Maarek Okins

Prestige

Identité civile

Sexe Feminin
Race Shistavanéen
Naissance Le 19 juin +56 sur Uvena 3 (35 ans)
Taille 1m80
Qualités Loyale, franche, calme, sûre d'elle, protectrice
Défauts froide, exigeante, désagréable, tendances xénophobes, têtue

Statut académique

Grade Maitre Jedi
Formation Maître d'armes
Disponiblité Retirée du service actif de l'Ordre
Formateur(s)
Lignée Dreis, Elestel
Chambre Aucune chambre assignée
Alignement : Tendance Obscur

Dernières actualités de Maarek

  • Maarek Okins
    Maarek Okins prend désormais l'apéro avec les fantômes de Force. Le 18 novembre +91 à 10h11. 5 commentaire(s)
  • Maarek Okins
    Maarek Okins reprend officiellement du service, même si elle est encore très maigre. Va devoir squatter chez la sullustéenne Le 13 janvier +91 à 20h18.
  • Maarek Okins
    Maarek Okins a une nouvelle chaise anti-grav custom qui a une super tenue dans les virages. A gagné plusieurs courses avec Le 28 décembre +90 à 00h32. 1 commentaire(s)
Les actualités plus anciennes sont visibles via l'onglet "Actualités".

Relations

Biographie

Un passé difficile
Maarek est née en 56 après BY sur une planète de la Bordure Extérieure : Uvena III. Elle a passé la plus grande partie de son enfance en compagnie de ses parents, Galak et Aleena Okins, et de son frère Dustil, de 5 ans son cadet. Dès qu’elle fut en âge de tenir une arme, son père, un ancien soldat d’élite de la Garde Shistavanéenne, décida d’initier sa fille aux différents styles de combat. Il commença par lui apprendre à tenir une arme blanche, à la manier sans se blesser avant d’enchaîner sur des formes plus complexes comme le maniement simultané de deux armes, le tir sur cible mouvante ou le combat à mains nues contre un adversaire armé.

Ces longues années de formation plus ou moins intensive forgèrent une silhouette très athlétique à la jeune Shistavanéenne. Elle développa un talent tout particulier dans le combat à arme blanche, privilégiant les coups bas et autres ruses pour se défaire de ses adversaires.
Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Elle avait 11 ans et son frère 6. Il venait tout juste de passer à la phase supérieure de sa formation, suivant ainsi les traces de son aînée. Leur père était plutôt prévenant : il est difficile de survivre sur Uvena sans être capable de se défendre (et aussi d’attaquer) correctement. On ne sait pas trop pour quelle raison -peut-être ne le saura-t-on jamais-, leur père quitta la maison familiale.

L’avenir s’annonçait plutôt sombre, sans revenus pour assurer la survie de la famille. Lassée de ce manque provoqué par une absence de crédit, la jeune Shistavanéenne intégra un gang local : les Skine Blue, dirigés par un certain Einn. En à peine quatre années, Maarek, profitant de l’enseignement de son père, grimpa les échelons, passant de simple membre à bras droit du grand manitou. Elle se lia rapidement d’amitié avec un séduisant Shistavanéen prénommé Ishin. Ils ne tardèrent pas à former une équipe de choc, aussi bien dans le « travail » qu’en dehors. Un avenir agréable semblait se profiler devant elle : elle avait à peine 20 ans, elle avait un compagnon stable, un enfant en route. La vie semblait enfin lui sourire.

Son bonheur dura plusieurs mois, jusqu’à sa dernière « mission » pour le compte des Skine. Elle devait mener des négociations délicates avec le représentant d’un autre gang du coin, une vente d’armes plus ou moins légales sur la planète. Ishin était censé monter la garde pour prévenir sa compagne de toute intervention policière. Mission qu’il n’a pu accomplir. Plutôt bien renseignés, les Gardes Shistavannéens profitèrent de l’inattention d’Ishin pour le neutraliser avant d’intervenir dans le vieux bâtiment. Un tir perdu fit exploser une caisse d’explosifs destinés à l’échange. L’explosion souffla la vieille bicoque, projetant violemment Maarek avant de la recouvrir d’une multitude de débris en tout genre. Elle parvint à s’en sortir par miracle, gravement blessée : triple fracture à la jambe droite, de nombreuses côtes cassées, une épaule brisée, un visage défiguré par un éclat de ferraille volant. Seule l’aide d'Einn la sauva d’une mort certaine. Mais elle avait perdu ce qui comptait le plus pour elle : son compagnon n’avait pas tenu sa parole et son enfant en avait payé le prix.
Le rétablissement de la Shistavanéenne prit de long mois durant lesquels sa personnalité changea radicalement : elle devint beaucoup plus agressive et méfiante. Elle développa une profonde colère à l’encontre d’elle-même et de son ancien compagnon, qui croupissait désormais en cellule.

