Qip Noren

Qip Noren
Novice Guérisseur
Genre
Masculin
Race
Mirialan
Âge
13 ans
Lieu de naissance
Mirial

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
80 ap. BY (13 ans)
Lieu de naissance
Mirial
Affiliation

La tribu des Noren est reconnue sur Miral. Les parents, comme leurs parents avant eux, sont des proches du pouvoir central de la planète, respectés pour leur capacité à défendre et faire défendre la primauté des traditions de leur société. Qip, dernier rejeton d'une fratrie de sept, a été élevé comme ses frères et sœurs (et demi-frères et demi-sœurs) selon des principes stricts : respect, spiritualité, connaissances. Dans cet environnement stable mais froid et austère, il n'a pas eu beaucoup de place pour s'affirmer. Ses frères et sœurs, qui démontraient tous et toutes de bonnes compétences dans les domaines de la calligraphie et de la diplomatie ainsi qu'une sensibilité naturelle à la Force, monopolisaient l'attention et les encouragements de ses parents.

Qip ne montrait pas autant de talents. De toute manière, il préférait les livres aux leçons et aux exercices. La lecture développa certes ses connaissances, mais elle eut un effet bien plus puissant sur son imagination. Il se mit petit à petit à poser des questions : "Pourquoi ne me laisse-t-on pas choisir mon destin ? N'est-ce pas ce en quoi nous croyons ?" Remettre en cause des principes : "Est-ce mieux de ne rien changer ? Et si oui, pour qui est-ce mieux ?" Imaginer d'autres possibilités, d'autres futurs, d'autres mondes. "La Force n'est-elle que ce que nous en disons sur Miral ?" A 9 ans, on souriait à ses remarques. A 10 ans, c'était un 'rêveur' et on n'avait pas le temps de s'occuper de ses élucubrations. A 11 ans, c'était un 'séditieux', un 'provocateur' et on le lui fit comprendre, puis on le fit taire. 

La chose était entendue : il lui fallait suivre la voie qui était tracée pour lui comme pour ses parents avant lui. C'était exactement le contraire de la tradition d'auto-affirmation que sa tribu prétendait défendre à l'extérieur. A 13 ans, Qip l'avait bien compris mais il se taisait. Il gardait sa frustration pour lui, comme on le lui avait enseigné. Jusqu'au jour où, à la suite d'une énième remarque d'un de ses frères, il explosa. Sortir en pleine tempête de sable paraissait une bonne idée au début. Tout plutôt que de rester chez lui. Lorsqu'il commença à ne plus rien voir, il se dit qu'il valait mieux rentrer finalement. Lorsqu'il se mit à tousser, il regretta amèrement de s'être mis en colère. Puis vint le manque d'air et il se mit à prier. Il pria que la Force lui vienne en aide, pour qu'elle le calme, ralentisse sa respiration et son coeur, juste.. le temps... que la tempête passe. Il se sentit tomber, s'enfoncer dans le sable, partir... mais il n'avait plus peur.

La tempête passée, on le retrouva gisant au sol aux abords du village. Le guérisseur affirma à ses parents que Qip était encore en vie pour deux raisons seulement : la tempête avait été de courte durée... et la Force l'avait aidé, le plongeant dans une transe pour ralentir son métabolisme et lui permettre de survivre. Car oui, affirma le guérisseur, Qip était sensible à la Force, comme beaucoup de mirialans - mais il l'était bien plus que ses frères et sœurs. Ce fut la seule fois ou Qip vit son père pleurer. A peine quelques jours plus tard, sa tribu entreprit les démarches pour le faire admettre au sein de l'Ordre Jedi. Qip ne fit pas d'histoires, intéressé par la masse de connaissances qu'il pourrait y engranger ainsi que par la promesse de pouvoir y faire ses propres choix.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Mirialan
Taille
1m45
Sensible
Oui

Qip ne sort pas du lot. C'est un adolescent mirialan de taille moyenne, un peu frêle pour son âge, aux cheveux noirs, aux yeux bleus et à la peau vert-olive. Il ne porte sur lui aucun ornement, pas de tatouage sur le visage, nulle marque qui le distinguerait. Ses habits sont ceux, officiels, de son statut au temple - rien de plus, rien de moins.

Qip est quelqu'un de discret, de poli et respectueux, comme on le lui a apprit. De nature réservée par habitude de ne pas être pris en compte, il se satisfait tout à fait de ne pas être au centre de l'attention. Dans son coin, il observe. Dans sa tête, il juge. Rarement expansif, son regard peut toutefois briller au contact de quelque chose de nouveau : un objet, un lieu, une personne, une idée. Il peut lui arriver d'imaginer à voix haute.

Elevé en quasi autarcie par une famille/tribu intransigeante et qui accorde bien plus d'importance aux coutumes qu'aux émotions, Qip a encore beaucoup à apprendre des relations humaines et peut parfois être un peu maladroit dans ses interactions, notamment s'il s'agit pour lui de forger des liens d'amitié.