Itamen Rost

Itamen Rost
Novice Guérisseur
Genre
Masculin
Race
Twi'lek
Âge
18 ans
Lieu de naissance
Ryloth

Relations

Biographie

Date de naissance
75 ap. BY (18 ans)
Lieu de naissance
Ryloth
Affiliation

[RECHERCHE MOTS-CLE EN COURS : Itamen Rost] 

...

[NOMBRE DE CORRESPONDANCE : 1]

[ATTENTION, CE DOSSIER EST UN DOSSIER CRYPTE DE NIVEAU 1... VEUILLEZ ENTRER LA CLE DE CRYPTAGE]

... 

[CLE DE CRYPTAGE : ***************]

...

[CLE VALIDE]

 

//OUVERTURE DU DOSSIER 

Préambule : Ce dossier rassemble les informations collectées et renseignées au fil des années à propos du Jedi Itamen Rost.

CES DONNEES SONT STRICTEMENT CONFIDENTIELLES

Entrée n°1… Période + 75 ap. BY à + 81 ap. BY

 Itamen est né sur la planète Ryloth. De père garde forestier et de mère guérisseuse, Itamen grandit en tant qu’enfant unique dans une zone très verdoyante de Ryloth. D’aussi loin que les Archives et les mémoires nous permettent de remonter, Itamen a grandi dans une famille aimante, tournée vers les bienfaits de la nature et la préservation de la faune.


 Entrée n° 2… Période + 81 ap. BY à + 83 ap. BY

Un évènement tragique viendra bouleverser la vie de la petite famille. Même s’ils mènent une vie en apparence heureuse et à l’abri de tout besoin, le père d’Itamen n’a de cesse de s’inquiéter pour l’avenir. Afin de s’assurer des finances un peu plus confortables, celui-ci commence à jouer à des jeux d’argent, dans les zones commerciales de Ryloth. Pendant plusieurs mois cela lui réussit, mais fatalement, au détour d’un pari sportif aux risques mal calculés, il perd tout ses gains, si durement amassés. Mais l’appât de l’argent est trop fort pour le père d’Itamen, qui continue à jouer, en s’endettant auprès de personnes peu recommandables.

Ces personnes finissent bien sûr par demander un remboursement, que le père d’Itamen est bien incapable d’honorer. Il se retrouve coincé entre sa famille, à qui il n’a jamais rien dit de ses activités, et des créanciers potentiellement dangereux qui réclament leur dû.

Bien incapable de tout avouer à sa femme et son fils, le père prend le parti de faire comme si de rien n’était. Mais les ennuis le rattrapèrent, quand il retrouva sa maison en proie aux flammes et désormais inhabitable…

Il était maintenant conscient que ses persécuteurs seront prêts a tout pour récupérer leur argent. Voyant dans le même temps le regard plein de tristesse et d’incompréhension dans les yeux de sa femme, ainsi que la peur dans les yeux de son fils, il décida de tout leur avouer.

Après de longues heures de discussions, les parents d’Itamen décidèrent de se séparer de tous leurs biens, pour financer leur voyage vers la Planète-Capitale, Néo-Coruscant. Bien que ce soit une destination connue et populaire, la petite famille espérait pouvoir se perdre dans la fourmilière et ainsi échapper à leurs bourreaux. 


Entrée n° 3… Période + 83 ap. BY à + 87 ap. BY

Une fois arrivés sur Neo-Coruscant, la petite famille, qui n’avait évidemment pas eu le temps de préparer leur nouvelle vie, se retrouva à la rue pendant quelques temps. Ils dormaient au dessus d’une grille d’aération, pour la chaleur.

Les journées se suivaient, les unes après les autres, sans que rien ne change. Bien sûr, les parents d’Itamen n’avait de cesse de tambouriner à toutes les portes, d’entrer dans tous les hangars, proposant leurs services en échange d’un peu d’argent, un hébergement, ou un repas chaud.

La chance finit par leur sourire, quand le père se fit embaucher pour de bon dans un hangar à speeder, en tant que mécanicien. La mère, quant à elle, trouva une petite place de vendeuse dans un modeste magasin de plantes médicinales et d’onguents.

Enfin, la vie allait pouvoir prendre le pas sur la survie…

Itamen passait sa vie à accompagner l’un ou l’autre de ses parents dans leur travail. Il observait son père travailler, aidait sa mère à la caisse du magasin, donnait des conseils aux clients. Il se révéla d’ailleurs très doué dans cet exercice, comprenant rapidement le problème du client, sans que celui-ci ait beaucoup besoin de parler. Parfois, il avait même l’impression de ressentir le mal du client, sans arriver à l’expliquer. Plus curieux encore, il arrivait parfois à anticiper l’arriver de certains clients réguliers. Cela l’inquiétait beaucoup, mais il n’osa pas en parler à ses parents.