Image

A peine rétablie, elle prit la décision de quitter définitivement Uvena III avec son nouvel employeur, un humain prénommé Janus. Elle travailla avec lui pendant environ deux ans, à passer toutes sortes de marchandises plus ou moins légales à travers la galaxie. Elle démissionna suite à un profond désaccord avec son patron. Elle lui déroba une petite navette pour partir à la recherche d’un endroit tranquille afin d’y passer un moment loin de tout et tenter de faire la paix avec elle-même. Le premier endroit qui apparut sur ses écrans fut la lune de Yavin IV. Pensant être seule, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir sur place une Académie Jedi. Sa surprise augmenta d’autant plus lorsqu'un Jedi lui signala qu’elle était sensible à une certaine Force dont elle ignorait tout…


Vie à l'académie :
Sa première année à l'Académie se déroula plutôt bien. Maarek arrivait plus ou moins à contenir son caractère assez déplaisant. Son humeur se dégrada considérablement à partir de l'été +80. Elle semblait plus ou moins être revenue à son caractère d'il y a quatre ans. Son agressivité était des plus importantes. Elle ne supportait que très difficilement les provocations. Elle resta dans cet état pendant près de six mois, jusqu'à ce qu'elle rencontre Shaalir Skine, le fils de Einn. Ce dernier lui rappelait le fils qu'elle n'avait pu avoir. Elle le pris immédiatement sous son aile, l'aimant comme s'il était son propre enfant. Cependant, avec son statut de Jedi, Maarek ne pouvait se permettre de s'occuper d'un enfant. Elle le surveille donc depuis Coruscant, demandant régulièrement des nouvelles de l'enfant à son père sans pour autant le voir.
Depuis ce rapide séjour sur Uvena III, voyage chamboulé par l'intervention intempestive du Padawan Valian qui semblait visiblement inquiet pour sa Maître, Maarek est nettement plus calme et moins sujette à des sautes d'humeur. Elle est également moins distante envers ses Padawans, acceptant plus facilement leur compagnie en dehors des heures de de formation. De plus, suite à une sanction du Conseil (inversion des rôles de maître et de padawan), Maarek a appris à apprécier le Padawan Valian et à le considérer comme un membre à part entière de son clan. Elle a été impressionnée par sa capacité à utiliser son pouvoir temporaire et nouvellement acquis pour questionner son Maitre. Il est la seule personne à connaitre autant de détails sur le passé turbulent de Maarek et à cerner plus ou moins sa personnalité bizarre.
Maarek passe ses journées à s’entraîner. On la retrouve le soir, généralement à la Cantina ou en salle commune. Les trois années passées au sein de l'Académie n'ont pas réellement améliorer son caractère. Bien qu'elle soit plus calme et moins agressive, elle reste toujours aussi désagréable, directe et impulsive. Les combats et autres affrontements ne sont pour elle qu'un amusement, même si elle saisit parfaitement les enjeux et les conséquences qui en découlent. Pour le moment, elle n'a jamais eu l'occasion d'utiliser la totalité de ses capacités, n'ayant pas encore trouver le moment pour le faire.

Les nouvelles sont tombées. Un grave accident a ravagé une partie d'Uvena III, la planète natale de la Jedi. Sans prévenir personne et malgré les avertissements des journalistes déconseillant aux Shistavanéens du reste de la Galaxie de se rendre sur place, Maarek y est allée. Inquiète pour ceux qu'elle considère comme sa famille, elle n'avait que cette solution pour avoir des nouvelles fiables. Sur place, elle ne reconnut pas sa planète. Le vaisseau de munitions qui s'était écrasé avait provoqué d'énormes incendies dans les forêts. Plusieurs villes et villages avaient été détruits par les explosions des munitions.
Après plusieurs heures de recherches, Maarek obtint enfin des informations fiables. Deux shistavanéens portant le nom de Skine avaient été enregistrés. Einn était mort. Maarek avait perdu un être cher, au statut particulier oscillant entre ami très proche et amant. Le second était son fils, Shaalir. Contrairement à son père, l'enfant avait survécu. Il était désormais sans famille, mis à part Maarek. Cette dernière le retrouva dans un des nombreux camps de réfugiés. Elle le prit avec elle et l'emmena au Temple, où elle pourrait le surveiller et le garder en sécurité.
Peu de temps après être revenue à l'Académie, un massacre eut lieu. De nombreux réfugiés qui se trouvaient dans les camps furent tués. Elle se sentit soulagée d'être allée sur place récupérer ce qui comptait le plus pour elle.


