Strill

Strill
Padawan Consulaire
Genre
Masculin
Race
Togruta
Âge
39 ans
Lieu de naissance
Shili
  Strill est un ancien personnage et ne fait plus activement partie du jeu.

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
55 ap. BY (39 ans)
Lieu de naissance
Shili
Affiliation

Il était une mauvaise fois, deux Togrutas qui vivaient sur leur monde natal parsemé de dangereuses jungles, Shili. Ils s'aimaient tellement qu'ils prirent la décision d'engendrer un enfant et ce, sans se soucier de leur situation financière qui les obligeaient à mendier dans la rue. Ainsi, ils étaient tout à fait conscients (ou inconscients) que leur enfant allait souffrir durant toute sa vie. Voilà le principal problème des êtres vivants qui pensent à tort que donner naissance à un enfant puisse être la plus belle des choses. Les villages Togrutas formaient des communautés très soudées mais la pauvreté régnait et leur niveau technologique était qualifié de primitif par les autres races. On ne connait pas le prénom d'origine de ce Togruta qui naquit en +55 et, très vite, il fut contraint de quitter sa famille. Il se trouvait que le village dans lequel il vit le jour était une cible privilégiée pour un groupe de pillards qui suivaient une ancienne tradition Mandalorienne (aujourd'hui quasi-inexistants dans la Galaxie). Ce groupe effectuait régulièrement des raids pour extorquer de l'argent aux pauvres et trouver des esclaves. Les parents du jeune Togruta ne possèdaient rien de valeur et abandonnèrent leur enfant aux pillards afin qu'ils puissent continuer de vivre dans leur misère quotidienne. Les pillards emmenèrent donc l'enfant et c'est ainsi que sa vie commença, annonciatrice de malheur.

La destination des pillards était une petite planète éloignée et peu connue qui présentait une dizaine de villages éparpillés à sa surface. La faible densité de population s'explique par l'immense jungle qui recouvrait la quasi totalité de la planète (tout comme Shili) ; autrement dit, il s'agisait d'un emplacement idéal pour établir une base secrète. Les guerriers n'avaient pas l'habitude d'élever des enfants qu'ils kidnappaient mais ils avaient besoin de gens loyaux et courageux pour maintenir leur société en place et plus leurs prises étaient jeunes, et plus il serait facile de les enrôler. Ainsi, ceux qui suivaient les préceptes Mandaloriens élevèrent le petit Togruta en devenant un peu plus sévères au fur et à mesure que les années passaient.

Durant les premières années, le Togruta évolua parmi les guerriers qu'il connaissait à peine, pas plus qu'il ne se connaissait lui-même. A ce propos, une chose importante lui manquait : un nom. C'est lors de ses premières expéditions en compagnie de ses mentors que le jeune Togruta affirma son identité : ce qui devait au départ représenter un simple exercice de chasse se transforma rapidement en une véritable traque entre proie et prédateur à travers toute la jungle. Le Togruta fit preuve d'une étonnante agilité et d'un sens de l'orientation très développé pour atteindre son objectif, malgré une végétation dense et hostile. Cet exploit lui valut l'honneur d'être nommé Strill, le nom Mandalorien d'une créature carnivore très intelligente.

Les années passèrent et bientôt, Strill atteindrait l'âge de 22 cycles standards. Le Togruta eut l'immense honneur d'intégrer complètement le clan dans lequel il avait passé toute sa vie et ceux qui étaient qualifiés de pillards par ses congénères étaient en réalité de grands guerriers ayant un sens de l'honneur, du combat et des arts de la guerre. Respectant les principes Mandaloriens, ces guerriers comptaient sur la force physique et mentale de leurs membres et étaient complètement insensibles au malheur des espèces qu'ils jugeaient faibles au point de les rançonner et de les maltraiter.

Une choix décisif allait s'offrir à Strill : soit il décidait de se conformer aux rites Mandaloriens inculqués par les guerriers afin d'être intégré définitivement au clan, soit il devait choisir l'exil. Son choix aurait dû être le premier, d'autant plus que son mentor lui avait révélé la vérité sur ses parents qui l'avaient lâchement abandonné pour pouvoir rester en vie. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il ne tenait pas à rester sur cette planète, bien qu'il respectait son nouveau foyer. Et son choix de l'exil n'était pas non plus motivé par le désir de retrouver ses parents, mais il voulait connaître la liberté et découvrir la Galaxie. Concédant à lui faire cette faveur, on lui prêta une navette qu'il avait souvent entretenue ainsi qu'une liste de planètes où il pourrait trouver refuge. Certaines étaient inhabitées tandis que d'autres comportaient d'autres clans de guerriers, des organisations telles que des guildes ou des consortiums où il pourrait travailler afin de se faire une nouvelle vie. C'était la récompense qu'il reçut pour ses efforts au sein de lu groupe qui l'avait élevé. Ils auraient très bien pu le tuer lorsqu'il était plus jeune mais s'il fallait retenir une chose sur ces guerriers, c'était bien leur respect pour l'adversaire et ils faisaient ainsi confiance au Togruta. Jamais par la suite il ne révéla l'emplacement de la planète sur laquelle il avait vécu. En vérité, il ne s'en souvient plus et n'a jamais cherché à y retourner.