 

Entrée n°4… Période de + 87 ap BY à + 90 ap BY

Alors qu’il assistait son père dans son travail au hangar, une bande de cinq twi’lek pénétra dans l’enceinte. Itamen les observa de loin, ils semblaient chercher quelque chose, ou quelqu’un. Un des leurs s’adressa à un des mécaniciens, proche de l’entrée. Itamen assista à la scène de loin, mais n’entendit pas un mot de l’échange. En revanche, il vit le doigt du mécanicien pointer dans sa direction et celle de son père.

Comme un seul homme, la bande des cinq commença à marcher vers Itamen et son père. Ce dernier les accueillit comme il le faisait avec chaque client, s’essuyant ses mains sur un torchon taché d’huile. Sans aucune hésitation, le twi’lek le plus en avant saisit le père d’Itamen par la nuque, puis lui transperça l’abdomen à plusieurs reprises, avant de laisser tomber son corps inerte, sans vie.

Itamen resta sans bouger. Bouche ouverte. Incapable de sortir un son. Bouche bée. Figé.

Puis son instinct pris le relais et lui commanda de partir en courant. Il n’arrivait plus a penser, les questions se bousculaient dans sa tête. Sans y réfléchir, il fonçait vers le magasin où travaillait sa mère.

Arrivé sur place, haletant, le cœur au bord des lèvres, il tentait d’expliquer ce qu’il venait de se passer à sa mère. Elle tomba en sanglots, pleurant que « même sur Neo-Coruscant on n’a pas réussi à se cacher assez bien ». En parlant à sa mère, Itamen eu la désagréable sensation qu’un des meurtriers de son père l’avait suivi jusqu’à la boutique. Il réussit à en convaincre sa mère, et ils plièrent bagage immédiatement.

Quelques jours plus tard, après avoir trouvé refuge chez l’ancien patron de feu son père, Itamen vit ses soupçons se confirmer : Holonet News annonçait la tragique disparition de son père, ainsi que la mise à sac de la boutique où travaillait sa mère.

Depuis cet evenement, la mère d’Itamen ne fut plus jamais la même. Ses yeux étaient désormais sans vie. Au fil du temps, ses traits se sont creusés, son appétit a disparu. Itamen alla quémander du travail auprès de l’ancien patron de son père. Son jeune âge l’a un peu inquiété au départ, mais il a fini par accepter, en lui confiant des tâches d’entretien et de rangement. Rien de transcendant, mais cela permettait à Itamen de subvenir aux besoins de sa mère, incapable de travailler.

Quelques mois plus tard, le verdict tombe. Sa mère est gravement malade. Itamen ne s’est pas laissé abattre, déterminé à tout faire pour garder sa mère en vie. Il passait désormais sa vie au hangar, à se tuer à la tâche. Un soir, alors qu’il rentrait du travail, il ressenti le même genre de sensation désagréable que celles qui se manifestait dans la boutique auprès des gens très malades. Il se résolut à parler à sa mère de ces phénomènes étranges. Celle-ci paru surprise, mais lui parla des Jedi, ces soldats aux armes particulières et qui apparemment étaient dotés de pouvoirs similaires à ce que ressentait Itamen.

« Je suis sûr qu’ils peuvent t’aider… »

Il balaya ces pensées de sa tête.

L’état de santé de sa mère se dégradait de plus en plus, et fini par rendre son dernier souffle, un soir pluvieux, laissant son fils seul, à 15 ans.

Entrée n°5… + 90 ap. BY à ce jour

Après avoir offert une sépulture digne à sa mère, Itamen décida d’honorer les dernières paroles de sa mère, et d’aller à la rencontre de ces fameux Jedi. Mais par où commencer ? Où les trouver ? A qui s’adresser ?

Tout en cherchant les réponses à ses questions, Itamen continua à travailler d’arrache pied, pour quitter Neo-Coruscant et voler vers son destin. Il savait que les Jedi se réunissaient dans des temples, il suffisait de trouver la bonne planète.

En cherchant sur l’Holonet, Itamen ne parvint pas à trouver la position de l'académie Jedi. En revanche ses recherches firent plusieurs fois remonter la présence d'ambassades Jedi dans la galaxie, la plus citée étant celle sur Mon Calamari.

Il fit donc en sorte de récolter assez d’argent pour se payer une place sur une navette en direction de Mon Calamari. Une fois de plus, il abandonna toutes ses possessions avant de voler vers sa destination. Son nouveau départ. Sa nouvelle vie…

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Twi'lek
Taille
1.83 m
Sensible
Oui
PHYSIQUE

 - Peau verte

 - Silhouette agréable 

- Corps fin et musclé 

- Sourire chaleureux 

- Regard pétillant 

 -N'entretient pas particulièrement son corps

 MORALE

 - Toujours bienveillant 

- Tempérament calme, posé, parfois triste 

- Bonne capacité d'analyse 

- Apprécie les moments de solitude 

- N'aime pas trop le changement 

- Fera toujours passer le bien être de l'autre avant le sien 

- Assez tactile dans sa façon d'interagir