Depuis ces événements, Maarek partage son temps entre sa vie à l'Académie, Shaalir et ses nombreux déplacements sur Uvena. Peu présente au sein de l'Académie, elle veille à ce que la situation sur sa planète reste stable et contribue du mieux qu'elle peut à sa reconstruction. N'ayant plus réellement le temps de former un Padawan, Maarek a décidé de ne plus accepter de Padawan, Cependant, elle se tient quand même à disposition des Padawans de l'Académie s'ils ont besoin de ses conseils.

En +85, une des rares personnes que Maarek considérait comme une amie, la Chevalier Aurie Fynis, basculait dans la folie et succombait au Côté Obscur, tuant de nombreuses personnes innocentes afin d'assouvir sa soif de connaissance et de pouvoir. Après plusieurs semaines de traques, l'Humaine décida de se rendre d'elle-même au Conseil afin d'y subir les conséquences de ses actes. Depuis son arrivée, Maarek fut affectée à sa surveillance, rôle qu'elle remplit avec son efficacité habituelle.
Malgré son apparence froide et distante, Maarek s'inquiétait pour l'Humaine, même si elle ne le montrait pas. Elle demanda au Conseil une faveur, celle de pouvoir emmener la Chevalier Fynis en exil sur une planète déserte avec elle, le temps qu'elle redevienne elle-même. Si le Conseil venait à refuser sa demande, la Shistavanéenne a mis au point un plan de secours, prévoyant s'il le fallait une évasion.

L'Humaine réussit à convaincre Maarek de la laisser assumer la responsabilité de ses actes. Elle reçut comme sanction d'être coupée de la Force et de vivre sous surveillance au sein de l'Agricorp. Elle disparut en janvier +86 sur Tanaab. Maarek reprit l'enquête des mains du Chevalier Donoro. Bien qu'aucune preuve ne soit là pour confirmer ses soupçons, elle était sûre qu'Auriel Fynis était morte.
Matt Dreis, sur les traces de la Jedi déchue Danae Limn'ey, apprit de la bouche de la traîtresse qu'Auriel avait été tuée de ses mains. Connaissant la Falléenne, elle ne dit jamais totalement la vérité, sauf quand cela sert ses intérêts.

Se sentant en désaccord avec l'Ordre, Maarek a choisi de partir pendant plus d'une année loin des Jedi, coupant tout contact avec eux sans pour autant oublier qui elle était. Elle a profité de cet éloignement pour parfaire sa maîtrise du Bâton Amphi et du combat de manière général. Elle a également appris à s'ouvrir, à discuter et à échanger avec les autres.
Elle est revenue de son exil plus en paix. Elle se sent beaucoup moins en désaccord avec l'Ordre, même si elle n'hésite pas à défier ouvertement l'autorité si le besoin s'en fait sentir.

Depuis la quasi-destruction de l'Ordre en Février +90, le caractère contestataire de Maarek s'est affirmé. Elle n'hésite pas à dire ce qu'elle à sur le cœur quand la situation l'y oblige. Elle travaille sans relâche à la reconstruction d'un Ordre Jedi viable. Elle n'a jamais caché son objectif d'éliminer les Sith. Elle souhaite commencer le plus tôt possible, en lançant des activités dans l'ombre : vol de ressource, sabotages, attaques éclaires. Tout ce qui peut rentrer dans une stratégie de guérilla et qui peut affaiblir les Sith. Maarek n'hésite pas à faire ce qu'elle peut dans l'intérêt de l'Ordre.
Les hostilités ont démarré le 7 avril +90. En compagnie d'un groupe de Padawans, de Maitre de Dreis et de son ancien apprenti, le Chevaier Xyno, Maarek est partie en plein territoire Sith, sur Bespin, dévaliser une raffinerie de carburant Sith et la faire exploser dans la foulée.

Actuellement, la non-unité des Jedi travaille sérieusement Maarek. Elle ne veut pas obliger les Jedi à participer ouvertement au conflit, ceux qui le souhaitent pouvant rester en retrait. Mais elle essaie de réunir tous les membres de l'Ordre à ne faire qu'un et à travailler ensemble. Malgré tout, elle essaie de protéger au maximum les Jedi. Elle refuse de les envoyer sur le terrain sans en faire partie, s'estimant logée à la même enseigne que les autres membres à ce niveau. Ce comportement lui a valu de passer près de la mort suite à l'intervention sur Mon Gazza pour récupérer des informations plutôt sensibles, Maarek s'étant interposée entre le Seigneur de l'Ombre et la Padawan Kervan, soumise à sa torture.

