Yzhali Pendar

Yzhali Pendar
Padawan Sentinelle
Genre
Féminin
Race
Zeltron
Âge
19 ans
Lieu de naissance
Zeltros

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
76 ap. BY (19 ans)
Lieu de naissance
Zeltros
Affiliation

Native de Zeltros, Yzhali Pendar est une Zeltron âgée de 18 ans en 95 ap. BY. Yzhali grandit sans ses parents, qui meurt tragiquement durant son enfance, créant un profond traumatisme chez cette enfant aimée. Elle sera élevée par sa tante, une Zeltron proche de la famille royale de Zeltros. Elle connait donc l'opulence durant sa jeunesse, et profite de tous les plaisirs que la vie offre, comme il est coutume pour les Zeltrons. Séductrice et hédoniste, elle use très jeune de ses charmes et de son immense beauté, jouissant de la cour Zeltrone sans se soucier de grand chose. 

Elle séduit notamment le fils d'une famille Noble de Zeltron, du nom de Vad Ryvla, ce qui l'amène au plus proche de l'aristocratie de sa planète. Loin d'être monogame, elle se plait à charmer les voyageurs qu'il lui est amené de rencontrer durant les fastueuses fêtes au palais. Elle privilégie les proches-humains, gardant un ancrage assez xénophobe envers les races aliens trop différentes d'elle. 

Loin d'être juste une jeune insouciante, Yzhali use de son temps libre pour rêver de la galaxie, même si elle ne se sent pas encore de quitter le confort du palais. 

Elle est aussi athlétique et s'est donnée pour tâche de maitriser le maniement d'une arme inspirée d'une Zeltron connue à travers les chroniques, la célèbre chasseuse de prime Vianna D'Pow qui fut une redoutable ennemie des jedis durant la Guerre des Clones. Celle-ci maniait un fouet de choc, qu'Yzhalie avait choisi comme arme de prédilection pour sa difficulté d'utilisation. Le maniement de cette arme très difficile s'avère pourtant pour elle assez naturel et facile, et la voir manier cette arme redoutable s'apparente presque à une danse des plus sensuelles.

Yzhali montre une sensibilité à la Force très jeune, mais qui reste camouflée par son ascendance zeltrone. En effet, elle s'avère très persuasive, la manipulation mentale étant devenue instinctive, elle en use presque inconsciemment pour imposer sa volonté... Ce trait renforcé par l'émission de phéromone très attractive propre à son espèce, est un outil pour cette charmeuse hors pair... De plus, elle montre un trait également déjà très marqué par son espèce, l'empathie. Mais cette empathie prend une proportion très importante pour Yzhali qui ressent les émotions d'autrui avec une grande puissance, et est capable d'influer sur ces émotions... Là où un simple zeltron pourra ressentir ou projeter le désir, la peur, la joie, la tristesse, elle s'avère capable, grâce à son affinité avec la Force de discerner les états émotionnels plus subtils... C'est une capacité compliqué à gérer, car celà rend la jeune zeltrone instable émotionnellement, vu qu'elle ne maitrise pas du tout son pouvoir qui la submerge. Ces capacités caractéristiques restent longtemps camouflées, quant on prête généralement à la sensitive une affinité aiguë avec ses traits raciaux... sans faire le rapprochement avec une maîtrise de la Force. 

Ce n'est que dans sa 17ème année que le doute survint... lors d'un banquet à la cour, où des Jedi du nouvel Ordre étaient invités... La sulfureuse s'était mise en tête de séduire le padawan de l'un d'eux... mais le novice, bien que troublé par les tours de la zeltrone, résistait à l'emprise tenace... ce qui mit déjà la puce à l'oreille du maître Jedi qui trouvait anormale l'attitude de son apprenti. Mais ce refus incessant contraria fortement Yzhali, et dans une crise émotive particulièrement intense, elle projeta ses émotions si fortement, que l'ensemble de l'assemblée tomba dans une crise de larmes, pris d'un intense sentiment de tristesse... Le Chevalier Jedi, perçu clairement ce lien avec la Force et il décida d'en référer à l'ordre Jedi. D'abord réticent à l'idée d'éduquer une jeune Zeltrone aux capacités émotionnelles instables, ils cédèrent néanmoins... C'est avec une immense surprise qu'Yzhali découvrit la véritable nature de ses dons... et aussi avec une grande méfiance. Mais dans sa position, la soif d'apprendre, et l'honneur et l'influence que représentait pour la cour Zeltrone le fait d'envoyer une des leur au Temple Jedi, elle céda et accepta d'embrasser la voie des Jedi... sans rien savoir de leurs dogmes ou de leurs pratiques... un choc culturel en perspective...

Description physique & morale

Genre
Féminin
Race
Zeltron
Taille
1m68 - 57 kg
Sensible
Oui
Yzhali est comme la majorité des représentantes de sa race, une zeltrone particulièrement belle. La peau pourpre réhaussée d'une longue chevelure bleutée parfaitement entretenue. Un visage fin au nez retroussé et de grands yeux sombres et aux lèvres pulpeuses. 

