux côtés du Maître C'vael et de son Code Jedi lui ont appris qu'il valait mieux tempérer ses émotions, il a toujours eu du mal par le passé à faire la part des choses et se laissait souvent guider par ce que son cœur lui dictait. Il aura fallu près de dix ans loin de l'Ordre pour émerger avec une témérité bien en deçà de l'apprenti fougueux des débuts et une démarche plus réfléchie, bien que faisant parfois preuve d'élans de fierté qu'il pourrait mieux canaliser. Il peut être enjoué et sait détendre l'atmosphère avec humour et cynisme, mais fait aussi preuve de retenue et de déférence envers tout un chacun, souvent au travers du vouvoiement (peu importe le rang, statut social ou même le degré d'intimité dans certaines instances). En mission comme à l'Académie, Kard fait de son mieux pour se rendre utile et n'a de cesse de vouloir se perfectionner afin de mettre ses capacités au service du bien commun, mais également pour se prouver à lui-même comme aux autres qu'il est capable et compétent ; sa soif d'apprendre lui cause par ailleurs autant de tort que de bien. Il respecte et admire la personne qui parvient à désamorcer un conflit avant même qu'il ne se déclenche. N'ayant pas grandi et évolué au sein d'une structure sociale variée, il a du mal à former des attaches mais essaye foncièrement de créer des relations stables, souvent avec sincérité, parfois aussi dans l'idée d'obtenir quelque chose de la part de son interlocuteur. Kard est un humain d’un naturel très curieux et ses centres d’intérêts sont variés : une sensibilité à l’art incluant une pratique très occasionnelle de la musique, la découverte de cultures qu’il ne connaît pas ou peu, une pratique sportive régulière depuis son enfance avec C’vael et un appétit pour les différents mets que la galaxie peut offrir. Il a cependant des lacunes en termes de concentration et de méditation, son esprit s'égarant souvent.

Langues connues


Lors de ses voyages interstellaires avec le Maître C'vael, Kard a pu étudier nombre d'espèces, de cultures et de langues, ce qui lui a permit d'entendre, de comprendre, voire de parler sommairement plusieurs langues différentes. Ses études au sein de l'Ordre ainsi que ses rencontres lui ont permis d'accroître ses connaissances.

Basic : Langue d'origine.

Huttese : Parlé et compris.

Mando'a : Parlé et compris (études plus poussées durant la crise Mandalorienne).

Durese : Parlé et compris.

Ryl : Compris.

Shyriiwook : Compris.

Ithorien : Compris.

Sullustese : Compris.