Déces de la shistavanéenne le 17-11-+91 lors d'un ultime combat contre l'Empereur pour l'empêcher de mener à bien son rituel visant à détruire tous les Force Users de la galaxie

Image

Chronologie :
Janvier +80 : Intégration de l'Académie sous la tutelle du Chevalier Keiran Halcyon
Octobre +80 : Accession au grade de Chevalier Jedi
Octobre +80 : Attribution de son premier Padawan, le Zeltron Hazatir Valian

Mars +81 : Attribution d'un second Padawan, le Kiffar Davrel Baremis
Avril +81 : Accession à la phase 2 de Chevalier Gardien
Mai +81 : La Mirialan Leenia Talfee lui est confiée pour continuer sa formation
Juin +81 : Attribution d'un quatrième Padawan, la Nautolan Atria Janto
Juillet +81 : Changement de Maitre. Maarek est dorénavant formée par le Maitre Matt Dreis
Juillet +81 : La Padawan Leenia Talfee quitte l'Académie
août +81 : Le Padawan Sotera Marna passe sous sa tutelle
octobre +81 : Un nouveau padawan lui est confié, le Cathar Shaano Catharos
novembre +81 : Validation de la phase 2 de Chevalier Gardien

Février +82 : le Padawan Hazatir Valian accède au rang de Chevalier Sentinelle
Février +82 : Le Padawan Kentowan Gadash lui est confié pour le reste de sa formation suite au départ du Maitre Togo Harrian
Mai +82 : Le Padawan Sotera Marna est considéré comme disparu.
Juillet +82 : Le Padawan Raja Rakshasa lui est confié pour la suite de sa formation
Août +82 ; Attribution d'un nouveau Padawan, Naak Wockeez
Août +82 : Mort du Padawan Raja Rashaka lors d'une mission sur Chazwa
Décembre +82 : Le Padawan Kentowan Gadash devient Chevalier Gardien

Mars +83 : Le Conseil lui confie la formation du Padawan Dwit'Zell
Mai +83 : Maarek découvre sa nouvelle padawan, la Miraluka Symilde Syno
Août +83 : Décision de se concentrer sur la formation d'un seul padawan à la fois. Dwit'zell est donc confiée au Chevalier Kentowan Gadash

Novembre +84 : Maarek décide de ne plus former de Padawan et confirme son comportement d'électron libre au sein de l'Académie

Mars +85 : Maarek choisit la spécialité des Protecteurs

Janvier +86: Maarek est promue Maître, tout comme son ancien Padawan, Hazatir
Mars +86 : Maarek siège au Conseil
Avril +86 : Découvre des Sith installés sur Korriban
Mai +86 : Fait partie de l'expédition envoyée sur Korriban pour enquêter

Janvier +90 : Maarek revient à l'Académie après une longue période d'exil
Février +90 : suite à l'attaque de l'Académie de Coruscant se retrouve sur Zonama Sekot
Mars +90: organise un départ avec d'autres Jedi pour les mondes Impériaux afin de trouver un semblant d'aide
Mars +90: décide de reformer un apprenti, le novice Canone Mesla
Mars +90 : le Padawan Kear lui demande d'être sa Maître. Maarek accepte de le former.

Description physique et morale

Description physique :
Contrairement aux autres membres de son espèce qui ont des yeux rouges ou jaunes (en fonction de l'hémisphère d'appartenance), Maarek possède des yeux bleus très clairs, probablement dus à un anomalie génétique.
Sa fourrure est de couleur marron, comme la plupart de ses congénères. Ses yeux trahissent le plus souvent un sentiment de tristesse qu'elle ne sait pas caché (ou peu). Son regard peut également subitement devenir aussi dur que de la pierre, ce qui est, de manière générale, un très mauvais signe.
Elle possède également une cicatrice qui lui barre le visage en diagonale, de la tempe droite à la joue gauche.
Sa musculature, suite à des années d'entrainement et de chasses, est particulièrement développée.