Un corps athlétique, musclé sans l'être de trop, aux formes harmonieuses, bien dessinées sans être disproportionnées. Elle peut prétendre aux canons de sa race qui a l'honneur d'être l'espèce la plus sensationnelle selon les canons esthétiques humanoïdes. Yzhali prête une grande importance à son apparence qu'elle soigne et cultive avec soin. Elle entretien sa chevelure, sculpte son corps par l'exercice, et montre un narcissisme prononcé quant à l'image qu'elle dégage. 

Elle porte généralement des vêtements proche du corps, comme des combinaisons, et largement échancrées et décolletées, quand ce ne sont pas des robes somptueuses et les bijoux ostensibles. Elle affectionne les armures légères pour l'entrainement, privilégiant l'esthétisme à l'efficacité... misant avant tout sur sa vitesse et son agilité. C'est en effet une sportive accomplie, montrant d'une grande souplesse, rapidité et agilité. Le maniement de son arme de prédilection, un fouet de choc, s'apparente à une danse gracieuse pour laquelle elle est reconnue. 

Elle pratique un art martial d'origine zeltrone, le Tendak, qui s'apparente à une sorte de capoeira, entre danse et combat. Elle possède les caractéristiques de son espèce. C'est une empathe naturelle qui ressent les émotions intenses des autres humains ou presque-humains. Elle peut aussi ressentir ou projeter le désir, la peur, la joie, la tristesse d'une façon limitée de par son trait racial. Et comme tous les zeltrons elle produit des phéromones et ce talent couplé avec des aptitudes empathiques la rend extrêmement "sociables" pour ne pas dire plus. 

Ces caractéristiques physiques s'agrémente d'une sensibilité avec la Force qu'elle ne sait pas définir, bien qu'elle soit consciente qu'elle a des capacités hors normes. Elle sait qu'elle peut faire plus que ses congénères, mais elle ne sait pas pourquoi, ni quel est ce phénomène, qu'elle garde d'ailleurs pour elle, usant de ses dons pour elle même, si tant est qu'elle parvient à les maîtriser. En effet, ces dons se manifestent le plus souvent de manière inconsciente ou même impromptues. Niveau caractère, Yzhali est propre à son espèce, une hédoniste convaincue, insouciante pour qui la quête du plaisir sous toutes ses formes est un mode de vie. 

Au delà des plaisirs de la chair, cela se traduit par une soif de connaissance insatiable, et une curiosité débordante, aussi bien pour la connaissance que pour la découverte de secrets d'un tout autre ordre. La cour zeltrone lui offre la possibilité d'illustrer ce goût de l'intrigue mondaine et elle se donne à cœur joie dans les cancanages. En parallèle de quoi elle s'abreuve de récits de voyage de ses nombreuses rencontres et conquêtes, et traine bien souvent dans les travées de la bibliothèque royale du palais. Elle rêve d'aventures, de découvertes, d'exploration... bien que sa vie fastueuse la retienne encore, malgré quelques voyages officiels. D'un caractère facile, Yzhali est très tolérante, sauf avec les espèces trop différente de la sienne. 

Mais elle est une zeltrone optimiste, joyeuse, de bonne compagnie. Tournée vers les plaisirs, la fête, elle a des attitudes amusantes et une capacité à aimer n'importe qui. Elle est espiègle, aime plaisanter et peut se montrer sarcastique. Elle montre un naturel déterminé, voir un côté entêté, obstiné. Quand elle a une idée en tête, elle va vouloir aller au bout. Cherchant à atteindre le résultat en priorité, Yzhali ne fait pas trop attention aux dommages collatéraux. Cela vaut également pour sa propre énergie, car une fois lancée dans un projet ou un objectif, la zeltrone est une personne déterminée et inarrêtable. Seul l'échec semble pouvoir la stopper et c'est un reproche qu'on lui a toujours fait. Trop fougueuse et acharnée, elle ne se motive pour autant que lorsqu'elle trouve un intérêt dans la cause qu'on lui présente. Si elle n'en tire aucun bénéfice, alors il est fort probable qu'elle ne s'investisse pas du tout. 

 Encore jeune, Yzhali ne sait pas dans ce vaste univers quelle direction elle doit prendre. 

C'est tout de même une zeltrone bienveillante, soucieuse de ses proches, qui est prête à lutter pour ses idées et opinions, ou simplement pour protéger son entourage. Son côté empathe l'amène parfois à ressentir le mal-être d'un ami, et elle n'hésitera pas à s'exposer, à monter au créneau, parfois de façon préjudiciable pour elle même pour défendre une injustice ou un point de vue qu'elle partage. Elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. 

Sa jeunesse dans le faste et l'opulence de la famille royale, l'aura rendu un tantinet précieuse, et elle sera perturbée, déstabilisée voir désorientée si elle n'a pas un confort relatif. De même qu'elle abhorre le fait d'être mal habillée, mal présentée, mal apprêtée... ou même tout simplement sale. Sa vie luxueuse et aisée l'a installée dans une attitude quelques peu hautaine, supérieure qui l'amène parfois à se montrer méprisante avec la pauvreté ou la misère, mais plus par méconnaissance que par réelle méchanceté.