Cata Varless

Cata Varless
Chevalier Jedi Guérisseur
Genre
Féminin
Race
Firrerreo
Âge
36 ans
Lieu de naissance
Inconnu
  Cata est un ancien personnage et ne fait plus activement partie du jeu.

Dernières activités

Biographie

Date de naissance
55 ap. BY (36 ans)
Lieu de naissance
Inconnu
Affiliation

Résumé

Cata Varless - Firrerro née en +55 - Est une ancienne directrice d’une division de recherche en bio-tech et augmentations cybernétiques sur Kamino. Elle a utilisé les aspects qui reflètent la bestialité de son espèce à son avantage. Elle se lance pleinement dans les notions du trans-specisme pour y trouver un moyen potentiel de sauver son espèce par la manipulation génétique, clonage et autres procédés un peu obscur. Amère et cynique, elle a souvent fait des choix ethiquement douteux, notamment dans sa quête de nouvelles technologies et d'innovations. Elle n’hésite pas à sacrifier son propre corps et santé pour parvenir à ses fins. Elle se pare d’un manteau régalien de bienveillance, dont les seuls vrais bénéficiaires sont les membres de l’Ordre Jedi, dont elle est réellement soucieuse et qui à ses yeux, est devenue sa véritable famille.

Historique Complet

Elle ne se rappelle pas exactement où elle est née. Ses parents lui ont toujours raconté que c'était à bord d’un des nombreux vaisseaux cargo que son espèce empruntait pour se déplacer en toute discrétion. Les habitudes ont la vie dure malgré la fin de l’Empire. Refusant de s’installer sur Belderone après l’invasion Yuuzhan Vong, ils ont continués à voyager, allant de stations en stations, de planètes en planètes, du vide vers l'abîme et vice-versa.

Elle a grandi curieuse de tout, candide et naïve, découvrant la galaxie avec ses parents, qui lui apprenait plus l’école de la vie qu’autre chose. Elle apprenait oralement par ses parents, l’histoire de son peuple, de la galaxie, de chaque planète qu'ils visitaient. Elle ne liait que très peu d’amitiés. Être nomade ne permet pas le luxe de la stabilité et du long terme.

C’est à cette époque qu’elle comprit la véritable situation de son peuple, privé d’avenir et au bord de l'extinction. il a fallu peu de temps à ses parents pour lui expliquer qu’elle était déjà promise à un Firrerro. “Pour le bien de l'espèce, le bien commun.” lui avait-on dit. Bienheureuse, elle avait accepté avec grâce cette tâche. Elle a sacrifié ses propres projets, ses propres hobbies et plaisirs, notamment ceux de l’étude des écosystèmes et de la nature. Mais, au fond d'elle, elle ne pouvait que noter l'hypocrisie de ses géniteurs qui fuyaient les nouvelles colonies Firrerro, pour au final la vendre à un inconnu.

Le chemin de la vie

C'est ainsi qu'à peine sa 17eme année standard révolue, Cata était déjà mariée à un Firrerro du double de son âge sur Nar Shaada, Kess Varless, dont elle adopte le nom. Il était mercenaire, un piètre mercenaire qui plus est, vivant d’une situation appauvrie et précaire. Mais les espoirs de Cata étaient forts et vivaces. Sa nature profonde la poussait à croire que la galaxie s’offrait à elle et qu’à force de détermination, elle pourrait changer le monde autour d’elle.

Mais plutôt que de marquer une étape heureuse, le cauchemar a débuté. La jeune et joyeuse femme s’est retrouvée entre les mains d’un individu brisé par le poids des responsabilités qui lui avaient été imposées par sa propre famille. Alcool, drogue, violence, tout passait sur le corps de la très jeune femme et dans le système de son maudit mari. Elle qui s’était sacrifiée pleinement aux responsabilités que ses parents lui avaient imposées avant de disparaître, elle qui avait pleinement ouvert son coeur et son corps à un inconnu qu’elle espérait être bon, à vue tous ses espoirs mourir.

Tout ce que lui donnait la force de continuer, c'était l’espoir de pouvoir étudier ce qui l'intéressait, de continuer à faire vivre l’émerveillement qu’elle pouvait avoir pour le monde qui l’entoure. Sans moyens pour fuir, elle se débrouille pour trouver de quoi rassasier sa faim intellectuelle dans les domaines de la biologie. C’est notamment à cette période qu’elle entend parler pour la première fois de Kamino.

A 20 ans, Cata se découvre enceinte de son mari. Enfin ! Le premier signe d’un avenir qui se promet d’être plus radieux ? Son mari l’ignore proprement, pire, sous l’émotion elle le laisse découvrir qu’elle étudie et s’éduque en autodidacte sur divers sujets. Il est entré dans la colère la plus noire qu’elle ai jamais pu voir.