Caractère :
Comme la plupart des Shistavannéens, Maarek a un mauvais caractère, surtout envers les non Shistavannéens. Son agressivité est assez importante, même si elle parvient à la contenir un minimum. Elle a également beaucoup de mal à se lier avec d'autres personnes, accordant difficilement sa confiance. Cependant, elle peut faire preuve d'une très grande loyauté lorsqu'elle considère une personne comme un membre de son clan, étant même prête à donner sa vie pour sauver cette personne. Il est à noter que Maarek est une personne extrêmement susceptible, à l'humour limité ou incompréhensible quand elle en fait preuve. Elle est également sûre d'elle et de ses capacités, voire arrogante dans certains cas. Elle se moque royalement de ce que les autres peuvent penser d'elle. Elle fait ce qu'elle doit faire quand il le faut, sans que cela concorde forcément avec l'avis de ceux qui l'entourent.
Elle apprécie assez peu les excuses, qu'elle trouve généralement inutiles. Elle considère que les excuses ne peuvent changer ce qui a été fait ou dit. S'excuser ou pas ne changera pas le passé.
De plus, compte tenu de son passé, elle peut changer brusquement de personnalité. Elle passe d'un caractère assez calme (pour une Shistavannéenne) à un esprit noir et destructeur. Un seul geste ou parole suffit pour provoquer ce changement.
Du fait de son caractère, ses talents de diplomates sont des plus limités. Elle peut néanmoins faire preuve, exceptionnellement de "bonté" envers une personne qu'elle ne considère pas comme un membre de son clan.
Maarek semble, depuis quelques temps, s'être calmée. Son comportement est plus posé et elle est moins agressive.
Elle déteste tout se qui se rapproche ( de près ou de loin) à l'eau. Les planètes aquatiques (ex : Mon Calamari) sont un cauchemar pour elle. Elle peut néanmoins accepter de plonger dans un milieu aquatique en cas d'extrême nécessité (ce qui est extrêmement rare). Il est à noter que toute rencontre avec l'univers aquatique se traduit par un stress intense et une panique injustifiée, ce qui la rend dangereuse aussi bien pour elle-même que pour les autres.
Après trois ans passés à l'Académie, Maarek a réussi à faire la paix avec son passé. Elle a enfin accepté ce qu'elle a fait et reconnait, difficilement, que ce n'était pas entièrement sa faute. Son état mental est plus désormais plus stable et est beaucoup moins sujette à des changements brusques d'humeur.
Cependant, Maarek est une personne têtue, aux idées bien tranchées. Elle n'accepte pas de renoncer, ni de courber l'échine devant un adversaire plus fort qu'elle. Elle déteste également renoncer.



Capacités physiques liées à son espèce :
- Vision infrarouge. Peut également voir deux fois plus loin qu'un humain
- Flair et ouïe très développés
- Rapidité, force et endurance beaucoup plus importantes qu'un humain
- Peut augmenter considérablement sa vitesse en passant d'une course bipède à une course quadrupède
- Capacités de guérison et de récupération plus élevées


Style de combat
Maarek est ambidextre : elle peut se battre des deux mains. Cependant, il est à constater une perte légère de vitesse lorsqu'elle utilise la main gauche.
Contrairement aux autres Jedi de l'Académie, elle n'utilise pas de Forme fixe, n'ayant pas vraiment de préférence. Elle préfère combiner ses 20 ans d'expérience au combat avec les savoirs appris à l'Académie.
Elle utilise ses protections placées sur les avant-bras en guise de bouclier pour parer certains coups, comme elle le faisait dans la rue, s'offrant ainsi de nombreuses ouvertures.
Elle utilise presque exclusivement un sabre simple, généralement porté de la main droite. Son arme est complétée par l'utilisation de ses griffes gauches destinées à porter des coups douloureux handicapant son adversaire.

Suite à quelques modifications génétiques apportées par le Maitre Harrian, Maarek est désormais capable de manier un Bâton Amphi. Ce dernier n'est cependant pas venimeux, mais il reste tout de même une arme mortelle.


Image
Le bâton amphi de Maarek


Description des sabres :
Maarek, bien que n'utilisant qu'un seul sabre, en a construit deux, techniquement identiques. Chaque sabre se compose des éléments suivants :
- une cellule d'énergie au Diatum,
- un émetteur à désordre nerveux,
- un cristal Firkrann,
- une lentille de gemme à rayon
- un cristal Adegan.
Visuellement, les deux sabres sont identiques.Ils ne sont différentiables que grâce à leur cristal. Les cristaux de chaque sabre contient une facette de la personnalité de Maarek. L'un contient son côté doux et compatissant, qu'elle arrive de plus en plus à maintenir dans la vie de tous les jours. Le second rappelle sa personnalité sombre et destructrice, état d'esprit qu'elle possédait après son "accident" et qui revient de temps en temps à la surface. Les deux sabres sont complémentaires.

Suite à des modifications, un système dual-phase a été intégré au sabre. Un des deux a sa lame qui peut passer d'une longueur d'1m30 à 3m tandis que le second voit sa lame se raccourcir pour atteindre une longueur approximative de 40 cm.