Début d'une longue, très longue formation : C'était une nouvelle vie qui s'offrait au jeune Togruta mais les épreuves qu'il avait surmontés dans la jungle de son ancien foyer n'étaient rien en comparaison des efforts qu'il allait devoir fournir au sein de l'Ordre Jedi pour mériter pleinement sa place. Il réussit les épreuves que lui avait imposé le Conseil et put intégrer les rangs des apprentis sous la tutelle du Chevalier Syëhl Dan'Sey, une femme d'une grande sagesse qui s'assurait du bon déroulement de la formation de ses élèves mais qui était aussi préoccupée, notamment par sa famille qui accaparait une grande partie de son temps. Strill poursuivait sa formation sans poser de questions et évoluait au sein de l'Académie avec ses camarades. Il effectua de nombreuses missions à travers la Galaxie mais la situation géopolitique des grandes factions ne l'intéressait pas vraiment et il était toujours le dernier au courant des derniers évènements. Pendant plusieurs années, Strill progressait de façon très lente dans sa formation. Il respectait ses maîtres mais sa motivation n'était plus au rendez-vous et il commença à perdre espoir de devenir un jour Chevalier de l'Ordre. Jusqu'au jour où il put enfin participer aux sessions dans le but de décrocher ce titre prestigieux...

Un échec traumatisant : Il était en compétition avec d'autres Padawan qui présentaient tous des capacités spéciales et Strill se savait faible en comparaison, il manquait d'expérience, de motivation et la compétition avait cessé de l'intéresser depuis qu'il avait quitté son ancien foyer. On lui proposa d'aller étudier la civilisation tusken sur Tatooine et de fournir un rapport complet au Conseil, en plus des habituels questionnaires sur la Force et le rôle du Jedi au sein de l'Ordre. Son séjour sur Tatooine se déroula parfaitement bien et Strill put en apprendre beaucoup sur le peuple méconnu des Tuskens qu'on appelle aussi les Hommes des sables. Il envoya son rapport avec beaucoup d'espoirs.

Le Conseil des Jedi avait apprécié à leur juste valeur les informations contenues dans les dossiers que Strill avait rédigés mais cela ne suffit pas à lui assurer le succès pour les sessions. On lui refusa le titre de Chevalier Jedi pour manque d'implication dans l'Ordre et Strill en fut bouleversé. Il félicita à contre coeur ses concurrents qui, d'après lui, avaient réussi les sessions pour leur seule maîtrise du combat au sabre laser... Il savait qu'il n'atteindrait jamais son but de devenir Chevalier pour pouvoir enseigner ce qu'il savait à un élève, il se savait aussi trop vieux pour reprendre sa formation depuis le début et c'est pourquoi il décida de quitter l'Ordre Jedi. Son séjour sur Tatooine lui avait donné le goût de l'exploration et de l'étude des civilisations étrangères. Il allait partir explorer la Galaxie de son propre chef et peut être qu'un jour il retournerait parmi les Jedi. Il ne perdait pas grand chose en fin de compte : il n'avait pas eu l'occasion de se faire beaucoup d'amis, certains avaient eux aussi quitté l'Ordre, d'autres avaient perdu la vie en servant l'Ordre et son propre Maître ne lui consacrait plus autant de temps qu'auparavant. Le Conseil des Jedi lui retira son titre et les privilèges qu'il procurait ainsi que son sabre laser mais ils lui affirmèrent qu'il serait toujours le bienvenu au Temple et qu'il devait prendre le temps de réfléchir.


Un retour inattendu : Après plusieurs années d'absence, Strill revient au Temple Jedi pour saluer ses anciens camarades, se ressourcer et se renseigner sur la situation de l'Ordre dans les affaires intergalactiques. Il passe régulièrement au Temple avant de disparaitre à nouveau pour d'autres horizons. Aujourd'hui, Strill oeuvre toujours pour le compte de l'Ordre Jedi mais à un niveau plus autonome. Il parcourt la Galaxie pour étudier les espèces qui la peuplent et retourne parmi les Jedi pour délivrer son savoir. Il est désormais apaisé et a trouvé le bon équilibre qui lui permet d'éviter de sombrer du mauvais côté mais le risque est toujours présent. Beaucoup de temps s'est écoulé depuis ses premiers pas au sein de l'Ordre, il a même pu constater que certains de ses membres, qu'il avait connus alors qu'ils n'étaient qu'aspirants, siégeaient à présent au Conseil...