Le châtiment physique de son mari abusif a été le pire de toute sa vie. Aux portes de la mort, quelque chose se réveille en elle et sous l’impulsion du désespoir, elle le repousse violemment contre un mur d’un geste de la main. A bout de forces, blessée et en souffrance, elle arrive à ramper jusqu’à la clinique la plus proche, ses organes vitaux en péril, son facteur de régénération n’arrivant pas à compenser l'ampleur effroyable de ses blessures.

Mais le cauchemar ne se termine jamais vraiment pour Cata. A son réveil elle découvre que l'abus physique qu'elle a subie a provoqué une fausse couche. Pire, son facteur de régénération a fait du zèle et elle se retrouve complètement infertile. Brisée et malheureuse, elle réfléchit à en finir pour de bon. Démunie, elle se retrouve sans la capacité d’assurer financièrement les soins reçus à la clinique. Mais un instinct lui la pousse à garder le cap, à tenir envers et contre tout.

Nouvelle chance

Alors que Cata s'apprête à entrer dans un contrat de travail forcé pour rembourser ses soins, un agent de Kamino l’approche. Celui-ci a entendu parler de son histoire, ainsi que les circonstances de son incident avec son mari, dont elle apprend la quadriplégie des suites de la dispute et la mort quelques nuits plus tard, vulnérable aux ennemis qu’il s’était fait. Sous le choc, elle ne comprends pas tout et pense qu’elle s’est imaginée de toute pièce le moment où elle l’a repoussée contre le mur, même si plus tard, elle suspecterai que la responsabilité des agents de Kamino étaient certainement engagées dans la mort de Kess.

Kydla, puisque tel était son nom, lui propose alors de revenir avec lui sur Kamino et d’intégrer la formation des généticiens. Mais cela ne vient pas gratuitement, en échange de la formation et de l’éducation dont elle a toujours rêvé, la possibilité de retrouver peut-être sa fertilité ainsi qu’un foyer. En échange, elle devra complètement se soumettre aux examinations des Kaminoens et de leur servir de cobaye jusqu’à ce que sa dette soit remboursée. Elle aura ce qu'elle voudrait et Kamino sera doté d’une Firrerro, rare dans la galaxie, dont il est suspecté qu’elle est sensible à la Force. Une aubaine dans les deux sens.

Cata se reconstruit autour de cette éducation. Et dans l’environnement stérile de Kamino, elle se lance à corps plein dans ses études. En moins de six ans elle arrive au même niveau que la plupart des chercheurs, dédiant toutes ses journées et nuits à ses études. Les Kaminoens se révèlent être des êtres très doux et plein de bienveillance malgré une éthique plus que questionnable et une hypocrisie à en faire pâlir un Hutt. Elle donne tout à ses bienfaiteurs à l'exception de son libre-arbitre. Elle se plie à toutes leurs volontés tant qu’elle a toujours accès à leurs moyens. Dans cette relation de codépendance un peu malsaine, elle se surprend à penser que Kamino est son premier vrai foyer. Régulièrement, ses pensées tournent tristement autour de la mère qu’elle aurait pu être, de la famille qu’elle aurait pu fonder et de l’enfant qu’elle aurait pu élever ici, sur Kamino.

A 26 ans donc, elle achève ses études et respectant leur parole, les Kaminoens la libère de ses obligations. Mieux, ils lui avancent même une proposition, celle de prendre la direction d’une petite équipe afin de fonder une nouvelle division de recherches sur les augmentations cybernétiques et géniques. En échange, ils continuent d’assurer ses moyens de recherche et ses ressources. Sans hésitation, Cata accepte et elle commence à se faire dévorer par l’ambition. Sur le terrain de la recherche elle prend la tête d’une équipe qui grandit chaque année et dont les avancées ne peuvent pas être ignorés par la hiérarchie.

Trois ans plus tard, elle abandonne la plupart de ses recherches directes afin de mettre sa division au premier plan. Ses efforts sont récompensés, c'est une ascension fulgurante dans la hiérarchie. Elle devient une diplomate aguerrie, aux dents aiguisées, usant de manipulation et de politique afin d’arriver au meilleur résultat en toutes circonstances. Son ascension s'accélère. Son équipe devient une division entière sur Kamino, disposant de son propre centre de recherche et de soin dont elle assure la direction. Puis elle devient l’une des stations les plus prestigieuses de Kamino, reconnue dans la thérapie génique et l’augmentation cybernétique dans tout le quadrant.

L'ouverture de l'esprit

A 30 ans, Cata est au sommet de sa gloire, mais quelque chose ne tourne pas rond au fond d’elle. Elle ne trouve pas de solutions à sa mutilation dans ses recherches. Elle commence à questionner ses instincts et la place de la spiritualité dans l’univers. Elle se rend compte que des couches d’amertume et de cynisme se sont successivement posées sur elle, la transformant une femme d’affaire redoutable qui a complètement effacé ce qu’elle aurait pu être, ce qu'elle aurait souhaité être.

