Frehon Varh

Frehon Varh
Novice Gardien
Genre
Masculin
Race
Nautolan
Âge
18 ans
Lieu de naissance
Nar Shaddaa

Dernières activités

Relations

Biographie

Date de naissance
74 ap. BY (18 ans)
Lieu de naissance
Nar Shaddaa
Affiliation

[Extrait du journal personnel du Nautolan Frehon VARH]

RESUME

"Je m'appelle Frehon Varh. Je suis le fils de Tyo et Jiul Varh. Jusqu’à la mort de mes parents lors d’un attentat orchestré par un seigneur du crime local (un groupuscule d'anciens adeptes de Grakkus le Hutt), je vivais dans une colonie de Nautolans dans les bas-fonds mal famés de Hutta Town, sur la terrible planète Hutt Nar Shaddaa. Seul, je fus ensuite forcé de me débrouiller par moi-même, afin de survivre dans cette atmosphère hostile de bandits et de contrebandiers.

J'entrai alors au service d’un passeur d’épices clandestin qui comptait monter un groupe de gardes du corps pour sa protection personnelle. Je fus tout de suite repéré, les orphelins étant plus malléables et ayant moins tendance à poser des questions indiscrètes, et ne cessai de gagner en prestige et en grade alors que la bande s’agrandissait, mon calme stratégique pourtant inhabituel chez un Nautolan de Nar Shaddaa s’adaptait parfaitement bien au travail que l’on exigeait de moi.

Ce fut lors d'une mission de routine à l’extrémité Est d'Hutta Town que la Force fit sa première apparition concrète dans mon existence. Le crépuscule tombait lorsque mon équipe et moi atteignîmes les docks désaffectés où devait avoir lieu la transaction. Un transport de fret corellien, un vieil Hwk-290 me semblait-il, était amarré au quai 9 et une cargaison de ryll était encadrée par une dizaine de mercenaires twi'leks. Mon employeur, accompagné de la première équipe de gardes dont je ne faisais pas partie s'en approcha. Les palabres débutèrent, sans accroc évident, mais au fur et à mesure qu'ils discutaient, je n'aurais su expliquer pourquoi, je me trouvais plus tendu. Mon rythme cardiaque s'accélérait et je me tenais de plus en plus sur mes gardes, certain sans savoir de quel manière qu'un complot se tramait. Par précaution, ou par instinct peut-être, je me plaçai derrière une caisse à l'abri des regards. Quelques instants plus tard, j'eus la réponse à ma méfiance. Alors que mon patron s'était penché pour observer la marchandise, les twi'leks avaient dégainé leurs pistolasers et un groupe de policiers de la pègre de Nar Shaddaa apparut soudainement à l'angle du bâtiment. Nous étions encerclés. Enfin, presque : ils était encerclés, pas moi. Mon sang ne fit qu'un tour, j'empoignai mon blaster et sortis de ma cachette. Je ne pris pas le temps de viser et tirai : le coup traversa l'espace et vint frapper l'arme du capitaine des policiers qui s'apprêtait à tirer. Le pistolaser lui échappa des doigts et explosa dans sa chute. Étourdi, il ne réagit pas de suite. Ayant retrouvé mes esprits, j'en profitai pour rejoindre mon patron, à qui je venais de sauver la vie. Les renforts de la deuxième équipe de gardes étaient arrivés, certes à retardement, et nous pûmes nous enfuir sans pertes.

Mon patron, un zabrak iridonien qui avait atteint un âge auquel, malgré sa tendance certaine pour le banditisme, il était de notoriété publique de le qualifier de sage, me convoqua quelques jours plus tard pour m'indiquer qu’il avait déjà vu ce genre d’aptitudes quelque part : chez les légendaires Chevaliers Jedi. Il me proposa alors généreusement de tenter ma chance en partant pour le Nouvel Ordre afin de me faire tester et me laissa donc démissionner, certainement à contrecœur puisqu'il aurait bien gardé un tel atout pour l'équipe.

Jamais depuis je ne parvins à réitérer cette expérience. Ainsi, j'enchaînai plusieurs autres boulots, souvent hors-la-loi et parfois pire, avec pour objectif de réunir assez d’argent pour me payer le trajet jusqu’à la planète où ce Nouvel Ordre Jedi avait élu son Ambassade : Mon Calamari. Ce fut au début de l’année +92 du calendrier de Coruscant que j'y parvins. J'étais alors âgé de dix-huit ans.  J'abandonnai là le peu d’affaires que je possédais encore et partis léger, espérant pouvoir me forger une nouvelle vie, peut-être plus glorieuse…"


CHAPITRE 1 : Nar Shaddaa, la lune des contrebandiers




CHAPITRE 2 : Novice au Nouvel Ordre Jedi




Et ensuite... (en cours d'écriture)

Description physique & morale

Genre
Masculin
Race
Nautolan
Taille
1,83 m
Sensible
Oui

[Archives du Centre de Contrôle Criminel de Nar Shaddaa]

Dossier B12-f  : Frehon VARH, NAUTOLAN

  • Taille : 183 cm
  • Âge : 21 ans (naiss. : 11/08/+71)
  • Peau : Bleue, tâches et reflets nacrés
  • Yeux : Noirs
  • Caractéristique(s) : Porte toujours un anneau en cortosis sur un appendice crânien (manifestement un souvenir de ses parents)

"Le sujet B12-f a fait l'objet d'une enquête préliminaire pour complicité de commerce illégal d'épices :

Le sujet est de taille relativement moyenne pour un membre de son espèce. Il est svelte et assez musclé, sans plus. Il fait preuve d'une agilité sans précédent et semble avoir un goût prononcé pour la mécanique et l'électronique, domaines dans lesquels il excelle. Il n'a pas été aperçu avec une arme en particulier jusqu'à aujourd'hui, son caractère est calme et posé : il ne paraît pas agressif."


[chargement du billet d'autorisation de sortie de Hutta Town]

Billet n°3456.29b : Frehon VARH

  • Langue(s) parlée(s) : Basic ; Nautila ; Huttese (rudiments) ; Mando'a (rudiments)
  • Langue(s) comprise(s) : Evocii ; Gank ; langage-code droïde (gén. 12 à 27)