Possessions

Instinct : Cette arme particulièrement intéressante a été entièrement assemblée par Strill grâce à divers matériaux récupérés dans la jungle. C'est une lame simple qui, bien qu'elle puisse paraître rudimentaire (voire primitive), se révèle très efficace pour trancher la chair jusqu'à l'os. L'origine de son nom correspond à son mode de fonctionnement. En effet, avant que Strill n'apprenne l'existence de la Force, il utilisait les instincts liés à sa race et à son environnement pour porter ses coups. Même s'il ne s'en sert plus aussi souvent, Strill emporte toujours cette arme avec lui en mission. Elle fait partie de son équipement principal, contrairement au sabre laser. La lame est extraordinairement résistante et ne nécessite que peu d'entretien mais l'utiliser contre un sabre laser reviendrait à perdre inutilement une arme de prestige.

Tuniques : Lorsqu'il ne porte pas sa bure de Jedi, Strill s'habille avec des vêtements de couleur sombre (marron, rouge foncé, parfois noir) qui couvrent la totalité de son corps. Strill s'efforce de couvrir toutes les parties de son corps non pas pour cacher le peu de cicatrices qu'il a mais plutôt en raison de sa nature pudique et de son style qui n'a rien à voir avec les vacances sur Zeltron.

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Togruta
Taille
1m83
Sensible
Oui

Description physique : Les Togrutas n'étant pas aussi différenciés que les Humains, Strill ressemble à ses autres congénères : il arbore une peau rouge écarlate et son visage présente une tache blanche représentant un motif au niveau des yeux et du front (dont il ne connait pas la signification) ; il possède également deux montrals disposant d'organes sensoriels particuliers et des lekkus identiques à ceux des Twi'leks (avec lesquels ils peuvent être confondus). Son seul trait caractéristique réside dans ses yeux qui sont de couleur ambre, plutôt inhabituel chez la plupart des autres espèces, même si personne n'y prête vraiment attention.

Suite à son intégration dans l'Ordre Jedi, Strill a relâché ses efforts et ne s'entraîne plus autant qu'avant. Il a commencé à s'affaiblir et ne pratique plus aucun sport, la vie sur une planète métropole ayant largement contribué à altérer sa mentalité. Il passe le plus clair de son temps aux Archives et prend tous ses repas à la cantina ; il garde pourtant la ligne malgré cela.

Description psychologique : Vivre en tant qu'esclave aux côtés de mercenaires prétendant suivre les préceptes des cruels Mandaloriens n'apporte pas que malheur et souffrance. Loyauté et détermination sont des notions qui ont été enseignées à Strill par le biais d'expéditions destinées à le mettre à l'épreuve. Dans ses périodes d'inactivité, Strill passait son temps à étudier le monde qui l'entourait grâce aux documents (certes mitigés) des Mandaloriens. Ces données ont néanmoins suffi à développer en lui un esprit d'aventurier.

Lorsqu'il partait en expédition, Strill devait savoir manier les armes pour survivre et chasser, deux choses pour lesquelles il était plutôt doué. Cependant, même en ayant passé sa vie aux côtés de grands guerriers, il ne connaît absolument rien à l'art de la guerre et aux tactiques développées par ses mentors. Il déteste la violence directe caractéristique des combats mais il n'est pas contre un interrogatoire musclé. Sa condition physique ayant été mise à rude épreuve lors de sa jeunesse, Strill profite de l'Ordre Jedi pour oublier les exercices physiques. Il a ainsi développé une faiblesse relative au niveau des muscles ce qui ne l'aide absolument pas en mission.

Lorsqu'il est en mission, Strill s'occupe surtout de la diplomatie, de la surveillance et prodigue les premiers secours en cas d'urgence. Il profite de chaque occasion pour en apprendre plus sur le monde qui l'entoure et les races qu'il rencontre. S'il est contraint de se battre, il utilise généralement une lame bien affûtée, la sienne de préférence. Il lui arrive parfois de piloter les transports amenant les Jedi en mission mais jamais il n'atteindra le statut de pilote confirmé.

En ce qui concerne son caractère psychologique, Strill est un Togruta très calme qui se sait se montrer patient (même très patient) avant de prendre les devants. Ses relations envers autrui sont quasiment inexistantes et son caractère cynique doublé d'un humour très noir ne facilite pas les choses. Parallèlement, il voue en secret une haine particulière à la race humaine qu'il s'efforce de cacher à ses camarades Jedi. Malgré son comportement peu recommandable, Strill a tout de même choisi d'aider l'Ordre Jedi et de maintenir la paix dans la Galaxie mais il s'agit pas là de sa principale motivation...