La goutte d'eau ? Une rencontre avec la fille d'un marchand Zeltron, Acacia, restée pendant quelques jours sur Kamino avec elle. (flashback en cours, rédaction non terminée)

Elle continue à se poser régulièrement des questions, jusqu’à ce qu’elle rencontre le Maître Jedi Guérisseur XXXXXX d’XXXX (à déterminer). Grâce à son aide elle arrive à comprendre ce qui résonnait depuis longtemps au plus profond d’elle et pourquoi les Kaminoens étaient si promptes à la protéger: elle était sensible à la Force. Mais, la place qu’elle a su prendre sur Kamino après son contrat de travail quasi forcé, le respect qu’elle a su gagner de ses pairs et la place qu'elle occupe actuellement lui assure que si elle y est restée aussi longtemps, c'est surtout grâce à ses compétences.

Sur XXXXX (à déterminer), elle commence sa formation au sein de l’Ordre. Plus âgée que les autres, motivée et expérimentée, elle gravit avec brio l’échelle de l’Ordre. En son sein, elle y trouve un deuxième foyer, mieux que le premier, car elle y trouve aussi une famille à qui elle se dévoue corps et âme. Et dont les obligations lui tient complètement à coeur. Les impondérable qu'elle rencontre dans sa formation et qui ralentissent sa formation ne sont pour elle que des opportunitées d'évoluer et de maturer sur le plan émotif.

Au sein de l’ordre, elle se dote d'une personnalité qui se veut maternelle, souvent dure et studieuse, mais toujours bienveillante et aimante. Doucement, mais surement, elle retire les couches successives d’amertume et d’aigreur pour revenir un peu plus vers la jeune femme qu’elle a été et qui lui manquait.

En dehors de l’ordre par contre, Cata retourne à sa condition d’ancienne directrice sur Kamino: impitoyable, aucune concession et sans pitié. Elle met à disposition de l’ordre ses talents de politicienne et de diplomates, aiguisés depuis des années. Elle présente un front amical et ouvert, mais derrière le masque rode le prédateur qui n’hésitera pas à presque tout faire pour parvenir à ses moyens.

A peine plus agée d'une trentaine d'années, elle devient officiellement Chevalier Jedi et déplace ses opérations sur Bothawui temporairement afin d’en préparer le transfert complet vers une base de l’Ordre Jedi. Mais la situation galactique empire et les conflits explosent. Devant la possibilité d'une nouvelle purge Jedi, elle n'en mène pas large et décide de commencer à préparer des sorties de secours au cas où les choses tourneraient au vinaigre,

Elle active ses anciens réseaux, toujours prêt à l'accueillir. Et mènent plusieurs expéditions dans les parties de la galaxie qui lui sont encore accessible. Sur Kashyyyk, elle rencontre un ancien Padawan de l'Ordre devenu ermite, Nick Kear. Cata était en recherche d'une souche génétique Wookie unique et distinctive d'une région de la planète et peut-être que Nick, bien que dérangé et hagard, pouvait l'aider. Mais ce dernier à préféré l'agresser, mais face à un Chevalier pleinement formé, il n'a pas fait le poids et Cata l'a rapidement mis hors combat.
Elle remarque immédiatement la formation et la provenance du jeune homme. Prise de remord et pleine d'affection pour les membres de sa famille, elle décide de l'anesthésier afin de la garder inconscient plus longtemps. Elle en profite pour lui prodiguer quelques soins, notamment une reconstruction dentaire complète avec son équipe médicale présente. Puis à son reveil passe un marché pour aider les autochtones qu'il s'était mis en tête de protéger. En échange, Nick l'a aidée à obtenir l'accord des wookies pour des examens poussées pendant lesquelles elle aura récoltée la souche qui attisait sa curiosité.

Description physique & morale

Genre
Féminin
Race
Firrerreo
Taille
1m75
Sensible
Oui

(section en construction)

Thème musical

Portrait Physique

Elle a le teint frais, qui rends le doré de sa peau particulièrement pur, le front élevé. Ses yeux vert rayonnent et inspirent la confiance au première abords, mais finissent toujours par souligner la nature bestiale de son espèce. Elle a le nez fin, la bouche bien dessinée et les lèvres rouges. Ses dents et canines sont parfaitement agencées et brillent d'un blanc éclatant. Elle a un sourire radieux qui inspire la gentillesse, la sympathie et la confiance à ses proches, mais est souvent perçu comme plus sinistre par ses opposants.
Ses cheveux blonds sont lisses, soyeux et regorgent de vitalité. Sa taille fine fait preuve de souplesse et de dynamisme le tout soulignés par la qualité de sa condition physique.

En générale elle porte des bures de Jedi blanches assez sobre quand elle accomplis ses devoirs envers l'ordre. En dehors, ses tenues sont particulièrement adaptées et ajustées aux conditions imposées par ses missions.

Portrait Moral

Tiens ses obligations très à coeur, préfère tout faire avec un certain recul. N’apprécie pas beaucoup l’action. Préfère se concentrer sur ses recherches et ses avancés.
Préfère que d’autres s’occupe directement des soins, étant donné qu’elle est plus politicienne qu’autre chose.